Immunité

Taillefer (09), France 🇫🇷

Quelqu’un a dit un jour : “Pour savoir ce qui est bon pour moi, je regarde ce dont j’ai envie… puis je fais le contraire.” C’est exactement ce dont je parle dans la vidéo ci-dessous. Pour ne pas souffrir de nos blessures, nous avons spontanément mis en place des masques de protection qui ont altéré notre comportement naturel. 💥

Pour retrouver notre élan d’origine, il s’agit de déjouer ses propres masques, ses propres réflexes. Ce qui rend les choses plus compliquées, c’est que nous pensons que ces comportements compensatoires font partie de notre identité véritable. Pour se rapprocher de notre état divin, il faut donc se débarrasser de ce à quoi la plupart d’entre nous tient le plus. Nous considérons injustement nos comportements de blessé comme une partie structurelle, et donc immuable, de notre être. 😏 

Le contre-pied

Personnellement, avec le temps, je ne vois que ça. Tous, nous nous promenons passant comportementalement de masque en masque sans nous en rendre compte. Chaque relation est ainsi vouée à l’échec, car au delà de ce que nous pensons, aimerions ou espérons, nous communiquons à travers nos masques vers les masques des autres. Nous passons notre temps ainsi à provoquer systématiquement des blessures réciproquement. Elles restent ainsi actives et même s’agrandissent avec le temps. ☺️ 

J’ai pratiqué pendant longtemps le contre-pied. Le miroir me confirmait quand j’étais dans mes blessures. Alors, au lieu de faire selon mes pensées, ressenti ou réflexes, je faisais exactement le contraire. C’est très bizarre au départ… mais le résultat se voit presque aussitôt. Au lieu de penser “contre-pied”, ce qui marche aussi, c’est de se poser la question avant d’agir : “Que ferait dieu, l’Amour ou l’absence des blessures, ici et maintenant à ma place ?”. Et c’est pareil, pour discerner, le miroir, la projection, est l’outil indispensable pour voir la réalité “en face”. C’est dans CE sens que l’Amour guérit tout ! ❤️ 

L’Amour guérit tout

Sachant ainsi que la plupart du temps c’étaient mes blessures et ainsi mon ego qui menaient la danse, je me suis appliqué corps et âme pour revenir à ma normalité. Ça m’a pris des années. Je pense que j’ai commencé de manière consciente au moment où j’ai vécu mon expérience d’éveil, lorsque je me voyais plus clairement. Le plus gros du travail a duré tout au long de l’accompagnement qui a suivi. A travers les autres, je m’accompagnais à transcender mes blessures et à entamer en même temps le chemin vers ma réalisation. 🦋

Tout doucement, j’ai vu dans le miroir mes réflexes redevenir naturels. Je savais que, tant que mon ego et mes blessures pouvaient encore interférer, chaque projet que j’allais mettre en place pouvait devenir encore l’expression de ma soif de pouvoir… et non de ma puissance divine. Alors, je me suis progressivement retiré… comme un ermite dans sa grotte, comme la chenille dans sa chrysalide… attendant patiemment que la transformation s’accomplisse. 🌸

Dans mon esprit il est impossible d’oeuvrer honnêtement et sincèrement pour la grande VIE, tant que l’ego est encore trop intéressé et qu’il a encore besoin d’argent, de reconnaissance, de sexe ou d’autres manifestations typiquement dualistes. Encore aujourd’hui, je me tiens prudemment à l’écart. Je connais la force de mon ego, de mon mental et de ma volonté. Je peux me faire croire CE QUE JE VEUX. Je scrute jour après jour mon miroir pour voir où j’en suis réellement. 😍

De voir apparaitre mes nouveaux comportements comme l’impatience, l’avalanche de paroles, une forme de dureté, l’affirmation ouverte de mes qualités, un certain “jemenfoutisme”, de lâcher prise et d’abandon… me font bien évidemment me poser des questions. Est-ce que ce sont des mises à jour de mes masques ou est-ce réellement moi et l’expression de l’homme véritablement libre ??? 😏

Oh, je vois bien par-ci et par-là encore des petites pointes de peur ou d’aigreur liés aux frustrations, qui font que mes revendications peuvent parfois être un peu fortes. Mais, mon miroir me dit aujourd’hui clairement, hier pour être exact, que j’ai passé un cap et que je peux me laisser totalement aller avec le courant, sans plus aucune retenue. Le flot qui se libère en moi n’est plus la manifestation de mon ego, mais il c’est sain, libre et propre… ENFIN… et en le laissant faire, le nettoyage continue tout seul. D’ailleurs, j’ai tiré deux fois de suite la même carte “Going with the flow”.💥

Mes rêves nocturnes confirment ce que j’ai compris. Certes, c’était un peu flou, comme toujours. Ce que j’ai retenu, c’était une sensation forte et quelques images que je ne devais surtout pas oublier au réveil. J’avais l’immunité ! J’en avais même plusieurs. J’en avais 4 ou 5 différentes dont entre autres celle d’un roi, d’un pape et d’un ambassadeur. Je pouvais faire ce que je voulais et passer par les frontières ce dont j’avais envie. Tout ce que je faisais était légal. ✌️

Alors, je me laisserai blablater, interrompre, rebondir, revendiquer, enthousiasmer, enflammer… j’oserai exprimer mes intuitions, mes élans imprévisibles et d’autres aspects de mon originalité… sous toutes ses formes… Je serai en alternance canal, clair-sentant, chaman, initiateur, pionnier, animateur, rapporteur, conférencier, sorcier, et encore… sans plus aucune retenue ! J’avoue que cette résolution s’accompagne d’un peu d’inconfort dans mon ventre. Je prends encore des risques. Assumer ma différence jusque là m’a déjà tout coûté… j’ai à peine à nouveau quelques personnes avec qui je communique… en allant plus loin, je pourrais les perdre, elles aussi. 🦋

De toute manière, je n’ai pas vraiment le choix. Entre VIVRE et survivre il est évident quelle voie je vais prendre. Faire du sur place, procrastiner, pantoufflarder ou toute autre forme de sclérose spirituelle, est tout l’opposé de VIVRE. Pour moi, le défi de notre existence est justement de devenir VIVANT, de nous manifester totalement en tant que dieux et déesses expérimentant leur divinité sur terre. Je ne pense pas que cela s’obtienne en restant dans le tiède… alors, en avant toute ! 😉

Je nous souhaite du HOT aujourd’hui 🔥💥🔥💥🔥💥

4 réponses

  1. florence arnaud

    Bonjour Michael, je reprends cette phrase qui m’interpelle :

    « Assumer ma différence jusque là m’a déjà tout coûté… j’ai à peine à nouveau quelques personnes avec qui je communique… en allant plus loin, je pourrais les perdre, elles aussi. »

    C’est ce que je vis en ce moment ou les groupes ou j’allais se sont terminés, ou je les ai arrêter comme la chorale, ayant perdu ma voix je ne peux plus chanter donc !
    ma différence fait que je fais peur, je me fais peur et là autre dilemne autre interpellation :

    Going with the flow ( aller avec moi Flo rence)

    m’interpelle aller avec moi m’aime…..

    namasté

    Aimé par 1 personne

  2. Alain

    J’ai trouvé ma voie de passage cette nuit 🙂 🙂 🙂
    C’était grandiose, et ce n’est pas terminé 🙂
    Il y a quelques années de ça, j’aurais été effrayé par ce que j’ai vécu, par ce que j’ai été cette nuit.
    En une autre époque, l’Eglise m’aurait mis à mort 😦
    Et même de nos jours, mieux vaut rester bien à l’écart des moldus.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s