Je suis une hémorroïde

Avignon 84000, France 🇫🇷

Avoir le cul bordé de nouilles… avoir le trou du cul en chou-fleur… en avoir plein le cul… Ce sont des expressions qui pourraient avoir un lien avec le phénomène des hémorroïdes. Depuis deux jours j’en ai et bien évidemment je cherche à entendre ce que la Vie me dit à travers de mon corps. 😖

J’en ai déjà eu et à chaque fois le message diffère un peu. Déjà je pourrais me reconnaitre dans les 3 expressions en ce moment. J’ai en effet une chance inouïe, j’ai un petit chou-fleur qui a poussé et quelque part j’ai surement aussi un ras-le-bol que j’ai du mal à m’avouer. 🤥

Ca fait un peu mal et c’est inconfortable mais je le soigne. J’ai pris une pommade, des comprimés et des suppositoires… le total. Ca ne fait que depuis deux jours et j’ai remarqué dans le passé que plus vite j’interviens, plus vite ça s’estompe. 😅

lauren-lester-205924

La manière la plus importante pour moi et la plus efficace certainement est de comprendre ce que la vie me dit. Et ce n’est pas si compliqué que ça. En jouant avec la projection en permanence, ça devient facile. Même pas besoin de comprendre d’où le problème vient physiologiquement ou de faire un décodage biologique compliqué. 🙃

Elle est à l’extérieur et bien évidemment pour la faire disparaitre, je la masse tout doucement en l’aidant à retrouver sa juste place à l’intérieur. Et c’était en faisant cela que je me suis posé les questions suivantes : « Et si j’étais comme l’hémorroïde ? Et si moi aussi je cherche à l’extérieur ce que je ne trouve pas à l’intérieur ??? » Ca me parle énormément et cela se confirme quand je regarde autour de moi. 😉

Qu’est ce que ça me gavait quand quelqu’un me sortait cette phrase toute faite quand je me trouvais en difficulté dans le passée : « Tu as tout ce dont tu as besoin à l’intérieur de toi », ou « Tu as la solution en toi »… ou encore une autre variante de ça. Ca me faisait une belle jambe et je comprends bien ceux qui s’énervent quand quelqu’un ressort encore aujourd’hui cette expression. 🤑

Pourtant, je sens qu’elle tellement vraie pour moi. La solution est réellement à l’intérieur de moi, l’endroit où j’ai le plus du mal à aller. D’ailleurs, c’est une des raisons majeures pourquoi je me suis libéré de tout… pour ne pas pouvoir me fuir moi-même et d’aller creuser au fond de moi… pour faire ce face à face avec la Vie, ma source. 😳

Je suis le roi de l’esquive, comme mon « copain intime » qui ne veut pas rester à l’intérieur mais qui, dès qu’il le peut, se glisse dehors. Je fais de même… encore et encore. Que ce soit par le biais des films, des promenades, des rencontres… la nourriture… peu importe. Au lieu de rester bien centré et d’équilibrer mes escapades avec des moments de silence, des moments avec moi, je reste souvent dans la facilité et ce qui anime mon ego. 👻

Même si je fais presque de chaque chose une méditation et que je reste vraiment présent à ce que je fais, cela ne semble pas suffire. Et je le sens… au fond de moi il y a quelque chose qui a du mal à se poser, comme savent le faire les animaux. Pourtant, j’aspire tellement à ça… et quand j’y arrive je me sens tellement tellement mieux encore. 😍

Jusqu’à 2001 j’étais un vrai pile… hyperactif… surtout cérébral et verbal, mais physiquement je n’arrêtais pas non plus. Ensuite, après mon expérience d’éveil j’ai connu 10 ans de calme et de paix profond. Je faisais des « shabbat » au quotidien. 😏

J’ai reperdu ce calme quand je suis allé à la source de ma souffrance principale. C’était il y a environ 7 ans. Aujourd’hui TOUT va PARFAITEMENT bien. Je PEUX me poser… Il suffit de le faire, de sortir de mon réflexe de chercher à me distraire en permanence. 🤡

C’est un peu personnel, mais je me rends compte que le plus facile pour sortir de ces réflexes, que j’ai quand-même depuis ma jeunesse, c’est quand je suis avec quelqu’un… quand j’entre dans l’intimité. J’aime me nourrir à la source et avec une partenaire c’est tellement plus simple, facile et agréable… 😇

Belle journée à tous… le printemps est là… la chaleur monte… ❤️💛💚💙💜 

 

5 réponses

  1. Alain

    J’ai eu quelques soucis d’hémorroïdes.
    Cela faisait suite à chaque fois à une période de fort stress.
    Je suis allé voir un gastro-entérologue qui a fait des ligatures (rapide et sans douleur) et le problème a été réglé.

    J’ai cette même difficulté, alors que toutes les conditions sont réunies depuis quelques jours.
    J’ai du mal à me caler dans un coin pour méditer, me recueillir au dedans.
    Je trouve toujours quelque chose à faire, un prétexte pour rester au dehors de moi : surfer, promener, manger…
    Qu’est-ce que c’est bon pourtant, de se poser en tailleur, fermer les yeux, et écouter le silence !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s