La source de ma liberté ~ The source of my freedom

Michael à Fort-de-France, Martinique 🇲🇶 

Quand je parle de ma liberté et comment je l’ai obtenue, j’ai la tendance de parler des choix que j’ai fait au fur et à mesure de ma vie. Les choix entre, d’un côté, mes habitudes, le confort, l’induit, le normal… et d’un autre, le nouveau, l’original, l’inattendu, l’inconfort, le naturel. J’ai transformé ainsi mes choix « entre préférences » en un choix « entre la Peur et l’Amour ». En quittant les chemins battus, j’ai dû affronter mes peurs encore et encore. Chaque peur gardait en place un conditionnement induit par mes éducateurs. En affrontant mes peurs, je me suis automatiquement approché de l’Amour et de ma Liberté. Mais, avant d’affronter mes peurs, avant de commencer ce chemin de libération, il fallait d’abord que je fasse autre chose.

Avant de continuer, rappelez-vous que je n’ai aucune mérite. Je n’ai pas choisi de mon plein gré de quitter les chemins battus. Non, j’ai été simplement très malade, très mal dans ma peau et j’avais des problèmes relationnels et financiers importants. Un soir d’automne, assis dans le noir dans ma salle de mise en forme, j’ai eu une pensée révélatrice : « si tu vas si mal, c’est que tu as tort ! ». J’ai compris que si j’étais si mal en point, que ma vérité était fausse. Il fallait que j’apprenne à penser autrement… mais je ne savais pas comment. Au lieu de ça, j’ai trouvé comment faire mes choix autrement. Sans savoir j’ai mis le boeuf derrière le chariot… mais, ça a marché pour moi… puisque presque à chaque fois que je choisissais autrement, quelque chose changeait positivement dans ma vie.

Normalement, il faut d’abord apprendre à penser autrement pour arriver ensuite à choisir autrement de manière durable. Moi, j’ai d’abord appris comment choisir autrement pendant 12 ou 13 ans, pour ensuite être récompensé par une expérience magique d’ouverture de conscience, où, d’un coup, toutes mes croyances anciennes ont été remplacées par une vision nouvelle… et très ancienne en même temps. Vous avez peut-être déjà compris, ma réussite à penser autrement a été la véritable source de ma liberté. C’étaient mes pensées conditionnées qui me maintenaient prisonnier dans mes choix redondants. Pour moi, quelqu’un d’enseignable est quelqu’un qui est capable de penser autrement. Quelqu’un qui tient à ses acquis et ne veut pas s’en libérer ne pourra jamais changer sa vie.

designecologist-P1sMtXL4jow-unsplash

En même temps, quelqu’un de conditionné, chacun d’entre nous donc, garde malgré toute sa domestication quand-même une liberté… qu’il refuse généralement d’utiliser. Il s’agit de la liberté de croire ce qu’il veut… la liberté de ses croyances… la liberté de choisir sa vérité et ses convictions. Le problème est que le processus de conditionnement, que nos enseignants nous ont imposé, a tellement été efficace, que nous avons complètement adopté leur vérité pour en faire la nôtre. Nous avons beau avoir des maladies ou d’autres problèmes de toutes sortes, nous faisons depuis longtemps plus le lien entre, d’une part, nos croyances, nos choix et nos actes… et, d’autre part, ce qui nous arrive. Non, au lieu de cela, au lieu de changer, nous allons chercher quelqu’un à accuser. De ma fenêtre, même si je comprends… c’est pauvre, c’est piètre…

Je suis libre de croire ce que je veux… Je suis libre d’adopter la vérité qui me convient… Et, pour moi il est évident que tant ma vie ne montre pas tous les éléments d’une vie « naturellement et originellement saine » j’ai encore des pensées conditionnées à déconstruire et à les remplacer par des vérités qui fonctionnent. C’est comme si ma vie est un baromètre qui m’indique si mes croyances sont justes ! La liberté que j’ai déjà, a été acquise de cette manière. J’ai appris à penser autrement, ce qui a affecté durablement mes choix… ce qui à son tour a changé ma vie et m’a rendu de plus en plus libre. Ma liberté de penser a crée ma liberté d’être. Et aujourd’hui encore, je vois très bien pourquoi je dois rester tranquille… Je vois très bien de quelle manière ma situation est propice pour apprendre à penser encore autrement.

IMG_5578

J’ai compris, il y a quelques jours, que je dois apprendre à voir ce que je ne vois pas encore pour le moment. Pour voir quelque chose, il faut d’abord que je sache que ça existe. Je dois donc ouvrir ma conscience encore plus pour voir encore plus. Je dois trouver les croyances que j’entretiens qui limitent ma vision. Quelles sont les convictions auxquelles je tiens tant qui me maintiennent encore prisonnier dans ma réalité du moment ? J’avoue que je le vois plus facilement chez les autres. Ça fait depuis quelque temps que vois ce phénomène autour de moi… des gens qui ne peuvent pas comprendre parce qu’il ne voient pas… et ils ne voient pas parce qu’ils pensent déjà avoir compris !  Par effet miroir, je comprends que pour voir, je dois encore plus abandonner mon savoir… même s’il a été durement acquis.

D’ailleurs, je pense que c’est aussi pour cette raison qu’il est si difficile pour beaucoup d’entre nous de changer leurs convictions. Pas facile de se mettre en question  et quitter ses acquis après avoir obtenu un diplôme et un titre après 6, 8 ou 10 ans d’études. Pas facile non plus de le faire quand je me trouve à un bon niveau de l’échelle sociale et que je reçois au quotidien la reconnaissance de mon entourage… même s’ils sont aussi moldus et à côté de la plaque comme moi. Et là aussi, je sais de quoi je parle. Je me suis laissé dégringoler d’en haut jusqu’en bas à travers des métiers et des situations de vie diverses… D’officier au service de la reine, j’ai réussi à descendre jusqu’à un état de survie en tant que SDF. J’avais perdu peut-être mon statut et l’admiration des autres, mais j’ai trouvé ma liberté… et ça n’a pas de prix !

Je vous souhaite une journée, soirée ou nuit pleine de liberté vraie… où que vous soyez… ∞❤️∞ 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s