Une petite famille

Amsterdam, Pays-Bas đŸ‡łđŸ‡±

Il y a longtemps, une voyante m’a dit que j’allais me rĂ©aliser quand j’aurai un enfant. Je ne l’ai jamais vraiment cru, mais j’y pense rĂ©guliĂšrement. Car mĂȘme si je pense que ce sont des balivernes, il suffit que quelque part au fond de mon ĂȘtre j’y crois pour que la loi d’attraction le transforme en rĂ©alitĂ©. Quoi qu’il en soit, c’est une partie de ma vie que je n’ai pas rĂ©alisĂ©e. Pas encore en tout cas. 😏

Une ex a eu une fausse couche il y a trĂšs longtemps, une autre a avorté  J’ai peut-ĂȘtre une fille de 35 ans qui se balade quelque part dans la nature sans savoir que j’existe
 Je suis parrain d’une jeune fille que je vois rarement
 Et j’ai un jeune Ami que je considĂšre comme mon fils spirituel. Tout, sauf un enfant vivant, prĂ©sent et de mon sang. 😌

J’ai fait le deuil d’une Ă©ventuelle paternitĂ© il y a bien longtemps dĂ©jĂ . Le scĂ©nario de ma vie Ă©tait tellement particulier qu’il m’a toujours semblĂ© Ă©vident que cette grĂące lĂ  ne serait pas pour moi. Par ailleurs, j’ai tellement donnĂ© de moi-mĂȘme au cours de mes mĂ©tiers diffĂ©rents, et surtout celui de Relation d’Aide, qu’il n’y avait pas vraiment l’espace-temps pour m’occuper d’un enfant. 🧒

J’ai aussi longtemps pensĂ© que ceux qui avaient des enfants avaient besoin de ce miroir fort et prĂ©sent pendant le reste de leur vie pour changer des choses importantes en eux. Et finalement, ça fait seulement depuis peu de temps que je pense avoir enfin assez de maturitĂ© et de libertĂ© pour accompagner un jeune ĂȘtre humain. Je trouve la plupart des parents trop jeunes, trop pressĂ©s, trop dans leurs blessures, pas assez disponibles et trop prisonniers du systĂšme, pour Ă©lever un enfant. Et je dis bien â€œĂ©lever”
 accompagner plus loin, plus haut
 đŸ€”

Pour accueillir un enfant, il faut d’abord trouver sa mĂšre ! Depuis que je suis tout jeune je cherche mon Ăąme-soeur. MĂȘme si chacune de mes ex Ă©tait spĂ©ciale Ă  mes yeux, j’ai toujours fait des compromis, certainement aveuglĂ© par mon Ă©tat amoureux ou simplement par mon envie d’ĂȘtre en couple. Inconsciemment je le savais et je n’ai jamais pu m’engager totalement. J’ai toujours gardĂ© une sortie de secours. J’ai toujours scrutĂ© mon entourage et je n’ai jamais perdu l’espoir de trouver celle qui me cherche aussi Ă  son tour. 💑

Eh oui, je suis un romantique fleur-bleue hypersensible amoureux de l’Amour. Je n’ai jamais lĂąchĂ© mon rĂȘve. J’ai essayĂ© pourtant, mais je n’ai jamais vraiment rĂ©ussi. Si la Grande Famille est l’expression de mon plein potentiel, la petite famille, c’est-Ă -dire une compagne et un enfant, est Ă  mes yeux l’aboutissement de mon chemin de guĂ©rison… et l’expression indiquant clairement que la boucle de souffrance familiale est dĂ©finitivement terminĂ©e. Une histoire se termine
 pour qu’une nouvelle puisse commencer. đŸ‘šâ€đŸ‘©â€đŸ‘ŠÂ 

hamburg-1508651_1920

Ce n’est pas moi qui dĂ©cide. Je ne fais que mon petit bonhomme de chemin. En changeant, ma vie change. Et si c’était vraiment vrai ? Et si Ă  mon Ăąge j’ai encore la possibilitĂ© de vivre ce Ă  quoi j’aspire depuis que je suis tout jeune ? Et si c’était maintenant ? Oh, je suis lucide et je tente de ne pas m’emballer. Je suis conscient que pour vivre ce rĂȘve, il faut ĂȘtre deux Ă  le vouloir
 et pour l’instant ça se passe beaucoup dans ma tĂȘte Ă  moi. Remarque, vrai ou pas vrai
 je peux toujours rĂȘver n’est-ce pas ? 👾

Et si toutefois c’était vrai
 comment est-ce que je m’imagine une suite Ă©ventuelle ??? C’est bizarre de raisonner ainsi. Les choses se bousculent un peu dans ma tĂȘte. C’est comme si la rĂ©alisation d’une petite famille clĂŽturera une partie de ma quĂȘte spirituelle et donnera un nouveau contenu Ă  la structure de ma vie. C’est comme si ce serait la fin de l’itinĂ©rance et le dĂ©but d’une aventure plus sĂ©dentaire. L’idĂ©e me plait. Je pense que je me prĂ©pare Ă  ça depuis longtemps, sans vraiment savoir si cela allait vraiment se produire un jour. 😍

J’aime m’imaginer vivre enfin selon la simplicitĂ© qui m’habite. Je m’imagine co-habiter avec ma partenaire, qui a peut-ĂȘtre besoin ou envie de s’occuper de sa carriĂšre alors que je m’occuperai tranquillement du reste. Si un enfant venait nous honorer de sa prĂ©sence, je me vois bien ĂȘtre papa au foyer. C’est comme si je m’Ă©tais prĂ©parĂ© Ă  ça durant toute ma vie
 et ça me semble tellement facile. Une petite famille
 une co-construction Ă  3 ou 4. Si je trouve la partenaire adĂ©quate et motivĂ©e, je me sens prĂȘt et je suis partant. đŸ”„

Bien Ă©videmment, je devrais peut-ĂȘtre repenser ma maniĂšre d’accompagner. Mais il est aussi possible que l’apparition d’une Petite Famille marquera la fin de ma maniĂšre d’accompagner. AprĂšs tout, Ă  travers tout le monde que j’ai accompagnĂ© je me suis en rĂ©alitĂ© accompagnĂ© moi-mĂȘme. Si le but est atteint, l’accompagnement tel que je le pratique aujourd’hui cessera de lui-mĂȘme. Ça annoncera peut-ĂȘtre aussi le dĂ©but de la Grande Famille oĂč l’accompagnement sera remplacĂ© par une co-crĂ©ation oĂč la structure familiale fonctionnera comme terreau fertile permettant Ă  chacun de naitre Ă  soi-mĂȘme. 💞

Tisser jusqu’à l’Amour avec une seule partenaire. Donner la vraie place au couple et cheminer vers l’UnitĂ© ensemble. Je me sens peut-ĂȘtre enfin assez calme et centrĂ© pour le faire. Je pense aussi que j’ai enfin compris comment ça marche, comment y aller, comment traverser les Ă©preuves, dĂ©fis et piĂšges en gardant la lĂ©gĂšretĂ© et l’harmonie
 et surtout comment alchimiser deux egos et un seul coeur, qui bat au rythme de la Vie elle-mĂȘme. 💝 

Magnifique journĂ©e Ă  tous ∞❀∞ 

6 réponses

  1. Maryse

    Une voyante m’a prĂ©dit que c’est Ă  mes 67 ans que je vivrai avec « l’homme de ma vie » et c’est donc cette annĂ©e.
    En fait je suis en relation amoureuse depuis 4 ans avec un homme qui a choisi de partir une moitiĂ© de l’annĂ©e pour des missions humanitaires et, parfois, c’est donc difficile, surtout comme cette annĂ©e oĂč, pendant plus de 3 mois, nous n’avons pu communiquer. Alors, parfois, j’ai regardĂ© « ailleurs » mais mon esprit, mon cƓur, tout mon ĂȘtre revient vers lui et, lorsque nous nous retrouvons, c’est fort. Mais j’aimerais « plus » : oui « tisser » vraiment dans un quotidien ensemble. Enfin : ce que je vis avec lui doit certainement me correspondre mieux que je ne pense. Aimer malgrĂ© la distance et le temps..
    Comme une preuve d’un amour inconditionnel ?!

    Aimé par 1 personne

  2. Alain

    J’ai une fille de 24 ans, parce que sa mĂšre voulait un enfant Ă  tout prix.
    Je n’ai Ă©tĂ© qu’un gĂ©niteur payeur, comme cela arrive malheureusement souvent.
    J’ai 48 ans, et je n’ai jamais rĂ©ellement eu de dĂ©sir d’enfant.
    Je crois mĂȘme que je n’aime pas les enfants.
    Mais qui sait ce que la vie peut bien encore me réserver ?

    Aimé par 1 personne

  3. florence arnaud

    Oh ton Ă©crit du jour est rempli de doux de rĂȘves de ….
    Aucuns mots ne viennent
    Juste envie besoin de te dire rĂȘve rĂȘve ta petite famille et si la vie a dĂ©cidĂ©e que c est le moment cela va arriver je te souhaite de devenir pĂšre papa …en attente de cette annonce ….belle aprĂšs midi

    Aimé par 1 personne

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s