De conférence à causerie

Plouha 22580, France 🇫🇷

J’ai choisi le mot « Causerie » pour la même raison pourquoi j’ai changé « Stage » en « Conférence ». J’associe automatiquement « Stage » ou « Conférence » au travail, à l’enseignement, à l’effort. Dans mon esprit, une conférence est formelle et ordonnée, tandis qu’une Causerie est davantage conviviale et sans structure. 🗣

Avec le mot Causerie, je ne prétends rien, je partage… c’est tout. J’aspire au plus profond de moi à être « avec » et non pas « au-dessus », même si je peux encore avoir des vieux réflexes de temps en temps. C’est surtout depuis que je suis dans le processus Pranique que la liberté à laquelle je goutte, me sort complètement du besoin d’aider, de sauver ou de convaincre. 🚑

Je constate que ce que j’ai mis en place depuis des années fonctionne. J’aime bien dire que je suis la preuve vivante que ce que j’ai « découvert » marche… et en même temps j’aime y ajouter avec une pointe d’humour que je suis aussi la preuve vivante que n’importe quel imbécile a accès à la réalisation spirituelle. 🤑

Alors, j’aime partager les expériences que j’ai vécu et les outils que j’utilise. Je parle facilement, même beaucoup, sur tous des sujets en lien avec le développement personnel. J’aime surtout beaucoup m’exprimer quant à la « cohérence avec l’Unité » et je mets souvent un alarme sur mon téléphone pour ne pas déborder et monopoliser le temps, puis laisser l’espace aux autres. ✌️

J’aime m’imaginer avec quelques amis au coin du feu, comme dans le temps. Au lieu de regarder la télévision ou tapoter sur le clavier de mon ordinateur et communiquer avec des amis virtuels, j’aspire aux partages en live. Conter, partager, rire… Je sens souvent cette nostalgie vers le temps où les écrans n’existaient pas. Je me sentais beaucoup plus vivant. 🌺

Aujourd’hui j’ai un réel effort à faire pour retrouver et entretenir la qualité de présence d’antan dont je me souviens. Même si parfois je m’ennuyais, les rêveries qui en résultaient étaient source d’imagination, d’inventivité et de débrouillardise. 🌈

Avec plaisir je me déplace pour partager des moment comme ça avec vous. Pour une causerie ou pour plusieurs, peu importe. Je n’ai que ça à faire et je commence à aimer voyager. 😊 

Belle journée à tous ❤️💛💚💙💜 

 

1 réponse

  1. Alain

    C’est effectivement une bonne idée que de parler de causerie.
    Je rêve de causeries philosophiques entre amis, les soirs d’hiver, au coin du feu d’une grande cheminée.
    Je poursuis mon chemin intérieur. En réalité il se poursuit tout seul, je ne fais rien, j’observe la transformation à l’œuvre.
    Je continue de m’alléger, de me libérer de choses devenues inutiles.
    Un collègue de bureau a acheté une maison en empruntant 200 000 euros, et prépare son déménagement avec camion et cartons par dizaines.
    Je ne peux pas le lui dire, mais quelle folie, quelle aliénation !
    Je me rend compte pour ma part que je n’arrive plus à me projeter dans un quelconque lieu où me fixer.
    D’une certaine manière, je suis déjà passant.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s