Hypervulnérable ~ Hyper vulnerable

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack…

Xavier de Bruxelles, Belgique 🇧🇪  

Je ne veux plus croire qu’on me rejette.
Je ne veux plus croire aux jugements.
Je ne veux plus me cacher.
Je ne veux plus avoir honte.
Je ne veux plus fuir.
Je ne veux plus mentir.
Je ne veux plus me taire.

Pour être qui je suis vraiment, la clef est ma vulnérabilité.
Je veux dépasser cette PEUR de m’affirmer tel que je suis !

La PEUR…depuis peu la PEUR est pour moi une Perception Erronée d’Une Réalité…

Alors je fais exploser mon armure.
Je fais tomber mon masque.
Tous mes masques.
J’arrache tous mes voiles un par un.
Toutes ces couches de faux-self,
Qui m’empêchent d’être Moi-m’aime.

Je deviens Chat-Man plutôt que Gay-Chat !
Je pénètre dans l’Invisible pour mettre en lumière mes vices,
Plutôt que d’être un corps pénétré – objet Invisible qui se met au Sert-Vice…

Je dévoile ce Moi dévoyé.
Je l’observe.
Et je vois que ma voie, même déviée, reste toujours ma voie.
Alors, j’écris pour faire entendre ma voix la plus vulnérable.

Aujourd’hui, je vous présente ma Honteuse et Indétectable Vulnérabilité.
Mon HIV.

ob_d30b9b_blogpost-rouge-thcatre

J’ai été longtemps rongé par la peur de cette maladie. Elle me terrifiait au plus haut point. Cette peur qui m’a fait passer par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

Alors je faisais attention… Très attention. Trop attention. C’est comme quand je conduis : si je ne regarde pas la route, mais plutôt les arbres sur le côté, c’est sûr que la voiture ira vers les arbres.

De temps à autre, lors d’une nouvelle rencontre intime, s’il y avait un dérapage – un oubli de protection (volontaire ou non) -, c’était parti pour 3 mois de peur ! Le verdict final ne pouvait pas être donné avant.

Il y a eu particulièrement un soir où le dérapage avait été très important… Et la peur est devenue une angoisse profonde de tous les jours, me détruisant complètement. Je ne pensais plus qu’à ça, à chaque instant. Et j’en étais devenu hypocondriaque. Et à force de porter mon attention sans cesse sur les symptômes, il était évident que je les voyais partout !

Quelques semaines après ce dérapage, je commençais une nouvelle relation longue durée. Avec ce nouveau partenaire, au tout début, juste une fois, dans un rapport intime, je me suis laissé emporter par mon désir et je n’ai pas utilisé de préservatif. Hélas, par cet emportement, j’ai attrapé un gonocoque. Ce n’est pas très grave, ça se soigne très facilement avec des antibiotiques. Mais ça fait mal ! J’en informe très vite mon partenaire qui fait tout le nécessaire pour se soigner aussi. 

Quelques temps après, je me rends chez lui pour passer la soirée et il m’apprend une nouvelle qui m’a pétrifié : “J’ai reçu les résultats de la prise de sang, et ce n’est pas bon. Je suis séropositif.” Je fut très choqué, et ma réaction sur le coup était très égoïste : “Quoi? mais alors moi aussi? Mais je suis super jeune !”. Mais plus tard dans la soirée, quand j’ai pu encaisser le choc, je lui ai dit : “Je m’en fous de ce virus, je t’aime, et je ne te quitterai pas !”.

Durant les mois qui suivirent, je me questionnai beaucoup sur mon rapport à “la maladie”. Et d’autre part je travaillai sur ma peur de la “mort”. Qu’il était inutile de passer ma vie à la craindre !
Au fil du temps, je constatai que la santé de mon ami était très bonne, comme s’il n’avait absolument rien du tout. Petit à petit, mon angoisse s’est donc estompée. Jusqu’au jour où j’ai pu enfin faire le test de dépistage. NÉGATIF !
Génial ! Mais pourtant, dès ce moment, j’ai annoncé à mon ami que je ne souhaitais pas me “protéger” lors de nos rapports. Je ne voulais plus accepter d’avoir peur. Cela n’avait pas de sens pour moi : avoir peur de l’homme que j’aime et ne pas vivre la relation pleinement, il n’en était pas question !
Nous ne nous sommes jamais “couverts”, et il ne m’a JAMAIS transmis cette maladie !

iloveu-logo

Bien plus tard, en 2008, j’apprends une nouvelle qui ne fait quasiment aucun bruit à cette époque : “Le Swiss Statement”.

“Une personne séropositive ne souffrant d’aucune autre maladie sexuellement transmissible et qui suit un traitement antirétroviral efficace ne transmet pas le virus par le biais de contacts sexuels.”
En gros, le traitement fait tellement descendre la charge virale qu’on ne le detecte plus lors d’une prise de sang. On dit alors que la charge virale est indétectable.
Aujourd’hui, lorsqu’on dit “Indétectable”, cela veut dire qu’il n’y a plus qu’entre 0 et 10 copies du virus par millilitre de sang. Ce qui n’exclut donc pas le “0”…

En résumé : le traitement d’une personne atteinte du VIH protège mieux son partenaire que la capote !

Alors depuis 2008, lorsque je rencontrais quelqu’un juste pour une soirée, je demandais toujours s’il était séropo. Si oui, je demandais s’il était sous traitement, et si sa charge virale était indétectable. Si c’était le cas, j’acceptais d’avoir du sexe sans préservatif. Et pendant 8 ans, je n’ai jamais attrapé le VIH…

Un jour, la loi d’attraction s’est transformée en loi d’attrape-couillon (c’est moi le couillon!).

Un homme m’a invité chez lui pour un moment de fun, mais je ne lui ai pas demandé s’il était sous traitement.

Et hélas, j’ai appris bien plus tard par des amis à lui qu’il était bien séropositif. Mais qu’il ne VOULAIT PAS prendre de traitement. Il se soignait avec des plantes, et du Yoga… Ils avaient tenté maintes fois de le convaincre d’aller se faire prendre en charge pour avoir un traitement… En vain…

Et voilà… Je l’ai finalement attrapé ce VIH. Mais étant très bien renseigné sur le sujet, je savais à quoi m’attendre. Et tout va bien ! Très très bien !

Je suis suivi tous les trois mois par un médecin qui est une femme formidable ! Le traitement que je prends n’a pas d’effets secondaires. J’ai un système immunitaire qui est même un peu plus haut que la moyenne. Et surtout, je ne peux pas transmettre ce virus étant donné que la charge virale est indétectable.

Et la chose dont je suis le plus heureux dans cet étrange aventure: j’ai pu participer à une étude d’un nouveau traitement pendant plusieurs années. Le médicament est maintenant sur le marché. Avoir contribué – à mon échelle – à faire avancer la science m’a permis, en quelque sorte, d’oeuvrer à quelque chose de plus grand que moi ! 

Il me reste encore beaucoup de démons intérieurs, beaucoup de blessures, et des peurs sur lesquelles travailler. Mais aujourd’hui déjà, puisse ma Honteuse et Indétectable Vulnérabilité devenir mon Harmonieuse et Inébranlable Victoire !

Xavier




union-jack-1027898

Xavier from Brussels, Belgium 🇧🇪  

I no longer want to believe that I am being rejected.
I no longer want to believe in judgments.
I don’t want to hide anymore.
I don’t want to be ashamed anymore.
I don’t want to run away anymore.
I don’t want to lie anymore.
I no longer want to be silent.

To be who I really am, the key is my vulnerability.
I want to overcome this FEAR of asserting myself as I am!

FEAR … recently FEAR has been a Fake Extrapolation of A Reality for me …

So I detonate my armor.
I drop my mask.
All my masks.
I tear off all my veils one by one.
All these layers of false self,
That keeps me from being My-Self.

I become Cha-Man rather than Gay-Cha!
I penetrate into the Invisible to enlighten my vices,
Rather than being a penetrated body – an Invisible object that Serves-Vices …

I reveal this misguided Self.
I watch it.
And I see that my way, even deviated, always remains my way.
So, I’m writing to make my most vulnerable voice heard.

Today, I present to you my Vulnerable and Invisible Humility.
My VIH.

ob_d30b9b_blogpost-rouge-thcatre

I have long been plagued by fear of this disease. It terrified me to the highest point. This fear that made me go through all the colors of the rainbow.
So I was careful … Very careful. Too careful. It’s like when I’m driving: if I’m not looking at the road but looking at the trees on the side, it’s sure the car will go towards the trees.

From time to time, during a new intimate encounter, if there was a mistake – meaning no protection (voluntary or not) – it was the beginning  of 3 months in fear ! The final verdict could not be given before.

There was particularly one evening of huge “no-protection” factor… And the fear became a everyday deep anxiety, destroying me completely one day after each other. I was constantly thinking about that, every moment. And I became hypochondriac. And by paying a constant attention to the symptoms, it was obvious that I saw them everywhere!

A few weeks after this event, I started a new long-term relationship. With my new partner, at the very beginning, just once, in an intimate moment, I got carried away by my desire and I did not use a condom. Alas, a few days later, I caught a gonococcus. It’s not a big deal, it can be treated very easily with antibiotics. But it hurts! I quickly informed my partner who does everything necessary to treat himself too.

Some time later, I went to his place to spend the evening and he told me a terrible news that petrified me: « I received the blood test results, and it is not good. I am HIV positive. ” I was very shocked, and my reaction at that time was very selfish: “What? but then, so am I? No way, I’m super young! ”. But later that evening, when I was able to handle the shock, I said to him : ”I don’t care about this virus, I love you, and I won’t leave you! ».

During the months that followed, I thought a lot about my bound to “the disease”. And on the other hand I worked on my fear of « death ». How useless it was to spend my life in fear of it!
Over time, I found that my friend’s health was very good, as if he had absolutely no symptoms. Little by little, my anxiety faded. Until the day I was finally able to get tested. HIV NEGATIVE!
Awesome ! But yet, from that moment, I announced to my friend that I did not want to « protect myself » during sex with him. I no longer wanted to accept being afraid. It didn’t make sense to me: being afraid of the man I love and not fully living the relationship, it was out of the question! We never “covered” ourselves, and he NEVER transmitted this disease to me!

iloveu-logo

Much later, in 2008, I heard about a news that made almost no noise at that time: « The Swiss Statement ».

 « A person with HIV who does not have any other sexually transmitted disease and is on effective antiretroviral therapy does not transmit the virus through sexual contact. »

Basically, the treatment lowers the viral charge so much that it is no longer detected during a blood test. It is said that the viral charge is undetectable.
Today, when we say « undetectable », it means that there are only between 0 and 10 copies of the virus per milliliter of blood. Which does not exclude the « 0 » …
In summary: treating someone with HIV protects their partner better than using a condom!

So since 2008, when I met someone just for fun, I was always asking if he was HIV+. If he was, I asked if he was on medication, and if his viral load was undetectable. If it was, I would have sex without a condom. And for 8 years, I never got HIV …

One day, the law of attraction was transformed into a law of attract-fook (I’m the fool!).
A man invited me for a fun time at his place, but I didn’t ask him if he was on medication.
And alas, I learned much later from his friends that he was HIV positive. But that he did NOT WANT to take any meds. He treated himself with plants, and Yoga … They had tried many times to convince him to go to the doctor and ask for a treatment… In vain …

Lo and behold … I finally got HIV. But being very knowledgeable on the subject, I knew what I had to expect. And I’m in good health ! Very very good health !

Every three months, I have an appointment with my specialist, who’s a wonderful woman! My medication has no side effects. I have an immune system that is even a little higher than average. Above all, I cannot transmit this virus since my viral load is undetectable.

And the thing I’m most happy about in this strange adventure: I’ve been able to participate in the medical study of a new treatment for several years. The drug is now on the market. In a way, I was able to help science progress. I worked for something bigger than me!

I still have a lot of inner demons, a lot of injuries, and fears to work on. But already today, may my Humble and Invisible Vulnerability become my Harmonious and Invincible Victory!

Xavier

13 commentaires sur « Hypervulnérable ~ Hyper vulnerable »

  1. Wahou Xavier ! Je suis touchée, par la clarté et l’engagement de tes mots.

    J’ai envie de te proposer mes bras pour prolonger ce mouvement vers toi qu’impulse ton partage. Un élan de contact.
    Et j’ai envie de te lire encore et encore.

    J’en suis à comment rester sur la route quand je constate que mon regard revient encore et encore vers les arbres ?
    La voie que m’indique ton texte me semble être : encore plus de vulnérabilité, encore plus d’engagement.

    Merci Xavier, et au plaisir de te retrouver tout bientôt!

    Aimé par 3 personnes

    1. Merci Isabelle !
      Je vis la même chose que toi, je regarde toujours les arbres… Pas évident, la route me semble toute tranquille et les arbres bougent sans arrêt dans le coin de mon regard…

      C’est pour ça que j’ai pris une semaine de vacances… Mais en même temps je sens que c’est en quelque sorte une fuite… 😭 & 😂

      Quoi qu’il en soit, je suis content d’être un peu en dehors de ma routine !

      Merci merci merci Isabelle et à très vite!

      Xavier

      Aimé par 2 personnes

  2. Yes! Bravo ! J’adore ta vulnérabilité qui te rend Homme. Je suis remplie d’amour pour ton courage et ta vérité que je partage. Pourquoi ai-je agis ainsi ? Par amour. Ai-je été stupide ? Oui. Ça me donne envie d’écrire … de hurler. Que ce qui circule dans notre sang ne nous empêche pas d’aimer, de nous aimer. Que ce qui circule dans notre sang ne nous empêche pas de sentir la vie nous traverser. Il y a des millions de façons de faire l’amour.

    Aimé par 2 personnes

  3. La femme que je suis, pleure d autant de beauté dans ce texte, d autant de vérités, d autant de vulnérabilité. Je suis profondément touchée par tout l amour qui émane de cet écrit il me renvoie en miroir la justesse d être qui l on est sans avoir peur d avancer. Quel exemple tu me donnes j aurais envie de te serrer dans mes bras aussi et de pouvoir te dire ho combien je t aime. C est beau d être soi, c est très beau et si émouvant. Merci Xavier de cette part de toi que tu offres avec sincérité et douceur.encore encore….

    Aimé par 3 personnes

    1. Merci Valérie !

      C’était assez difficile pour moi d’écrire ce texte, d’oser raconter cette partie de moi que je cache souvent… Et je me rends compte que mes peurs étaient bien inutiles!

      Y’a qu’à ! 🤪
      ☺️

      Aimé par 2 personnes

  4. Merci Suzan!
    C’était important d’aborder les zones d’ombres de mon passé avant de pouvoir dévoiler mon ici-et-maintenant beaucoup plus lumineux.

    Peut-être même que ça a éclairé mon propre chemin 😉

    Aimé par 1 personne

  5. Très beau texte salvateur !
    Accepter cette peur comme avant d’entrer en scène… Y a pas!
    J’aime beaucoup le récit des expériences HIV, parce que quelles conneries nous avons et continuons à vivre avec ce virus !
    Quelqu’un a parlé de virus? Décidément c’est viral !

    Mais surtout ce que j’ai préféré, c’est toute la première partie, avec le rapport à l’estime de soi.
    « Qui m’empêchent d’être Moi-m’aime. » Magnifique ! J’adore !

    Bises Xavier

    Aimé par 2 personnes

  6. Merci Cher Xavier, encore et encore… c’est à partir de ma coupe, de mon hara, que je t’ai lu… Immédiatement, c’est dans cet espace là que mon énergie s’est portée, et j’y suis encore en écrivant ces quelques mots. Je me connecte à mon ancrage qui me dit que la Vie est Accueil, Offrande et Puissance d’Amour… Je me sens connectée à moi, à toi, à nous… Gratitude…

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s