SPAM

🇬🇧 To translate my article to your language, copy the French text, click on this link and paste it in the Google translator that opens. You can also use the Google widget, on the right side of this page, right under my picture, but the quality is less good…

Michael Ă  Modi’in, IsraĂ«l đŸ‡źđŸ‡±Â 

Je n’aime pas recevoir des messages non-sollicitĂ©s ! Ni par courrier, ni par courriel, ni par WhatsApp, ni par SMS, ni par tĂ©lĂ©phone. Les nombreux partages spirituelles, philosophiques ou thĂ©rapeutiques que je reçois ne sont souvent rien d’autre que de la publicitĂ© masquĂ©e et je les trouve la plupart du temps condescendants. Je vis les publicitĂ©s et les appels de donation carrĂ©ment comme une intrusion. Si j’ai besoin d’une information ou que j’ai envie de soutenir une cause, je saurais trĂšs bien trouver mon chemin sur internet ou par des amis… et si j’ai envie d’ĂȘtre tenu au courant d’un enseignement ou d’un projet, il y a toujours quelque part une newsletter Ă  laquelle je peux m’abonner de mon plein grĂ©. Bien Ă©videmment que je ne considĂšre pas les factures et des messages entretenant un amitiĂ© ou un accompagnement comme spam. Ils font pour moi partie d’une vie « normale »…

J’en ai fait moi-mĂȘme aussi dans le passĂ©, du spam. C’Ă©tait il y a une vingtaine d’annĂ©es, je pense. Une fois par semaine, j’envoyais Ă  mes contacts une belle histoires de sagesse. Mais, une fois sur deux ou trois, j’y glissait « discrĂštement » l’annonce d’une « JournĂ©e Nature » Ă  venir. L’histoire servait clairement Ă  faire passer la pilule qu’Ă©tait ma publicitĂ©. J’envoyais les messages jusqu’Ă  700 ou 800 personnes Ă  la fois. La notion du spam n’Ă©tait pas encore trĂšs connu Ă  l’Ă©poque et je ne me rendais pas vraiment compte de ce que je faisais. Quand j’ai entendu parlĂ© du phĂ©nomĂšne « spam », j’ai tout de suite senti que j’intrusais dans la vie des autres et je me rappelle que je me suis senti trĂšs gĂȘnĂ© et honteux… mĂȘme si beaucoup de personnes c’Ă©taient malgrĂ© tout volontairement inscrites Ă  ma newsletter.

Le SPAM, courriel indĂ©sirable, ou pourriel, est une communication Ă©lectronique non sollicitĂ©e, en premier lieu via le courrier Ă©lectronique. Il s’agit en gĂ©nĂ©ral d’envois en grande quantitĂ© effectuĂ©s Ă  des fins publicitaires.
Si le spam a dépassé les 90 % de courriels à la fin des années 2000, il resterait élevé dans les années 2010, représentant plus de la moitié des courriels envoyés.
Certains prĂ©conisent le terme « polluriel » pour dĂ©finir les messages inutiles, souvent provocateurs et n’ayant aucun lien avec le sujet de discussion, qui sont diffusĂ©s massivement sur de nombreux forums ou groupes de nouvelles, ce qui entraĂźne une pollution des rĂ©seaux.
SPAM est une marque crĂ©Ă©e et dĂ©posĂ©e par Hormel Foods en 1937, l’origine du nom Ă©tant « Spiced Ham » ou « Spiced Pork and Meat » (jambon Ă©picĂ©). Cette viande prĂ©cuite en boĂźte a largement Ă©tĂ© utilisĂ©e par l’intendance des forces armĂ©es amĂ©ricaines pour la nourriture des soldats pendant la Seconde Guerre mondiale et sera introduite dans diverses rĂ©gions du monde Ă  cette occasion.
L’association de « spam » et de « indĂ©sirable » provient d’un sketch comique des Monty Python, intitulĂ© Spam, dans lequel le mot « spam », dĂ©signant le fameux jambon en boĂźte, envahit la conversation et le menu d’un petit restaurant (il entre dans la composition de chaque plat et est rĂ©pĂ©tĂ© Ă  tout bout de champ). Un groupe de Vikings prĂ©sent dans le restaurant interrompt rĂ©guliĂšrement la conversation en chantant bruyamment « Spam, Spam, Spam, Spam, lovely Spam, wonderful Spam ».
Le sketch parodie une publicitĂ© radiophonique pour SPAM, pendant laquelle la marque Ă©tait rĂ©pĂ©tĂ©e de nombreuses fois (« SPAM SPAM SPAM SPAM, Hormel’s new miracle meat in a can »). DĂ©jĂ  en 1944 dans un sketch radiophonique Alerte au spam, l’humoriste français Pierre Dac Ă©voquait « l’auto-gĂ©nĂ©ration » du spam et le chantait sur l’air de Les Montagnards.
Sur l’emploi du terme « spam » pour parler de courrier indĂ©sirable, la BBC fournit l’explication suivante en octobre 19999 : le dĂ©but d’Internet coĂŻncide plus ou moins avec la diffusion du sketch Spam. Parmi les premiers utilisateurs d’Internet certains Ă©taient des fans des Monty Python, qui connaissaient par cƓur les sketchs de leurs humoristes prĂ©fĂ©rĂ©s et les rĂ©pĂ©taient sans cesse. Ceux-ci avaient d’ailleurs crĂ©Ă© un newsgroup dĂ©diĂ© aux Monty Python. Le sketch Spam Ă©tant populaire, un message apparut dans ce newsgroup, contenant uniquement le mot « spam » rĂ©pĂ©tĂ© des centaines de fois, Ă  la maniĂšre du sketch. Ce message fut repris rĂ©guliĂšrement et finit par atterrir dans d’autres newsgroups oĂč il continua Ă  ĂȘtre diffusĂ©. C’est ainsi que le fait de poster des messages sans rĂ©fĂ©rence au thĂšme d’un newsgroup finit par ĂȘtre appelĂ© « spamming ».
Le verbe « spammer » est souvent utilisĂ© dans le langage familier pour qualifier l’action d’envoyer des messages indĂ©sirables. Le mot « spammeur » dĂ©signe celui qui envoie ces messages.

Alors, j’ai d’abord diminuĂ© le rythme de mes envois. Mais, quand j’ai vu que cela ne changeait en rien cette sensation forte et dĂ©sagrĂ©able que j’Ă©tais en train de m’introduire dans la vie des autres sans y ĂȘtre invitĂ©, j’ai cessait complĂštement d’envoyer des mails de cette maniĂšre. Je me souviens encore qu’en arrĂȘtant, il n’y avaient en fin de compte seulement 4 ou 5 personnes qui se sont manifestĂ©es pour me dire que les histoires de sagesse leur manquaient. D’ailleurs, j’ai gardĂ© une expression d’une d’entre elles. Elle signĂ© tous ses mails par « Loin des yeux, proche du coeur ». Ceux qui me connaissent bien ont certainement dĂ©jĂ  reçu un petit message de moi, pour entretenir l’amitiĂ©, avec uniquement cette expression…

J’ai arrĂȘtĂ© les envois avant que le spam devenait un vrai problĂšme et que les programmes informatiques pour s’en protĂ©ger devenaient indispensables. Je pense, que depuis que j’ai arrĂȘtĂ© les envois en nombre, j’ai seulement envoyé 4 ou 5 fois un message Ă  tous les contacts de mon carnet d’adresses. Mais, il n’y en avait Ă  chaque fois qu’une vingtaine et c’Ă©taient tous des connaissances proches. J’en recevais moi-mĂȘme, par contre, de plus en plus. Il y avait surtout des publicitĂ©s de dĂ©veloppement personnel et des propositions porno. Ça arrivait par mail, mais aussi sur mon forum et plus tard sur mon blog. Avec le temps j’ai rĂ©ussi Ă  me libĂ©rer de presque tous les messages non-sollicitĂ©s et pour finaliser ma dĂ©marche, je me suis abonnĂ©, il y a 3 ans environ, Ă  SpamEnMoins qui m’a libĂ©rĂ© de ce qui restait. 

Juste pour le plaisir des yeux… Le premier avion aprĂšs le corona !

Je suis conscient que la « normalitĂ© » d’aujourd’hui est quelque chose de complĂštement dĂ©formĂ©e et que nous intrusons tous, tout le temps… et cela sans nous en rendre compte. Je pense que seulement peu de gens se rendent compte Ă  quel point tous les maladies, malheurs et malaises viennent UNIQUEMENT de lĂ  !!! L’incapacitĂ© de rester dans son territoire et l’absence de la comprĂ©hension des frontiĂšres invisibles mais ĂŽ si rĂ©elles entre nous, provoquent des horreurs au quotidien avec lesquelles nous avons appris Ă  (sur)vivre.

Je fais donc trĂšs attention Ă  rester dans mon territoire. Ecrire des articles sur mon blog, mettre des vidĂ©os sur Youtube, proposer des causeries sur Zoom ou accompagner quelqu’un est tout une autre histoire. Je n’impose rien et ne m’impose nulle part. Je suis juste « trouvable ». J’ai ainsi, comme un magasin, « pignon sur rue ».  Les gens viennent volontairement et par choix vers ma chaine Youtube, mon blog, sur Zoom ou directement chez moi. Je ne fais plus aucun publicitĂ© depuis plusieurs annĂ©es. Je prĂ©fĂšre me trouver en petite comitĂ©… mais avec des gens qui ont librement choisi de faire appel Ă  mes services… sans forcing ou manipulation aucune.

Qu’est-ce que tout ça dit de moi ? Certainement que je suis encore trop intrusif et peut-ĂȘtre trop expansif ! Oui, j’ai remis en place l’accompagnement… oui, j’ai enregistré quelques vidĂ©os… oui, j’ai ajoutĂ© des causeries sur le programme ! Je n’ai pas l’impression que c’est trop, puisque je ne fais aucun effort. Toutefois, et en mĂȘme temps, je vois dans le miroir et je lis dans les signes que la VIE insiste sur le calme, la simplicitĂ© et la discrĂ©tion. Je ne dois pas me mettre de pression, mais prendre soin de moi et juste rĂ©pondre aux engagements… et faire ce que j’ai Ă  faire ICI et MAINTENANT… ce que le miroir et les signes induisent. Pas provoquer, stimuler, contrĂŽler  ni anticiper… et ainsi ne pas donner vie Ă  mes inquiĂ©tudes Ă©ventuelles pour ce qui va venir.

Peut-ĂȘtre c’est juste une mise en garde pour m’aider Ă  rester tranquille ?! J’ai depuis longtemps l’impression que pour ĂȘtre prĂȘt Ă  vivre mon rĂȘve, il ne doit plus rien rester de ma petite volontĂ© egotique personnelle. D’ailleurs, je sens cette mort m’envahir progressivement depuis que j’ai quittĂ© Cannes en 2015. Il est clair pour moi, qu’afin mon ETRE, qu’afin l’AMOUR puisse vivre… mon ego doit mourir Ă  lui-mĂȘme… c’est-Ă -dire s’abandonner Ă  CE QUI EST, Ă  CE QUI NE MEURT JAMAIS… Alors, aussi bien que je le peux, je m’abandonne, je lĂąche toute volontĂ© et je me sĂšvre de tout ce que j’ai connu…

Je nous souhaite une journĂ©e pleine de PAIX ∞❀∞ 

En 1948, Eliezer Ben Yehuda a introduit l’hĂ©breu en tant que langue officiel en IsraĂ«l. Il fallait complĂštement reconstruire la langue et mĂȘme inventer des mots. Il semble que cela a Ă©tĂ© une vraie bataille et que cela a coutĂ© 5 million de dollar. Aujourd’hui c’est l’anniversaire de cette crĂ©ation… Eliezer est mort loin avant, en 1922…

2 commentaires sur « SPAM »

  1. bonjour Michael,

    je me sens aprĂšs la lecture de ton Ă©crit toute chamboulĂ©e car depuis deux ans je fais des messages du lundis sur une relecture de la semaine avant, ou j’ai Ă©tĂ© interpellĂ© par une parole, un positif, un enseignement ou un signe bĂ©nin qui m’a fait du bien, bien que j’ai bien diminuĂ© mes sms partage de cet sms hebdomadaire un frisson de honte me parcoure de partout…
    merci de cette prise de conscience je vais faire attention, car si je ressens cela c’est qu’il ya un problĂšme dans mes Ă©crits namastĂ© MichaĂ«l,

    florence

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s