Today I would like…

Entre Montpellier (34) et Le Mans (72), FranceÂ đŸ‡«đŸ‡·

« Today I would like… to talk about sex. » Cette phrase m’accompagne depuis mes 13 ou 14 ans
 et aujourd’hui je comprends enfin pourquoi ! Elle s’est manifestĂ©e de cette maniĂšre dans mon esprit, en anglais, Ă  l’époque oĂč de m’exprimer en publique Ă©tait ma hantise. Il me semble que j’avais seulement une exposĂ©e par an Ă  faire pendant 2 ou 3 ans quand j’étais au lycĂ©e. A partir du moment que la date de la mienne Ă©tait fixĂ©e, je vivais une espĂšce de terreur permanent au fond de moi. đŸ€ą

De quoi parler ??? Quoi dire ??? Comment le dire ??? J’étais complĂštement bloquĂ© ! Pourtant, il suffisait de parler que pendant 20 minutes environ. Je me souviens d’avoir une fois choisi de parler des exploits de David Livingstone en Afrique. Il y avait Ă  l’époque un feuilleton Ă  la tĂ©lĂ©vision et je n’ai pas trouvĂ© mieux que de raconter l’histoire telle qu’elle se dĂ©roulait sur le petit Ă©cran. Au bout de 45 minutes de torture pour moi et mes camarades de classe, le professeur m’a fait comprendre d’une maniĂšre pas trĂšs dĂ©licat que ça suffisait comme ça. 🙈

DĂ©jĂ  que mon estime de moi n’était pas trĂšs Ă©levé  ça n’a pas contribuĂ© Ă  son amĂ©lioration. Bref
 malgrĂ© tout ça, cette phrase m’est montĂ©e dans la tĂȘte Ă  cette Ă©poque. Je m’imaginais un jour dire devant un grand publique : “Today I would like to talk about sex !” Et parfois je partageais ce “truc bizarre” avec quelqu’un en rigolant. đŸ€Ș

Aujourd’hui, il se pourrait trĂšs bien que mon imagination devienne rĂ©alitĂ©. AprĂšs avoir vĂ©cu pendant plus de 45 ans avec des problĂšmes liĂ©s Ă  ma sexualitĂ©, donc Ă  ma relation aux femmes, aux hommes et Ă  moi-mĂȘme, je considĂšre que je suis devenu une sorte de spĂ©cialiste de ce qui Ă  pu ĂȘtre un jour la source de ma plus grande souffrance
 le sexe et la relation entre hommes et femmes. 💑

J’ai dĂ©couvert Ă©normĂ©ment de choses concernant la sexualitĂ© et sa place dans la relation. Bien Ă©videmment j’ai compris d’abord les mĂȘmes choses que chacun d’entre nous peut dĂ©couvrir. Chaque femme qui est passĂ©e dans ma vie m’a permis d’apprendre et d’explorer un peu plus. Chaque homme m’a permis de dĂ©couvrir et de construire l’explorateur. 🌋

J’ai d’abord appris Ă  l’école la fonction biologique de mes organes gĂ©nitaux et qu’ils servaient avant tout Ă  l’entretien et Ă  la survie de l’espĂšce par la possibilitĂ© de se reproduire avec. Rapidement, Ă  la mĂȘme Ă©poque, j’ai dĂ©couvert Ă©galement le plaisir que mes parties intimes pouvaient me procurer. J’avais autour de 12 ou 13 ans. Je suis devenu otage de mes hormones et de mon dĂ©sir et sentais cette attirance obsessionnelle pour les femmes. La recherche de sexe pour le plaisir est nĂ©e Ă  cette Ă©poque.đŸč  

Pendant longtemps je n’ai pas cherchĂ© plus loin. Je ne savais pas qu’il y avait davantage Ă  dĂ©couvrir. Je pense que beaucoup des choses que j’ai faites dans ma vie trouvaient leur motivation dans l’envie d’assouvir mon dĂ©sir. C’était un monde qui tournait autour de la relation amoureuse avec les jeux de sĂ©duction, l’interdĂ©pendance, la performance sexuelle, le dĂ©sir de  orgasmes et seulement plus tard la notion de partage, de respect et de fusion. Tout ça n’était vraiment pas mon fort ! 🙈

C’était seulement vers 2010 en participant Ă  des stages de Tantra, que j’ai dĂ©couvert qu’il y avait quelque chose de l’ordre d’une “sexualitĂ© sacrĂ©e”. J’ai compris rapidement qu’il s’agissait d’une pratique plutĂŽt fĂ©minine et Ă©nergĂ©tique, oĂč la recherche de l’orgasme se remplaçait par l’empathie avec beaucoup d’Ă©coute et de prĂ©sence. L’abandon d’une recherche d’orgasme “traditionnel” semblait pouvoir aboutir Ă  des plaisirs physiques et Ă©nergĂ©tiques beaucoup plus forts, longs et intenses, comme l’orgasme “de la vallĂ©e” qui dure longtemps, des multi-orgasmes, l’effet fontaine, l’extase, l’orgasme du coeur, etc
 đŸ’„

Puis, en animant des stages Ă  mon tour, j’ai mis surtout l’accent sur le choix quant Ă  la maniĂšre d’utiliser notre Ă©nergie sexuelle. Pendant les structures j’accompagnais les participants pour trouver l’attitude adĂ©quate afin de diriger leur Ă©nergie vers le haut de leur corps et de s’approcher ainsi davantage de l’Ă©tat d’Amour et d’UnitĂ©. Je trouve dĂ©jĂ  Ă©norme de considĂ©rer que nos organes de reproduction peuvent carrĂ©ment servir Ă  vivre le UN et d’aller vers l’état d’Amour Inconditionnel ! 😍

Ça donnait dĂ©jĂ  un sens spirituelle important Ă  ma sexualitĂ©. Le sexe et l’énergie sexuelle au service de l’Etre, du Vivant, de la Vie
 C’est magnifique, non ? Que pourrait-il y avoir de plus ??? Je pensais pendant 5 ou 6 ans que c’était l’aboutissement. Pourtant, aujourd’hui mes expĂ©riences m’amĂšnent plus loin encore… beaucoup plus loin mĂȘme, je trouve. Ma vision sur la sexualitĂ© se trouve depuis quelques mois complĂštement bousculĂ©e et mĂȘme si c’est un peu perturbant, en mĂȘme temps c’est d’une magie et d’une beautĂ© inimaginable. ☀ 

Bien Ă©videmment il s’agit toujours de crĂ©er l’Unité  de vivre l’état d’Amour pur
 de retourner Ă  la Source. Mais j’ai l’impression que ce que je vis aujourd’hui me permet de mettre le sexe et la sexualitĂ© enfin Ă  sa vĂ©ritable et juste place dans mon processus spirituel. Quand je vais dire de quoi il s’agit dans quelques instants, ça pourrait vous sembler peut-ĂȘtre normal, logique ou mĂȘme banal. Je vous invite tout simplement Ă  laisser descendre l’information un petit peu, afin de comprendre rĂ©ellement de quoi je parle. Car pour moi, c’est ENORME !!! 🩄

Je dĂ©couvre dans mes explorations Ă  deux, ou mĂȘme en solitaire, que chaque geste, chaque toucher, chaque regard, chaque parole
 profond ou superficiel
 doux ou fort
 actif ou passif
 tendre, sensuel ou sexuel
 plaisant, orgasmique ou extatique
 pratiquĂ© en conscience
 ouvre une porte. Il n’y a plus d’élans anodins exprimant juste un dĂ©sir ou stimulant juste un plaisir. 😅

Dans « mon monde », oĂč je suis de plus en plus profondĂ©ment reliĂ© Ă  notre culture ancienne, je perçois que jadis notre expression Ă©tait soutenu par l’intention de servir la DĂ©esse-mĂšre
 L’écoute attentive dans l’instant prĂ©sent et la conscience de reprĂ©senter ensemble UnitĂ©, permettaient de savoir quel action, parole ou attitude Ă©tait adĂ©quate et juste Ă  un moment donnĂ©. Chaque Ă©lan servait uniquement Ă  rĂ©veiller l’énergie de vie, Ă  la stimuler, puis Ă  la diffuser
 jusqu’à ce qu’elle nous re-connecte Ă  notre essence profonde et rĂ©vĂšle notre expression divine. 😇

Le dĂ©sir est le moteur et le plaisir est le vĂ©hicule. Ensemble ils permettent l’Ă©nergie de se mouvoir dans mon corps. C’est Ă  moi de choisir si je les mets au service de mon ego et de l’assouvissement d’un plaisir immĂ©diat et éphĂ©mĂšre .. ou si je le mets au service de l’Etre et que je l’utilise pour construire mon chemin vers la source, mon chez moi, ma maison. 🏡

Nous connaissons ces gestes comme faisant partie des actes sexuels. Pour moi aujourd’hui, ça n’existe plus. De l’extĂ©rieur ça ressemble Ă  ça, certes. En rĂ©alitĂ©, ce qui semble des actes sexuels pour d’autres personnes, ne sont pour moi qu’un enchainement de gestes, touchers et paroles faisant partie des rites sacrĂ©s vieux comme le monde
 et oubliĂ© depuis trĂšs trĂšs trĂšs longtemps. 🌋

IMG_0262.jpg-001.jpg
Tout ça me fait penser Ă  cette carte d’un jeu d’OSHO, « LumiĂšre sur le chemin ». 

Deux hommes s’Ă©taient perdus dans une forĂȘt par une nuit noire. Un orage Ă©clata soudain, les nuages s’Ă©ventrĂšrent, il y eut un gigantesque Ă©clair. Un des hommes regarda le ciel admirant la beautĂ© du spectacle, l’autre utilisait la lumiĂšre pour retrouver le chemin.Vous voyez l’analogie avec mon article ?

LĂ , je suis dans le TGV en route pour Allonnes. Un petit cadeau d’ĂȘtre tĂ©moin de cette scĂšne avec ce papa qui montre son amour pour sa fille en jouant avec elle. La qualitĂ© de son Amour aura sĂ»rement une grande influence sur sa vie future avec les hommes. 😉 

IMG_2274.JPG

Je vous souhaite un dĂ©licieux chemin de retour… â€đŸ’›đŸ’šđŸ’™đŸ’œđŸ–€Â 

6 réponses

  1. Isabelle

    J’aime beaucoup ton « guide » d’écriture. Je veille Ă  le suivre de mon mieux.

    Ton article « Today I would like… » est riche pour moi.

    Depuis longtemps ma relation aux autres et a moi-mĂȘme est source de souffrance et d’interrogations. Et c’est exactement lĂ  aussi que je vis mes joies les plus pures, les plus profondes.

    En te lisant Michael, des piĂšces de mon puzzle me sont donnĂ©es, ou s’assemblent.

    A 35 ans, j’ai cru trouvĂ© dans la passion amoureuse et la sexualitĂ© qu’elle me devoilait une reponse, un soulagement. J’en ai fait un livre, pour donner une rĂ©alitĂ© palpable Ă  cette expĂ©rience. Je vois aujourd’hui que je cherchais un apaisement de mes peurs, une solution immĂ©diate pour Ă©loigner ce sentiment poignant d’ĂȘtre seule qui envahissait tout mon espace intĂ©rieur.

    Depuis cet été, je mets en place des temps seule, loin de mon quotidien, loin de mon compagnon.

    Je savoure les Ă©changes avec des personnes chĂšres Ă  mon cƓur, en conscience du chaud et doux qui se partage.

    Je sens aussi une curiosité, une attente qui me ramÚne réguliÚrement sur ton site.

    Et hier soir j’ai tirĂ© Le Cavalier de l’Arc-en-Ciel.
    Je me suis endormie avec ces mots : « Il n’y a aucun besoin de se dĂ©pĂȘcher, aucun besoin de rechercher un abri ailleurs…. »
    La tortue porte la maison sur son dos.
    « C’est un temps oĂč vous ĂȘtes prĂȘt Ă  lĂącher toutes les attentes que vous avez eues Ă  votre Ă©gard ou envers les autres et Ă  prendre la responsabilitĂ© des illusions que vous avez pu entretenir. »

    Je sens l’attirance vers ce chemin, avec l’intime conviction que cette fois je ne construis pas une illusion.

    Par tes articles, j’alimente cette voie en moi qui est prĂȘte Ă  lĂącher, et je rassure la petite fille triste encore prĂ©sente.

    Je viens de lire encore ton article sur la sexualitĂ©. Je vois que je prĂ©fĂšre utiliser le mot fĂ©minin « sexualitĂ© » que je vis plus doux que le masculin « sexe », mĂȘme s’il ne regroupe pas la mĂȘme rĂ©alitĂ© .
    « C’est Ă  moi de choisir si je les mets au service de mon ego et de l’assouvissement d’un plaisir immĂ©diat et Ă©phĂ©mĂšre .. ou si je le mets au service de l’Etre et que je l’utilise pour construire mon chemin vers la source, mon chez moi, ma maison. »

    Je vois le chemin Ă  parcourir, seule et aussi avec mon compagnon. Je vois mes peurs autant que mes Ă©lans.
    Et je vois ta place, avec encore des contours indĂ©cis face Ă  ta prĂ©sence physique. J’aime ĂȘtre en lien d’écriture avec toi.

    OUI je continue Ă  ĂȘtre en prĂ©sence, dans l’accueil, l’ouverture.
    OUI je fais de mon mieux pour rester dans mon territoire et j’ai plus conscience de quand j’en sors.
    Je dis OUI Ă  la vie de plus en plus.
    OUI vivre Le UN est le chemin que je cherchais, c’est aujourd’hui une prioritĂ©.

    La confiance est une clĂ© importante pour moi. Je la vis de plus en plus et peut-ĂȘtre aussi de mieux en mieux.

    Et tes partages m’accompagnent, me touchent, m’interrogent, m’éclairent et souvent aussi me mettent en joie.

    Demain je retourne « chez moi », dans ma maison physique, et je vais retrouver mon compagnon. Je vais aussi savourer le voyage. Je me sens en fĂȘte et je cultive cet Ă©tat. Et je sens aussi l’impatience et la peur que j’essaie d’accueillir

    Je te souhaite une merveilleuse journée chez toi.

    Aimé par 2 personnes

  2. Doudou

    UN ÉNORME MERCI 😊 Michael, pour le partage de cette photo, anodine et en mĂȘme temps tellement vibrante d’Ăąmmour. 😍
    Continuons Ă  cheminer dans cette introspection, qui envoie des signaux, des vibrations dans nos multivers…. Continuons Ă  diffuser largement l’Âmmour de soi mĂȘme pour et par soi mĂȘme. Continuons Ă  donner tout ce que nous sommes dans un plaisir joyeux vibrant d’Ăąmmour. đŸ˜â€đŸ™â€

    Aimé par 1 personne

  3. Claire

    Merci Michael pour ce partage; tes tĂ©moignages sur ces questions me rendent curieuse de mon parcours; oui la question de la sexualitĂ© et de la relation homme-femme me mobilise…tu apparais et je suis lĂ  dans un dĂ©sir fou de rejoindre la rĂ©alitĂ© que tu dĂ©cris et pourtant aujourd’hui encore avec mon compagnon c’est pas facile d’ĂȘtre tranquille avec le fait que la relation est distante, souffrante, frustrante et par moments merveilleuse!!!

    Aimé par 1 personne

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s