Une femme au foyer

Die (26), France 🇫🇷

Il doit être important, l’article que je viens de commencer, car déjà pendant mon sommeil des phrases se formaient… Il y avait même de la pression derrière chacune d’elles sous forme de pensées qui disaient “n’oublie pas, n’oublie pas”. Je voulais d’abord faire tranquillement ma méditation dynamique devant la fenêtre, suivi par ma toilette matinale… pour m’installer ensuite tranquillement dans le salon et vider ma tête sur une page de Notes. 😌

Que nenni… avec encore le sommeil dans les yeux, mon haleine lourde et mon corps qui dort à moitié, je viens de m’assoir dans le lit adossé contre le mur. Il faut d’abord que j’écrive… avant d’oublier. Et c’est vrai que c’est important, urgent même ! Pour moi, en tout cas… à vous de voir après lecture ce que voulez en faire. 😏

De l’urgence ? Oui… Sur la table de séjour j’ai vu un livre hier d’une belle femme que j’ai entendue parler de la puissance féminine, il y a environ 5 ans. C’était la première fois que j’entendais quelqu’un qui parlait enfin de cette puissance d’une manière qui me plaisait. Pourtant, au début de l’année 2018 elle est morte, trop jeune et trop tôt, emportée par une maladie foudroyante… Comme si la Vie disait “Ce n’est pas par là non plus !”… 😔

Et elle n’est pas la seule… Beaucoup de femmes charismatiques qui ont compris l’importance de se lever et qui ont entendu l’appel de la déesse mère n’arrivent pas à la rejoindre. Elles écrivent des livres, forment des groupes, proposent des stages… mais pour moi, celles que je vois, vont droit dans le mur. Je n’ai aucun jugement envers elles… surtout que du côté des hommes il se passe la même chose. Mais ce n’est pas le sujet du jour. 😎

Elles ne vont pas vers la féminité, vers la puissance féminine… Je les vois aller vers la toute-puissance, vers le pouvoir. Et c’est normal… il n’y a plus personne qui enseigne le chemin d’antan. Elles font ce qu’elles peuvent et c’est mieux que rien. Mais, elles paient le prix de leurs expéditions avec leur santé et même avec leur vie. J’honore toutes ces femmes qui osent… peu importe qu’elles se trompent ou pas. L’importance de la vraie puissance féminine vaut le prix que ces pionnières payent depuis plus de 100 ans déjà. 🌺

IMG_1131

Je passe mon temps à apprendre à celle qui me le demandent comment être vraiment femme… comment quitter le territoire de l’homme et reprendre possession du leur. Je leur apprends à avoir l’attitude d’une femme puissante à partir de deux particularités typiques pour la puissance féminine : l’accueil et l’offrande. Je leur apprends à se comporter à nouveau comme des femmes et à prendre leur place au centre de leur antre. Et je peux vous dire que ce n’est pas facile ! 🛡

Il n’est pas facile d’emmener des femmes dans ce lieu qui a été envahi, détruit et déshonoré. Elles ne veulent pas vraiment y retourner… elles n’y voient que de la dévalorisation, de l’humiliation et de la douleur… pourtant c’est là chez elles. Alors, je puise dans mes mémoires et avec mes mots, mon corps, mon toucher et mon coeur je les accompagne pour rentrer dans leur foyer qui sent encore le bûcher. Elles résistent dans leur tête, leur ventre aussi… la mémoire dans leurs cellules surtout… Mais l’énergie dans la base de leur corps m’attend et valide chaque pas que je fais avec elles. Et chaque pas en avant est un pas vers la renaissance d’une sorcière qui reconnait son héritage. 🧝🏼‍♀️

En même temps que je vis cette histoire de ré-initiation… de ré-initialisation en quelque sorte, de la puissance de Vie Féminine, je vis aussi mon propre retour aux sources. Chaque femme m’amène un peu plus loin. Et aujourd’hui le miroir me renvoit par son effet boomerang l’importance de ma propre féminité. Ça fait déjà quelque temps que je me concentre sur mes aspects féminins… mais cette fois-ci ça va beaucoup plus loin… ☺

La vie insiste en ce moment à un point où je me demande si je ne suis pas en réalité une femme. Certes, j’avais compris que de développer ma féminité allait augmenter en parallèle ma puissance d’homme… comme du sel que l’on ajoute dans un plat cuisiné. Puis pour favoriser ce fameux mariage intérieur, il faut bien les deux polarités soient présentes en moi de manière équitable, complémentaire et complète. Chaque fois que j’intègre un petit bout de ma féminité, mon être entier trouve un peu plus de paix et de saveur qui fait penser à la maison, ma source. 🏡

Je travaille déjà depuis un bout de temps sur ma capacité d’être accueil et offrande… Je reste de mieux en mieux aussi dans mon territoire… Comme une vraie femme au foyer, j’apprends à rester au centre de mon chaudron, sans bouger, sans rien faire… Je développe mon écoute, ma présence et ma disponibilité autant que possible…. Je m’abandonne et deviens de plus en plus le prolongement de la vie elle-même. 👵🏼

IMG_0858-002

Maintenant le temps semble venu d’aller encore un peu plus loin et de donner VIE à l’espace que j’habite. Mais pas de manière active, pas avec des paroles… surtout pas ! Ce serait masculin… Non, créer des rythmes grâce aux repas et heures de sommeil… instaurer des rituels initiatiques invisibles à l’oeil nu… puis prendre soin des espaces… être discrètement et joyeusement présent partout et à l’écoute de mes convives… avec douceur, étant positif, encourageant et validant… sans enseigner, sans aider, sans revendiquer… juste permettre par la structure mise en place à ceux qui m’entourent de se développer et de s’épanouir. 😍

C’est quelque part la posture de la mère parfaite, du parent parfait… Mais aussi de celui que je vois dans mes rêves et qui reçoit du monde dans son lieu au bord du Pacifique… Peut-être est-ce la même posture du maitre… celui qui est maitre de lui-même, qui sait vivre par et pour lui-même et se maitrise suffisamment pour ne plus envahir le territoire de l’autre. 🌻

Pas simple pour moi… ni de me taire, ni de surpasser mon état émotionnel face à des personnes avec des attitudes ou comportement hostiles. Pas simple non plus pour toutes ces femmes qui à côté de leur rôle de mère doivent faire face à l’absence de l’homme physiquement ou psychiquement et faire vivre le foyer financièrement souvent en même temps. L’urgence de survivre ne laisse pour beaucoup pas la place pour l’essentiel… ou rend au moins le choix plus difficile, plus engageant. 😌

Je vous souhaite une très belle journée 🌞🌻💛   

6 réponses

  1. Jade

    Merci Michael pour ce magnifique post qui me ramène par effet miroir à mon Essentiel de Femme…portée par cette musique magnifique qui m’emmène en voyage au cœur de moi…que c’est bon de recevoir tes messages…quelle femme magnifique tu fais! 😉
    Amour à toi, à toutes les Femmes en chemin et à tous les Hommes qui les honorent…

    Aimé par 1 personne

  2. Solange de Pau

    Bonjour Michaël,
    les seules femmes que je vois correspondre ici à Pau, à ce que vous décrivez, sont la lignée féminine d’une tribu … gitane que je côtoie un peu.
    En un instant, Délia et ses filles passent du statut de mendiantes à celui de mères de familles, puis de séductrices… admirant d’un sourire complice les atours féminins d’une passante. Par ailleurs, leur joie de vivre domine tout le reste.
    Comme si leur culture était resté proche de ce chemin d’antan.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s