Co-responsable ~ Co-responsible

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack…

Modi’in, Israël 🇮🇱 

Nous sommes tous des bombes ambulantes. Que nous ayons l’air doux et gentil ou dur et costaud, chacun de nous est devenu un produit fini de nos conditionnements, de nos blessures et de nos expériences. Le grand problème est que ça ne se voit pas nécessairement de l’extérieur et que la plupart d’entre nous ignore qu’il a un problème. Chacun, de son point de vue, pense qu’il a raison et qu’il a l’attitude adéquate.

En plus, dans notre monde dualiste, nos religions modernes ont balayé notre véritable lien direct, personnel et « vertical » à notre Source. Ils l’ont remplacé par une verticalité vide et nous ont rendus interdépendants de manière « horizontale ». Nous avons pris l’habitude, depuis des siècles maintenant, d’intruser avec nos actes et nos paroles chez nos enfants, parents, partenaires, amis… et même chez les étrangers. Nous cherchons nos solutions chez l’autre… et l’accusons si quelque chose ne tourne pas rond.

Nos comportements sont devenus inconsciemment, et de manière constante, agressifs. Nous ne le voyons même pas, exactement comme celui qui reçoit l’interaction a appris de se laisser intruser. C’est devenu normal. Ainsi, il est impossible de créer une relation harmonieuse durable. Dès qu’un interêt commun quelconque disparait ou diminue, la volonté des partenaires de faire des compromis disparaît aussi et l’ego de chacun reprend le dessus. 

Alors, comment faire pour vivre ensemble ? Comment faire pour éclore sans blesser l’autre ? Comment oser sortir de sa coquille sans se faire massacrer ? Comment exprimer en toute sécurité son émotion ou sa vulnérabilité ? Comment laisser la place à l’originalité de chacun ? Comment rejoindre l’autre sans faire de compromis ? Comment dire OUI à soi-même et OUI à l’autre en même temps ? Il est clair pour moi que les modèles que nous employons à partir d’un règlement intérieur, où chacun doit rester dans une camisole comportementale et psychologique, ne fonctionnent pas !!!

J’ai eu la grâce après plus de 40 ans de cheminement d’avoir atterri dans une terre devenue inconnue. J’ai toujours pensé que j’allais atteindre un certain niveau spirituel reconnu par mes pairs. Que nenni ! J’ai atterri brusquement sur le chemin que nous avons abandonné quand les inquisiteurs ont commencé à nous rôtir pour assouvir leur soif de pouvoir. J’ai eu la grâce de découvrir où se trouve la vraie puissance masculine et féminine. Je sais que ça sonne pompeux, orgueilleux et mégalomane… mais j’ai cueilli un trésor. Je me considère aujourd’hui comme un gardien de mémoire. Un peu comme Jeff Bridges dans le film Le Passeur.

Je ne me souviens pas des rites ou d’autres détails du cheminement de jadis dans notre culture ancestrale. Mais je sais ce que c’est l’Amour et je sais comment co-reconstruire ensemble le chemin qui mène vers lui ou elle. La fondation, la structure et le fonctionnement de nos tribus premières étaient sains. Pour entamer le processus de retour à travers notre désert commun actuel comme Une Seule Grande Famille, je prends exemple sur ce qui a marché à l’époque : le respect du territoire individuel ! 

Alors, comment faire quand dans La Grande Famille, dans sa forme du moment, dans le rythme de son démarrage, quelqu’un veut sortir de sa coquille et que cela se fait, bien évidemment, avec une maladresse tout à fait normale… et que quelqu’un dans l’assemblée se sent heurté et a besoin de se dire… avec le risque d’heurter à son tour celui ou celle qui a osé fébrilement se confronter à sa zone de confort ??? Les deux ont raison et les deux ont tort… tout dépend de l’endroit où l’on observe. 

Bien évidemment que le premier aurait pu ou aurait dû expliquer que son expression allait prendre le ton d’un enseignement, mais que ce n’était en fait que le résultat de ses compréhensions personnelles. Et bien sûr que celui qui s’est senti heurté aurait dû ou aurait pu comprendre que son frère ou sa soeur, une fois sur sa lancée, ne cherchait nullement à l’intruser… mais s’est exprimé de la seule manière qu’il ou elle connait pour le moment. Il est clair également que le facilitateur ou le garant de l’harmonie aurait pu ou aurait dû intervenir… mais je ne l’ai pas fait, pour ne pas tuer le bébé dans l’oeuf.

J’ai fait simplement appel à la responsabilité de chacun quand j’ai senti un conflit dans l’air. J’ai rappelé à chacun que c’était un grand moment d’enseignement. Pas question de nier une émotion, bien évidemment… mais pas question non plus de castrer un frère ou une soeur qui ose faire enfin son premier pas vers lui ou elle-m’aime. J’ai juste proposé à chacun de se demander ce qui est plus important dans un moment pareil : avoir raison, exprimer son émotion et brimer l’autre en le culpabilisant… ou l’objectif collectif de créer un lieu d’harmonie où chacun peut en toute sécurité lâcher sa camisole et sa muselière sachant qu’il sera accueilli… puis s’occuper de l’émotion de manière indépendante… ???

Je pense que cela a été clair pour tout le monde. Le jeu du territoire est la structure et la colonne vertébrale de La Grande Famille et assurera l’harmonie durable. Toutefois, savoir le jouer adéquatement demande du temps, de la pratique et le droit à l’erreur. C’est la responsabilité de chacun de garder à l’esprit la question que j’ai posée. Soit je tisse un relationnel basé sur un ensemble d’egos blessés et intransigeants et je crée un règlement pour contenir les débordements. Soit, je prends ma place en tant que co-créateur et co-responsable, je fixe mon attention sur l’objectif commun à atteindre et je tisse l’Amour ensemble. Moi j’ai fait mon choix… et toi ?

Je nous souhaite une journée plein de tissage d’Amour ∞❤️∞   




union-jack-1027898

Modi’in, Israël 🇮🇱 

We are all traveling bombs. Whether we look soft and kind or tough and sturdy, each of us has become a finished product of our conditioning, our injuries and our experiences. The big problem is that it doesn’t necessarily show from the outside and that most of us ignore that he has a problem. Everyone, from his point of view, thinks that he is right and that he has the right attitude.

In addition, in our dualistic world, our modern religions have swept away our true direct, personal and « vertical » link to our Source. They replaced it with an empty verticality and made us interdependent in a « horizontal » way. We have been in the habit, for centuries now, of intruding with our actions and words on our children, parents, partners, friends … and even strangers. We look for our solutions in the other … and accuse him if something goes wrong.

Our behaviors have become unconsciously, and consistently, aggressive. We don’t even see it, just like the one who receives the interaction has learned to get intruded. It became normal. Thus, it is impossible to create a lasting harmonious relationship. As soon as any common interest disappears or diminishes, the partners’ will to compromise also disappears and everyone’s ego will take over.

So how do we live together? How to hatch without hurting the other? How dare to come out of ones shell without being massacred? How to safely express your emotion or vulnerability? How to leave room for the originality of each? How to reach the other without compromising? How to say YES to yourself and YES to others at the same time? It is clear to me that the models where we use a reglementation where everyone must stay in a behavioral and psychological straitjacket, do not work !!!

I had the grace after more than 40 years of journeying to have landed in an unknown land. I always thought that I would reach a certain spiritual level recognized by my peers. No! I landed abruptly on the path that we abandoned when the inquisitors began to roast us to quench their thirst for power. I had the grace to discover where the true male and female power is. I know it sounds pompous, proud and megalomaniac … but I have picked up a treasure. I consider myself today as a memory keeper. A bit like Jeff Bridges in the film The Giver.

I do not remember the rites or other details of the journey from long ago in our ancestral culture. But I know what Love is and I know how to co-rebuild together the path that leads to him or her. The foundation, structure and functioning of our early tribes were healthy. To start the return process through our current common desert as One Big Family, I take the example of what worked at the time: respect for individual territory!

So, how to do when in The Big Family, in its form of the moment, in the rhythm of its start, someone wants to come out of his shell and that this happens, of course, with a completely normal awkwardness … and that someone in the assembly feels upset and needs to express … with the risk of hitting in return the one who has feverishly dared to confront his comfort zone ??? Both are right and both are wrong … it all depends from where you look at it.

Obviously the first could or should have explained that his expression was going to take on the tone of a teaching, but that it was in fact only the result of his personal understandings. And of course the one who felt hurt should or could have understood that his brother or his sister, once started, did not seek to intrude … but expressed himself in the only way that he or she knows for the moment. It is also clear that the facilitator or the guarantor of harmony could or should have intervened … but I did not, so as not to kill the baby in the egg.

I simply appealed to everyone’s responsibility when I felt a conflict in the air. I reminded everyone that it was a great teaching moment. No question of denying an emotion, obviously … but no question either of castrating a brother or sister who dares to finally take his first step towards him or herself. I just suggested to everyone to ask themselves what is more important at such a time: being right, expressing their emotion and bullying the other by making them feel guilty … or the collective objective of creating a place of harmony where everyone can safely drop their straitjacket and their muzzle knowing that they will be welcomed … and deal with the emotion independently … ???

I think it was clear to everyone. The game of territory is the structure and the backbone of The Big Family and will ensure lasting harmony. However, knowing how to play it properly takes time, practice and the right to make mistakes. It is everyone’s responsibility to keep in mind the question I asked. Either I weave a relationship based on a set of injured and uncompromising egos and I create a regulation to contain the overflows. Either, I take my place as co-creator and co-responsible, I fix my attention on the common goal to achieve and I weave Love together. I made my choice … and you?

I wish us a day full of love weaving ∞❤️∞

4 commentaires sur « Co-responsable ~ Co-responsible »

  1. Oui mon choix est fait bien sûr… Je le sens dans mon corps. Ce que tu proposes me permet d’oser être encore plus proche de ce que j’ai envie d’ex-primer.
    Consciente que je veux prendre le plus grand soin de mon territoire, j’ai, en même temps, envie de me dire à l’Autre, qui est Moi, et prendre soin de lui, d’elle, comme je prendrais soin de Moi.
    Je sens à quel point mon corps se relâche pour accueillir cet élan, et comme c’est bon …
    Merci la Vie !!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s