Hallelujah !

Modi’in, IsraĂ«l đŸ‡źđŸ‡±Â 

J’y suis… Tout s’est passĂ© comme sur des roulettes ! Le vol a Ă©tĂ© rapide et impeccable, mon sac s’est prĂ©sentĂ© rapidement sans avoir Ă©tĂ© endommagĂ©… puis, je n’ai mĂȘme pas eu besoin de faire la queue Ă  la douane en IsraĂ«l. Avec mon passeport biomĂ©trique, je me suis mis devant une borne qui a scannĂ© mon visage et m’a dĂ©livrĂ© un ticket de passage. 

Certes, devant la borne je n’ai rien compris, parce que tout est en hĂ©breu dĂ©sormais. J’ai dĂ» regarder comment les gens devant moi faisaient et j’ai simplement copiĂ© leurs gestes. Ensuite, j’ai changĂ© mes euros en shekels et me suis dirigĂ© vers la sortie oĂč j’Ă©tais attendu par mon ami d’enfance, John, et Rosa chez qui je vais rester pendant quelques temps.

La sensation a Ă©tĂ© Ă©trange sur le chemin vers Modi’in-Maccabim-Reout. ThĂ©rapeutiquement, j’ai rĂ©glĂ© mes affaires avec IsraĂ«l. Mon histoire, celle des juifs, l’holocauste, l’antisĂ©mitisme… tout est propre. Je le sens, je le sais, je le vois. Cette terre n’a rien de plus pour moi que le reste du monde. Il y a juste une petite diffĂ©rence… je suis nĂ© ici et les gens me ressemblent d’une certaine maniĂšre.

Je suis un juif… mais je me sens Ă©galement musulman, chrĂ©tien et bouddhiste. Je suis un homme en transformation alchimique perpĂ©tuelle. Le monde est ma maison, les ĂȘtres vivants ma famille et ma religion est l’Amour. Je suis donc ici, j’ai l’intention de rester… mais je poursuivrai, comme toujours, les signes et si la Vie dĂ©cide que je dois ĂȘtre ailleurs, j’obĂ©rai sans rĂ©sister. 

Reçu hier soir :

VoilĂ  mon ami….
Le retour Ă  la source.
Le retour Ă  tes racines.
Les retrouvailles avec cette terre sainte,chargĂ©e d’histoires ,
de guerres,
de beautĂ©….riche…
tellement riche…
Pour moi tu retournes dans le sein de la terre mĂšre…elle t’attend…
C’est bien au delĂ  de l’humain…
C’est toi et elle…
Une histoire d’Amour qui prend racine trĂšs loin dans le temps….
Tu as raison , profites car c’est profondĂ©ment intense,vibrant…
Et j’ai envie de te dire
Vas….
     Vis…..
          Et….
                DEVIENS….

Je suis avec toi….Â đŸŒˆđŸ’«đŸŒŸđŸ”„

1994 : quelques pages de son journal

Oui je suis avec toi car je revis ce moment dans le bain oĂč je t’ai dit vas-y….vas en IsraĂ«l et tu as tout vendu…j’ai encore ta couette…😉
Et tu es parti..
J’étais dĂ©chirĂ©e car je t’aimais mais de cet amour qui ne peut retenir l’autre….
Mes Amies ont toujours Ă©taient lĂ  pour m’accompagner, me soutenir…
La perte de l’enfant…
Notre sĂ©paration…
21 ans de partages
De complicités
De moments heureux et douloureux….
C’est ainsi….
Tout cela fait que je suis heureuse pour toi .
enfin tu y es….
Et je partage aussi cela avec toi…..

Je plonge dans ma vie IsraĂ©lienne. Partages familiers avec John et Rosa… Echange chaleureux et intense avec « un Lone Soldier », une fille qui va faire l’armĂ©e ici mais qui a sa famille ailleurs… Une chambre qui va ĂȘtre la mienne pendant quelques temps… Un livre « Welkom thuis » (Bienvenue Ă  la maison) que Ruben et Marion ont mis dans mon sac avec un petit mot d’Amour Ă©crit par chacun… Un tour au supermarchĂ© du coin oĂč je dois deviner ce qui se trouve dans les emballages… Et un feuilleton en hĂ©breu, Schtisel, que j’ai commencĂ© Ă  regarder pour apprendre plus rapidement ma langue.

Netflix va ĂȘtre un de mes enseignants dĂ©sormais. Je vais alterner des feuilletons en hĂ©breu sous-titrĂ©s en français avec Duolingo et mes cours intensifs d’Ulpan. Je me mets en mode apprentissage et je vais essayer de capter et de retenir des mots autant que possible. J’ai mĂȘme commencĂ© Ă  bredouiller quelques phrases dans le supermarchĂ©. Pas encore trĂšs performant… comme mes premiers mois en France.

John vient me chercher dans quelques instants pour planifier les dĂ©marches pour les jours Ă  venir. Ce soir, je vais voir Eitan, mon ami diplomate, qui habite Ă  un kilomĂštre d’ici. Dans la journĂ©e, je vais certainement explorer les environs pour voir oĂč je suis. Et entre temps, je vais apprendre l’hĂ©breu aussi vite que mon esprit en est capable.

Bon, il s’agit en mĂȘme temps de rester aussi calme, centrĂ© et prĂ©sent que je le peux. Je vois bien que mon intention de rester discret tombe doucement Ă  l’eau. Je suis comme je suis… et il est peut-ĂȘtre temps de faire confiance Ă  ce qui Ă©merge de moi spontanĂ©ment. De toute maniĂšre, je n’ai pas vraiment le choix. C’est plus fort que moi !

∞💜∞ 

10 commentaires sur « Hallelujah ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s