Sur les sectes ~ About sects

Michael à Fort-de-France, Martinique 🇲🇶 

Je devais avoir environ 26 ans, quand je me promenais dans la rue derrière le Palais Royal à Amsterdam. J‘étais lieutenant dans l’armée à ce moment-là et je sortais tout juste de la salle de fitness où j’allais travailler quelques temps plus tard et savourer une popularité exceptionnelle comme manager et prof d’aérobic.  Je pense que c’était un dimanche. J’avais l’habitude de faire tout un rituel pour prendre soin de moi entre midi et 18 heures: gymnastique, nourriture saine, sauna, hammam, jacuzzi, bain glacé, UV, couper des ongles, frotter la peau et détente. Dans mon souvenir, je marchais de la salle vers ma voiture quand j’étais abordé par une jeune femme que me demandais si je voulais bien participer à une enquête. 📝

Je n’ai jamais compris exactement pourquoi, mais j’ai toujours aimé répondre aux questions d’une enquête pour aider un étudiant quelconque dans sa thèse, ou participer à un sondage d’un bénévole pour sa bonne cause. Est-ce que c’était parce que je me sentais plutôt seul et ça me donnait un instant d’importance ? Est-ce que c’était parce que j’ai toujours été à la recherche de mon âme soeur et c’était une occasion de plus pour m’approcher de quelqu’un de nouveau ? Ou peut-être c’était simplement pour pouvoir m’exhiber légèrement et montrer qui était Mike ? Peut-être un peu de tout ça mélangé ? Là, la jeune femme me demandais si je voulais bien la suivre dans un bureau. J’étais légèrement réticent, parce que nous étions proches du Quartier Rouge et je connaissais très bien les dangers du centre ville d’Amsterdam. J’y habitais depuis plus de 20 ans déjà… 🚨

J’avais d’abord répondu à quelques questions dans la rue. C’est après celles-là qu’elle m’avait dit que mes réponses demandaient à être approfondies. Après ses premières questions déjà je voyais bien qu’elle pêchait, que l’enquête était l’appât et que moi, j’étais la proie. Je n’étais pas dupe. Je voyais bien que quelque chose clochait. C’était ma curiosité qui gagnait et je l’ai suivie dans l’immeuble, devant lequel nous nous trouvions déjà. Je n’étais pas le premier, ni le seul qui répondait aux questions à l’intérieur. Du coup, je me trouvais avec deux personnes en face, la jeune femme et un « spécialiste », un jeune homme, si mes souvenirs sont corrects. Si j’avais été un peu mieux informé, l’enseigne au dessus de l’entrée m’aurait mis un peu plus en garde encore. Le nom ne me disait pas grand sur le moment, mais il est devenu sujet de beaucoup de controverse peu de temps après mon expérience : Eglise de Scientologie… 🕍

church-of-scientology-in-amsterdam-holland-the-netherlands-DNR33T

Je me rappelle à peu près de mon âge, parce que en 1980, pour ma troisième année d’études à l’Académie Militaire, j’ai dû faire une thèse socio-psychologique. Avec un camarade de classe, j’avais choisi d’étudier l’attitude des étudiants en sociologie vis-à-vis des cadets de l’Académie Militaire. Les deux académies se trouvaient dans la même ville, Breda, et il y avaient régulièrement des troubles entre les étudiants. Nous avons passé beaucoup de temps pour créer un questionnaire. C’était la colonne vertébrale de l’enquête, car si nous trouvions les bonnes questions nous allions trouver les informations que nous cherchions. Pour qu’une question soit « valide », il fallait qu’elle réponde à plusieurs critères importants. Je ne me souviens plus qu’elles étaient les critères, mais si les questions n’étaient pas conformes, les réponses ne pouvaient pas être interprétées correctement. ⁉️

Dans la grande salle à l’entrée, les deux jeunes commençaient à me poser davantage de question de leur enquête sur des aspects différents de ma vie. J’avais, pas longtemps auparavant, passé des heures et des heures à vérifier et à formuler des questions moi-même. Il me semble qu’il y en avait 200 ou 250 dans ma thèse. Je voyais tout de suite que les questions n’étaient pas « valides » et qu’elles créaient une espèce d’entonnoir qui menait les proies ciblées systématiquement au même endroit : « Tu as besoin d’aide et nous pouvons te l’apporter ! ». Quand je leur ai montré en toute simplicité l’arnaque, les deux jeunes enquêteurs étaient très surpris. Ils étaient sincère dans leur démarche, juste naïf… c’était auparavant certainement des proies comme moi. Quelques instants après, je me suis fait refouler dans la rue par d’autres personnes de l’équipe. Je me rappelle encore très bien de cette sensation de victoire et de fierté que je sentais sur le moment. 🎖

L’histoire n’était pas tout à fait terminée. Plus tard, quand j’étais client, puis manager de la salle de fitness dont j’ai parlé ci-dessus, il y avaient régulièrement des gens qui venaient uniquement pour le sauna. Ils y restaient des heures, parfois 6, ce qui est largement au-delà du temps indiqué. Il m’a fallu un peu de temps et la rencontre avec une jeune femme cadre de la secte, Julia il me semble, avec qui je m’entendais très bien, pour comprendre ce qu’il se passait. L’église utilisait notre sauna pour ses processus de nettoyage. Ils utilisaient de la vitamine B3, ou Niacine, pour faire une « PURF » comme ils appelaient ça, « a purification rundown », un processus de purification. Pour ça, il fallait prendre cette vitamine et transpirer beaucoup et longtemps. Certains m’ont montré des cicatrises qui avaient disparues et dont la forme re-apparaissait sur leur peau… J’étais encore assez cartésien à cette époque et donc très dubitatif. Je m’étonne de me rappeler de tous ces détails…  😳

ava-sol-vUqA409_JYE-unsplash

J’ai bien compris de quelle manière les sectes manipulent et abusent des malheureux qui cherchent juste un peu de soutien ou de chaleur. J’ai vu de près plusieurs groupements spirituels. Le mot « secte » ne me convient pas vraiment pour tous ces groupements que j’ai pu croiser. Dans chaque groupe, peu importe son orientation, les membres sont généralement adeptes d’une même doctrine. Dans mes expériences multiples et variées, j’ai vu le même fonctionnement dans les religions établies, dans des entreprises, dans des équipes de sport, dans le monde de l’art, dans celui de la politique et même simplement dans des familles. Dès que les gens partagent une même vision sur une matière, ils semblent aimer se mettre ensemble de manière exclusive pour partager et évoluer. ꩜

A mon avis, tant qu’il n’y a pas abus, il n’y a pas de problème… et je pense qu’il y a autant d’abus de la part des entreprises, de notre système éducatif et médical et même de notre propre administration… qu’il y en a des groupement spirituels. L’abus semble faire partie du patrimoine de l’humain, peu importe où il se trouve et ce qu’il fait. L’équipe des Courmettes où j’étais cuisinier était un groupement spirituel, dont je ne partageais pas vraiment la philosophie d’ailleurs… Pendant 20 ans, j’allais à la rencontre d’Amma, une femme considérée sainte qui fait le tour du monde chaque année, et même si j’ai visité son ashram en Inde, je n’ai jamais été un disciple… Dans mes recherches diverses, j’ai visité des indiens considérés maîtres, toutefois je n’en ai jamais trouvé que j’ai considéré authentique et je ne suis jamais devenu disciple de qui que ce soit. C’est plutôt le contraire… 🗽

madhuri-mohite-ElXQPv8wupQ-unsplash

Ça me fait même rire quand je vois que quelqu’un pointe le doigt vers un groupe en l’accusant d’être une secte. Souvent l’accusateur fait partie d’une secte lui-même, ou même plusieurs, mais ne les reconnait pas en tant que telles. C’est un peu comme si les sectes le plus grandes et le plus reconnues, comme l’église ou les grandes entreprise, cherchent à sauvegarder leur existence en éliminant tous les autres. Pensez par exemple à la guerre entre la médecine et la médication classiques et tout le système alternatif en parallèle. La chasse aux sorcières n’est pas une quête vers la vérité, la justice et l’Amour… c’est une histoire d’argent et de pouvoir où l’homme blanc avec son orgueil d’une côté et sa peur de l’autre cherche à éliminer tout ce qu’il sent comme un menace… une autre couleur de peau, une autre apparence, une autre manière de vivre, une autre manière de penser, une autre foi… et même plus de réussite ou de richesse… 💵

Mon rêve d’enfant innocent est de dépasser tout ça ensemble. Pour le réaliser de manière traditionnelle, il aurait fallu que je suive plutôt une formation en prêtrise, en politique ou en commerce. Mais, mon rêve n’est pas intéressé. Même en tant qu’homme simple je sais que l’on ne peut pas créer une Unité en excluant une partie de l’humanité, comme l’ont fait Hitler, Napoléon, Caésar… ou tout porte parole moderne d’un système ou sous-système destructeur. On ne peut pas re-créer l’Unité que nous formons déjà naturellement, tant que l’homme blanc se considère supérieur aux autres et qu’il reste au pouvoir, bien campé derrière un système de justice et policier solide et puissant qui sert ses intérêts. Non, pour réaliser mon rêve, j’ai suivi une autre voie… la voie de mon coeur… la voie de ma conscience… la voie de l’humain que j’étais jadis. J’ai commencé dans le système traditionnel… et je me suis laissé guidé par mes maladies et d’autres problèmes pour en sortir et m’en sortir… et trouver une manière d’être et de vivre plus saine. Aujourd’hui, j’aime tout le monde… peu importe votre couleur, rang, richesse, origine, culture, sexe, âge, état de santé ou orientation sexuelle. Je m’appelle Michael et je me sens juste humain parmi mes égaux… ni plus, ni moins… 🤷‍♂️

Je vous souhaite une délicieuse journée, soirée ou nuit… où que vous soyez… ∞❤️∞ 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s