Le vent d’Autan

Taillefer (09), France 🇫🇷

Le vent souffle fort et ça depuis un bon bout de temps déjà. Ça semble être le vent d’Autan, ce qui signifie “vent de haute mer”. C’est un vent typique d’ici, en provenance du sud-est et du sud-sud-est. Il est l’opposé du vent nommé Tramontane, qui vient plutôt du nord-nord-ouest et qui ressemble un peu au Mistral que j’ai connu sur la côte d’Azur. 💨💨💨🎈 

Le vent d’Autan semble souffler 1, 3 ou 6 jours de suite et j’ai déjà vu qu’à la fin il amène la pluie comme on le dit bien. Je comprends bien pourquoi certains disent qu’il peut rendre fou car il est très irrégulier et ses bourrasques peuvent être très violentes. Je n’ai pas réussi à être tranquille dehors car, en effet, il vient me solliciter d’une manière inattendue à chaque instant. 😅

Vue sa durée, il est clair qu’il est porteur de messages et qu’en même temps il facilite l’application de ceux-ci. Le premier est facile à trouver, car c’est tout simplement une invitation à la folie. Le miroir me le montre clairement. Je trouve les gens autour de moi trop sérieux, trop strictes, trop dans le devoir et encore trop dans le savoir… et pas assez dans l’audace, le jeu, l’originalité, la spontanéité, la légèreté et la créativité intuitive. A part avec une personne, j’ai réussi à ne pas en parler et à le garder pour moi… car ça m’incombe à moi avant-tout. 🤨

Appel à la folie

Je perçois plus facilement chez les autres que chez moi à quel point le manque de folie peut me freiner sur mon chemin. Trop de réflexion, pas assez d’élan spontané, trop de tergiversation et pas assez de OUI francs, directs, sans me prendre la tête… m’empêchent de trouver les chemins de traverse et d’y entrer… et ainsi d’explorer mes zones d’inconfort restantes… là où la suite de mon histoire se déroule certainement désormais. 🌈 

J’associe ce vent aussi au nettoyage. Je pense à une expression dont je me souviens en Hollandais et qui se traduit par “séparer le grain de la balle”. Il s’agit de lancer l’ensemble en l’air avec un panier, puis le vent emporte ce qui est le plus léger et inutile, la balle. Le vent d’Autan me nettoie et m’invite au nettoyage. Heureusement tout est solidement arrimé ici. Dès que je ne fais pas attention, ce que je pose, part à une vitesse folle direction nord-nord-ouest. 😉 

Qu’est-ce que je veux encore garder parmi mes affaires, mes relations, mon savoir ou mes projets ? De quoi est-ce que j’ai besoin sur mon trajet à venir ? Quels dossiers est-ce que je dois encore boucler ? Quels “unfinished business” reste encore à terminer ? Comment est-ce que je peux m’alléger physiquement et mentalement ? Ce sont des questions comme ça que je pense que j’ai à me poser pour entrer dans mon étape suivante sans frein. Faire le tri, afin que rien ne manque sur ma check-list, mais qu’il n’y ait rien de trop non plus. 📝

Ça bouge… Avant-hier j’ai manipulé tout seul le tracteur pour mettre les balles de foin chez mes Amis poilus. Ça m’a demandé de sortir de ma zone de confort, car même si j’ai le “grand permis” et que j’ai le droit de tout conduire, je n’ai jamais roulé dans un engin comme ça. C’est une vraie manoeuvre de précision pour placer la balle sans casser l’abri. J’avoue que j’ai été assez fier de moi. ✌️

Puis, hier j’ai travaillé non-stop. Après avoir nourri mes Amis et écrit mon article du jour, je suis retourné vers la stabulation des futures mamans et j’ai dégagé tout le sable, ronces et pierres qui se sont accumulés à l’endroit où elles mangent. C’était très physique mais j’ai dû être content de moi, car par la suite j’ai fait pareil chez les chevaux. Tout était nickel chrome !🐴

Le peu d’énergie qui me restait je l’ai utilisée pour couper l’herbe autour de la yourte avec une tondeuse, puis une débroussailleuse rotofil. Si le gazon avait été une coupe de cheveux, alors le résultat est plutôt punk. Toutefois, j’étais content, épuisé mais content… Aujourd’hui je marche un peu plus lentement que d’habitude et je n’ai pas vraiment d’énergie en rab. Repos donc… le vent souffle… et moi aussi ! 💨💨💨🎈 

Je nous souhaite une belle journée 🦋🍀💗🌻

2 réponses

  1. florence arnaud

    « dès que le vent soufflera, je m’envolera »

    Juste ces quelques mots pour te dire Michaël, bon vol
    belle envolée en cette journée
    Namasté de me donner la Père Mission d’oser me laisser entraîner par la folie
    Je lâche je lâche mes peurs qui m’arrime au sol et je m’envole je vole vers la folie d’être ce que je suis
    Namasté

    Aimé par 1 personne

  2. brigitte

    « Et je voudrais que tu te rappelles,
    Notre amour est éternel,
    Et pas artificiel… »
    J’aime beaucoup cette chanson, va falloir que j’en cherche la partition tiens !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s