Ma valeur ~ My value

Michael à Fort-de-France, Martinique 🇲🇶 

J’ai forcement déjà écrit sur le sujet dans le passé, puisque c’est tellement évident, tellement énorme. C’était un des sujets principaux de notre dernière rencontre Zoom entre femmes. De semaine en semaine, nos explorations communes nous ont amené chaque fois un peu plus loin, montrant à chaque fois un aspect différent de nous qui demandait attention. Finalement, tous les symptômes que nous avons partagés jusqu’à ce jour convergent vers un seul phénomène. J’aurais pu appeler mon texte du jour carrément : « La source de tout mon mal ! ». 😈

Il s’agit de la valeur que je me donne ! Elle détermine quasiment tout dans ma vie… mon audace d’avancer, mon niveau de résilience, mon assurance de soi, le salaire que je reçois, le style de partenaire que je choisis, la maison ou la voiture que je m’octroie, le temps libre que je m’alloue, la qualité de vie que j’arrive à m’offrir, le nombre et la qualité de mes réussites, le niveau de mes études et le métier ou la profession qui en découle… mais aussi carrément mon état de santé physique ou mentale, ma vision globale de la vie, la qualité de mes relations, la violence que j’attire et le niveau de mon bonheur… et j’en oublie forcément ! 🤔

La valeur que je me donne vient directement de la relation que j’ai eue avec le parent du même sexe, mon père dans mon cas. Sa manière de m’avoir reconnu, de m’avoir accepté, de m’avoir aimé et de m’avoir intégré dans sa vie a déterminé ce que je pense de moi et donc la valeur que je me donne. Pour le petit garçon que j’étais, il était mon modèle divin, mon dieu personnel, le premier homme que j’ai connu et mon géniteur. S’il me rejette, il y a forcement un problème avec moi. S’il ne m’aime pas ou ne me le montre pas, j’ai forcément fait quelque chose de mal. Pour être parfait, il faut que je lui ressemble et que je réponde à ses expectatives. S’il me rejette, ça veut dire que je ne corresponds pas à ces critères, que je ne lui ressemble pas assez et que je suis donc loin d’être parfait. 😣

katrina-wright-yMg_SMqfoRU-unsplash

Cette blessure est la première qui se manifeste dans notre vie. Dans mon cas, elle est arrivée même avant ma naissance, quand j’étais encore dans le ventre de ma mère. Mon père ne voulait pas nécessairement d’enfants. Ma mère m’a fait venir sur les conseils d’une amie, pour ne pas perdre mon père, qui commençait à s’intéresser à d’autres femmes. J’étais un enfant ciment, comme ça s’appelle, venu pour cimenter le couple. Ça explique peut-être pourquoi je n’ai jamais réussi ma propre relation de couple, que j’en ai vécu beaucoup et que je suis en éternel apprentissage pour y arriver, au point de me considérer carrément spécialiste… pour les autresÇa explique aussi pourquoi j’aime tant aider les couples à réussir leur relation. 👩‍❤️‍👨

Bon, après tant d’années de cheminement et de travail sur moi, c’est un phénomène qui revient régulièrement, de manière cyclique je dirais même. A chaque fois, je suis confronté au manque d’amour que j’ai pour moi et le manque de valeur que je me donne. A chaque fois, j’avance un peu sur ce point et la Vie m’amène systématiquement un peu plus loin, un peu plus profond dans ce manque chronique qui mine ma vie de manière vicieuse. Heureusement que je ne suis pas bête et que j’ai toujours su trouver un sens dans ce qui m’arrive. Grâce à ça, j’ai déjà réussi à réparer beaucoup du dégât que la relation avec mon père a provoqué. Mais, ce n’est clairement pas encore suffisant ! 👨‍👦

Chez moi, ça se manifeste actuellement par le niveau de doute que je garde me concernant… par le fait que j’appréhende énormément de me mettre en avant à nouveau… par la pensée bien ancrée où je me dis que le monde a assez bouffé du Michael…  par ma manière de mettre trop au service des autres et de m’oublier… par le fait que mon rêve se fait désirer et que je suis en préparation permanente, sans fin… et j’en passe. Ma vie bouge, malgré tout, mais à cause de la valeur réduite que je me donne, je cogne contre des limites dictées par l’amour que mon père n’avait pas pour moi. 💔

IMG_1269

Je me suis toujours étonné comment certains de mes amis avaient le cul bordé de nouilles et que tout leur réussissait les doigts dans le nez. Moi, il m’a fallu 3 tentatives pour avoir mon bac et pareil pour mon permis de conduire. Il m’a toujours fallu un effort presque surhumain pour réussir mes défis. J’avais une peur d’échec terrible, qui m’a suivie durant toute ma vie… et je me suis rarement trouvé à l’endroit auquel j’aspirais. Malgré tout, j’ai toujours été plus que compétent dans ce que je faisais. Mais, comme je ne savais pas me vendre, et surtout pas au-dessus de ma valeur véritable, comme beaucoup savent le faire d’ailleurs, j’étais toujours sur-qualifié dans mes différents métiers. 👮‍♀️🧑‍🍳👨🏻‍🔬🧑‍💼

Ma conscience connait ma valeur véritable. C’est dans ma mémoire cellulaire que l’idée que l’homme simple a de lui est inscrit. Ça fait que j’avance dans deux états différents. Un dans lequel je suis très sûr de moi et très fier de mes accomplissements… et l’autre dans lequel j’ai la sensation de patauger dans la semoule et de ne pas avancer d’un iota. C’est terrible de savoir ce que je vaux et d’avoir trop de retenue pour le montrer. Je ne peux pas y arriver seul. Je le sais… et cela depuis bien longtemps déjà. C’est la raison principale pourquoi je joue avec le miroir et les signes. Ainsi je laisse la Vie-même m’aider, puisqu’Elle sait exactement par où me faire passer pour arriver un jour à bonne destination. 🌈

Je ne lâche pas, pas encore en tout cas… pas tant que j’ai encore du courage et de l’énergie pour avancer. Et je progresse véritablement. Je le vois et je le sens. C’est lent, très lent… et long, très long… depuis toujours, en fait. Même si je suis encore très en retrait, trop certainement, j’ose de plus en plus être moi-m’aime. Je m’interroge beaucoup quant à mes choix actuels et à venir. Je pense de plus en plus à partir de mon propre besoin et ça risque de bousculer ma Vie à nouveau. Avant, je disais surtout OUI à l’autre et ça correspondait souvent à un NON pour moi. Si je dit d’emblée OUI à moi, ça peut être un OUI pour l’autre… mais ça peut aussi être un NON pour lui ! Du coup ça peut créer des désaccords irrécupérables. Ce style de changements intérieurs peut provoquer des tremblements de terre extérieurs… alors, je m’y prépare… 💓

Je vous souhaite une belle nouvelle journée, soirée ou nuit… où que vous soyez… ∞❤️∞ 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s