Un miroir en cache un autre

Die (26), France 🇫🇷

Le miroir de l’un est par définition le miroir de l’autre. C’est une simple évidence cohérente avec la notion de l’Unité. Si je sais où j’en suis, je sais où l’autre en est… Si je constate où l’autre en est, je sais où je suis sur mon chemin. Je ne me trompe jamais sur vous, me concernant… et vous ne vous tromperez jamais sur moi, vous concernant. 😍

J’ai toujours considéré que celui qui sait utiliser correctement le miroir n’a plus besoin d’être accompagné par quelqu’un. A part peut-être juste pour utiliser une technique permettant d’influencer ses croyances profondes qui ont besoin d’être secouées. Et là encore, c’est encore la projection qui indiquera quelle croyance est prête à être changée et quand. ☺

Ecouter les signes et la projection, percevoir les synchonicités et se voir en chacun d’entre nous, est reconnaitre l’Unité divine que nous formons tous ensemble… c’est voir la Divinité en toute chose. Ecouter et suivre le miroir et les signes, c’est écouter et obéir à Dieu, à Déesse… C’est l’apprentissage magique de laisser doucement son ego de côté et laisser le Soi émerger dans son centre. 😇

Je n’ai même pas besoin de faire un effort pour savoir où j’en suis. Il suffit que j’utilise le travail sur la projection des autres et de m’attribuer le résultat de leur effort. Celui qui ne se reconnaît pas dans l’autre, se connait mal ou ne se connait pas du tout. Admettre cette évidence, cette cohérence à l’Unité, permet à celui qui veut apprendre, d’enfin voir la réalité en face. Une réalité permettant d’atteindre ensuite l’autonomie nécessaire pour retrouver son centre, sa maison. 🙃

Alors, aujourd’hui, pour savoir où j’en suis exactement et faire le point, j’ai pris les trois derniers partages de miroir que j’ai reçus. Bien évidemment je me reconnais dans chacun d’entre eux et dans l’histoire unique qu’ils forment ensemble. C’est de moi que ça parle… et pour savoir comment naviguer dans les eaux troubles de ce passage transformateur dans lequel je me trouve en ce moment, j’ai besoin d’autant d’objectivité que possible. De lire le miroir que d’autres m’envoient me permet parfois de découvrir des détails qui m’ont échappés… ou de me valider là où j’avais des doutes. 😌

Je les ai juste raccourcis un peu et enlevé par discrétion les sources d’information… et qui sait… peut-être vous vous reconnaîtrez aussi. C’est d’ailleurs toute la richesse de mon blog. Celui qui sait lire mon journal de cette manière se trouve avec un trésor. Je sais, c’est peut-être prétentieux, mais c’est ainsi que je le vois. Ce n’est pas un endroit de savoir ici… mais un lieu où l’on peut se reconnaitre et ainsi se reconnecter avec sa vulnérabilité l’un à l’autre au centre de l’essentiel. ❤ 

Le premier : 

“Je teste ma capacité à ne pas tomber dans le piège d’une sexualité primaire – Je ne suis pas assez dans l’être et toujours dans le trop d’explications – Je juge ceux qui font le choix de rester dans la caverne – Je ne suis pas encore l’homme que je cherche à être – Je suis invité à prendre courageusement la responsabilité de ce que je suis vraiment et de vivre ma vérité – Je ne suis pas assez positionné et je ne réussi pas à trouver ma place – Je suis dans mes peurs – Je n’ose pas – Impuissance – Besoin de trouver ma mère – Frustré – Fuir mon histoire du moment – Lâcher – Renouvellement de soi – Nouvelle vie – Union mystique ou alchimie.“

Le deuxième : 

“Mon miroir était éclatant de clarté mais mon regard restait aveugle… Je me suis tout de même accroché encore et encore, en prenant note de ce qui se passait autour de moi. Le message est clair : je ne voyais pas ce qui m’était demandé, je ne comprenais pas les messages, je restais accroché à mes anciens schémas de la dualité (je veux ou ne veux pas, j’aime ou pas, je crois ou pas…). Non, tous ces mécanismes de la pensée sont caduques depuis bien longtemps et ils arrivent enfin à ma conscience, à ma pensée… et se matérialisent dans mon corps. Les tensions, les crispations, les nœuds, les fermetures, les replis, les enfermements… tout s’ouvre désormais, tout s’éclaire…

Je comprends qu’il est temps que je revienne à la vie, que je me mette dans le présent et non plus me projeter dans une interprétation du futur par peur ou par sécurité. Je dois cesser de me projeter dans le futur… Vivre le moment présent est ce qui m’est demandé très fortement, sans faire aucun projet sur le plan professionnel. Alors je décide de vivre le moment présent. Je reviens à plus de Féminin encore, plus de réceptivité, laisser venir, ne rien forcer et me positionner dans la gratitude de ce qui est… Je ralentis mon rythme et me mets dans la méditation. 

Je fais circuler une nouvelle énergie de Vie. Celle de l’ici et maintenant pour ne pas rester bloqué dans le passé ou la peur qui engendre le sentiment d’insécurité et l’incapacité de laisser la vie agir à sa juste mesure… Si je ne vis pas ce que j’ai à vivre… je n’entends pas le message, je ne comprends pas ce qui m’est demandé… Je comprends qu’il n’y a rien à comprendre, ni à vouloir mais juste à Être le réceptacle de la Vie. 

Au lieu d’écouter mon mental et mon ego, je porte l’attention sur une présence plus puissante, Déesse Divine. Un soutien très puissant… vivre nos corps à corps avec ma partenaire en dépassant la posture de l’ego blessé. Me mettre en connexion avec Déesse Mère et la laisser agir à travers moi… ce qui a un grand pouvoir de guérison. Commencer dès maintenant à élargir ma conscience et à penser « abondance » en toute chose, car c’est seulement ainsi que tous tes besoins pourront être comblés…”

Le troisième : 

“Les miroirs offerts par la vie ces 3 derniers jours sont très cohérents avec ce que je vis ces derniers temps. ils m’invitent à ne pas oublier que je ne suis pas arrivée. Je peux savourer mais calmement en restant dans mon être au risque de rechuter et de faire des rebonds. Le miroir m’invite donc à savourer différemment avec plus de subtilité en étant toujours en alerte vis-à-vis de mon égo très malin qui peut me leurrer. Pour cela, le miroir m’invite à tisser avec ma propre déesse-mère intérieure pour prendre soin de moi et arrêter de me laisser définir par les autres en méditant tous les jours, en écoutant mon ventre, en utilisant les outils palissade, gestion émotionnelle et projection.

Le miroir me dit dans cette même invitation à oser regarder la réalité telle qu’elle est et non pas telle que je la voudrais… prendre conscience de mes schémas qui se répètent pour les stopper en osant changer ce que la vie me dit de changer en moi. Pour cela, je sens bien qu’il faut de nouveau que je me rappelle de rester dans mon territoire. Ces derniers temps j’ai pu déborder par élan, par envie… Reviens dans ton territoire, apprends à mettre la juste distance aux choses, aux évènements et aux personnes ainsi que dans les relations.

Et en même temps, le miroir me dit que mon voyage ne fait que commencer, que je viens de me délester de poids très lourds dans la relation aux autres, dans ma relation à mon Soi en prenant conscience que je peux être aimée pour QUI je suis intérieurement… ce qui n’était que le pré-requis pour démarrer mon voyage qui ne fait que commencer. Il est temps d’aller plus loin et je sens que tout doucement je glisse vers un monde de plus en plus paradoxal et que j’aime de plus en plus ça.

Retrouver mon innocence d’enfant face à la vie. Le temps passé seul avec moi-même est un salut pour retourner chez moi, dans mon intériorité, ma coupe, mon être, ma maison… où seule je me sens de mieux en mieux. Encore une fois, la vie m’offre ICI et MAINTENANT tout ce dont j’ai besoin. Je vais donc me réinvestir, réinvestir mon beau territoire de femme.

C’est seulement lorsque nous nous libérerons de la prison de nos conditionnements et  atteignons la vérité de notre propre coeur que nous commençons à voir la réalité telle qu’elle est vraiment. La vérité a besoin de grands efforts ; de découvertes, de risques… et marcher seul sur un chemin que personne n’a parcouru.”

Ma conclusion :

Je me trouve bien encore au beau milieu de mon passage. Ça lutte à l’intérieur de moi entre l’ancien et le nouveau Michael… Je constate que c’est laborieux mais qu’il y a du progrès tout de même, ça se libère progressivement. Je me trouve dans un moment charnière… et pour quitter ce que je connais et qui me retient je suis invité à rester dans l’instant présent et ma polarité féminine… et pour cela je dois :

  • ralentir encore
  • pas faire de projet
  • méditer
  • développer mon écoute et ma réceptivité
  • me laisser guider
  • rien forcer mais laisser venir les choses toutes seules
  • me positionner dans la gratitude de ce qui est
  • apprendre à savourer les choses différemment et avec plus de subtilité
  • juste être un foyer, un réceptacle
  • rester connecté à mon ventre.

Je dois rester vigilant quant à mon ego malin et pour voir la réalité vraie en face il faut que je reste dans mon territoire et que je continue à utiliser mes trois outils principaux : la palissade, la gestion émotionnelle et la projection…

Les explorations physiques avec mes partenaires me permettent d’expérimenter tout cela dans la pratique, de me connecter à ma divinité et de me guérir un peu plus à chaque fois que j’y arrive.   

Mmm… ça confirme… ça valide… ça correspond bien à ma dernière série d’articles. Je suis content de moi… Allez, au boulot… ou plutôt allez, au repos ! 😊

🌸🌼🌺🌸🌼🌺 Je vous souhaite une belle journée et vous dis, à demain… 🌸🌼🌺🌸🌼🌺

Voici un joli petit film qui m’a touché par sa simplicité et qui a même réussi à me décrocher quelques larmes à la fin. A voir gratuitement sur mon site de streaming favori, bien évidemment. 📽

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s