Grand écart

L’Houmeau (17), France 🇫🇷

Quand deux taureaux combattent pour leur territoire, ils se mettent comme des lutteurs épaule contre épaule et poussent jusqu’au moment où l’un d’eux cède par une épaule qui se brise. Quand cette lutte oppose deux hommes, ça se passe au niveau des hanches. C’est ce que mon père a vécu après l’affrontement final entre nous il y a environ 7 ans. C’est aussi l’image qui me vient quand je pense à la douleur de ma hanche. ♉️

Je suis donc en lutte… et puisque c’est ma hanche droite, je suis en lutte avec un homme ! Pourtant, avec les hommes qui sont dans ma vie actuellement, la relation est plutôt harmonieuse. Le seul homme avec qui je peux être en lutte… c’est donc moi ! Une lutte entre moi et MOI, comme je l’ai déjà décrit il y a quelques jours. Il m’a fallu un peu de temps pour mieux comprendre ce que la Vie me dit à travers mon corps depuis maintenant presque deux semaines. 📬

Sur le trajet vers le garage, pour aller chercher la voiture de mon Ami-Frère-Hôte-Fou-Quejadore, j’ai joué avec lui au jeu du miroir. En échangeant du tac-au-tac pour chercher le parallèle entre ma hanche et son genou, droit aussi, c’était vraiment facile  de décoder le message derrière ma douleur. 🤔

meadow-680607_1920

J’aime beaucoup m’allonger avec la plante des pieds l’une contre l’autre et les genoux écartés et posés. Quelques jours avant mon départ de Paris, j’ai senti que quelque chose a forcé au niveau du col du fémur droit. La douleur a commencé à ce moment-là. J’ai compris que je me suis blessé en fait tout seul… et que c’est en lien avec ma co-voyageuse parisienne. 🤷‍♂️ 

Un grand écart ! C’est ça que je cherche à faire inconsciemment. D’un côté, je suis l’appel continu des signes, comme les aborigènes sur leur chemin de Cantilène… et d’un autre côté, je me retiens, parce que j’aime l’histoire que je vis avec ma partenaire. Comme nous ne donnons pas de statut à notre lien, je constate que la Vie m’invite de manière insistante à poursuivre mon chemin. Pour éviter de tourner le dos à ma partenaire, je tente inconsciemment de repousser l’échéance du départ. Intérieurement, ça ressemble en effet à un grand écart. 🤸‍♂️

A plusieurs reprises, j’ai tiré la carte “Changement” mais il me manquait encore de l’information pour comprendre sa pleine signification. La Vie m’invite clairement à laisser faire les choses et à ne rien retenir. En plus, je le sais, puisque j’en parle beaucoup dans plusieurs articles récents. Pour pouvoir aller là où la Vie veut que j’aille, et entrer pleinement dans une nouvelle tranche de mon histoire, j’ai besoin de tout lâcher et de laisser la vie aller jusqu’au bout de ma dé-construction… représentée par la carte “Foudre”, que j’ai encore tirée hier. ⚡️     

Ma situation du moment est donc claire ! Je lâche et je me laisse emporter par le courant. Hier, j’ai retrouvé ma co-exploratrice qui est venue visiter ses parents ici à L’Houmeau pour un long week-end. Quelques beaux moments nous attendent, je pense… et je vais les savourer pleinement. Après son départ, mardi matin, je retournerai dans ma roulotte et descendrai doucement vers le sud, suivant la ligne côtière. 🌊

C’est la période des fêtes du Grand Pardon et du Nouvel An en Israël et depuis 3 jours nous sommes en 5780. Pendant le mois d’octobre, l’administration israélienne fonctionne au ralenti. Il est donc logique que je n’aie pas encore réussi à joindre mon contact à l’ambassade de Marseille. Je vais essayer à nouveau après le week-end. Je me sens tranquille, car mon Ami diplomate suit de loin l’affaire. En même temps, mes Amis à Amsterdam se renseignent aussi. 🎉 

En apparence, les portes vers Israël semblent bien vouloir s’ouvrir. En tout cas, je m’y vois déjà. En attendant d’avoir le feu vert, je commence tranquillement le trajet que j’ai prévu initialement de faire à pied, il y a plus de 20 ans. Pour me préparer à faire le saut, j’ai même trouvé une application sympa pour mon téléphone… et depuis quelques jours j’apprends 5 mots en hébreu par jour. Pour l’instant c’est encore facile, je connais la moitié des mots proposés ! 😉 

∞💜∞
(Amour Infini)

10 réponses

  1. Alain

    Ta douleur à la hanche me fait penser au combat de Jacob avec l’ange.
    A l’issue de ce combat, Jacob change de nom et devient Israël…
    C’est un peu gros comme synchronicité, mais why not.
    Il y a donc peut-être un réel besoin de retour en Israël, ou plus subtilement, nécessité de vivre intérieurement ce combat avec l’ange pour changer de nom, ou les deux 🙂

    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Lutte_de_Jacob_avec_l'ange

    Aimé par 1 personne

    1. Alain

      Et si on pousse jusqu’au bout la comparaison, il est possible que le combat ait déjà eu lieu et que tu aies déjà changé de nom pour devenir Israël.
      Reste à comprendre peut-être alors ce que cela signifie, implique.

      Aimé par 1 personne

      1. Alain

        Oui, et ça me donne des frissons de penser que ça puisse parler de ce que je vis, de ce à quoi j’ai été confronté lors de mes derniers voyages.
        Ça fait d’ailleurs au moins 3 mois que je n’ai pas voyagé, par peur, et j’ai décidé hier que je voyagerais ce soir…

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s