Mon itinéraire vers l’Amour

Amsterdam, Pays-Bas 🇳🇱 

J’aurais préféré que la vie soit plus simple… 😅

Et même si j’ai essayé de rendre ma vie de plus en plus simple, d’une certaine manière, elle ne l’est pas vraiment ! Même le cheminement vers son Soi, vers sa Source, vers la Vie, est compliqué et difficile. 😏 

Et je me rends compte, que même si j’ai l’impression d’être libre de choisir ce que je veux, ce n’est pas vraiment le cas ! Depuis longtemps, je vois que la vie a une volonté à elle. Si j’agis selon un mode, je reçois le « bâton », si j’agis selon un autre, je reçois la « carotte ». 🤔

Je ne suis pas libre ! Je suis contraint et forcé à changer, à cheminer, à évoluer… sans répit, jusqu’à ma réalisation incontournable, jusqu’au bonheur sans limite… Je n’ai pas vraiment le choix. Je suis condamné à l’illumination malgré moi… et chacun d’entre nous se trouve dans le même cas ! 😳

Si je garde mon positionnement vis à vis certains aspects de la vie inéchangeable, cela se verra par le simple fait qu’une partie de ma vie ne changera pas. Pire encore, cela peut devenir un véritable cauchemar, si je résiste trop longtemps au changement. 😰

Si je change, la vie change… ma vie change… Je suis réellement le seul obstacle à mon bonheur ! 🙄

J’ai régulièrement la tête dure face à des évidences me concernant. Et même si souvent je résiste sur le moment, une fois seul avec moi-même, le processus fait son travail. J’ai au moins acquis ce qualité de savoir me mettre en question. ☺️

Et si je tiens un journal de bord, un blog maintenant, c’est parce que j’aime exposer ma vulnérabilité face à tous. J’aime montrer que nous sommes tous Un… Je n’ai pas honte de ce que je n’ai pas encore réussi à mettre en place et je n’ai surtout pas honte de l’homme qui est tout simplement « en chemin ». 😇

Alors, ci-dessous, j’ai mis un texte, un résumé de quelqu’un avec qui j’ai vécu une séance par Skype, avant-hier… En vous écrivant ici et maintenant, je n’ai pas encore lu le résumé…

C’est assez original… Je vais l’utiliser tout de suite, comme miroir, pour indiquer où j’en suis en ce moment sur mon chemin vers l’Amour, vers la Lumière.

« 1 – trop de volonté personnelle à être reconnue me rend rigide, chiante, jamais contente, alors que je devrais me laisser couler dans la douceur de n’être personne.

2 – le fait de vouloir remanger et de faire parfois des crises de boulimie prouvent à quel point je me suis re-connectée avec mon envie de vivre. L’envie de manger est en rapport avec ne pas vouloir disparaître.

3 – ma mère s’était mariée avec mon père car elle avait peur de la solitude et elle m’a fait pour elle, pour combler le vide que mon père laissait par ses absences. J’ai ce poids de combler son besoin et je ne peux donc me sentir légère et répondre à mes besoins sans culpabiliser. Elle m’a programmé pour être en opposition à l’homme, pour rester célibataire et ainsi répondre à ses besoins.

4 – je dois couper le cordon ombilical (le lien fusionnel) avec maman et apprendre à me nourrir d’autres choses que la nourriture physique (représentation maternelle et qui me maintient dans cet état de dépendance face à maman).

5 – je dois apprendre à ne pas être dans l’opposition face à l’homme pour exister mais plutôt exister à ses côtés, dans la chaleur de ses bras et de l’amour qu’il me donne à sa façon. Et si malgré tout j’ai envie de faire autre chose qui me ferait plaisir, je dois apprendre à répondre à mon besoin (lire, aller sur facebook, me faire un massage, …) sans le mettre en opposition avec ce que mon homme veut ou est en train de faire. »

Voilà, je l’ai lu « en même temps que vous »… et j’accueille l’information ! Je le fais tout le temps avec ce que je recueille pendant mes rendez-vous amicaux ou professionnel. Mais c’est la première fois ouvertement à ce point… 😉

Le texte dit bien que c’est là où j’en suis… 😅

Grâce au miroir, je comprends que mes incursions dans la nourriture, parfois boulimique, ne sont pas un problème, mais plutôt la manifestation d’une solution, d’une réparation. Ca me soulage… Ca illustre bien de quelle manière ma mère m’a attaché à elle et que mon père n’était pas là pour nous séparer. 😡

Et ça valide le fait que j’entends beaucoup de « messages » qui m’indiquent de ne pas être comme les autres, de ne pas me comparer… D’oser ne pas être linéaire, de ne pas être ce « roc » que j’ai toujours était pour les autres… De devenir mon propre père, en quelque sorte… Me donner à moi-même l’autorisation que mon père n’a jamais donné. 💪

Je viens de regarder un film… Un Baiser Papillon… Truffé de non-dits, de mensonges, mais surtout de manque de présence du père et l’hyper-présence de la mère. En tout cas, c’est ce que je vois, MOI… Et je ne me tromperais jamais sur quoi ou qui que ce soit, me concernant. 😥

Ca revient et revient et revient… et ça continuera à revenir jusque la situation est résolue totalement. J’ai du pas mal avancer, car ma vie est de plus en plus douce et chaque homme, femme ou couple que j’accompagne chez eux, me permet de voir à quel point j’ai avancé… ou pas ! 🤕

C’est là où je dis que la Vie est gentille quand-même et que nous n’avons peut-être pas besoin d’être parfaits, mais juste faire notre part du chemin, aussi bien que possible, sans jamais s’arrêter… La Vie fera le reste… 😎

Ma voie de passage d’aujourd’hui semble passer par l’acceptation de l’Amour des autres tel qu’il vient, sans critique, ni jugement. De m’offrir à moi-même des « preuves d’amour » de moi, pour moi… et garder les choses simples en parlant que de ce que je sens, ce dont j’ai envie et d’offrir cet Amour à d’autres, comme s’ils étaient moi… 😜

Ca fait depuis environ 2 ans que je vois les mêmes pistes ainsi. En gros, cela revient à me libérer de la prise de ma mère sans culpabilité de ne pas correspondre à ce que d’autres aimeraient que je sois et m’autoriser d’explorer le monde et ainsi devenir un homme, de plus en plus… 😍

Il y a quelque chose d’important qui me revient en tête régulièrement et que j’entendue dans le feuilleton « Game of Thrones ». Une perception de l’être en tant que « personne ». 😊

Au fur et à mesure que j’avance dans ma liberté illusoire, je sens de plus en plus à quel point je « ne suis rien du tout », même pas de la poussière. Que je fais beaucoup de bruit pour pas grande chose… Je sens une sorte « d’appel » à me fondre dans ce néant énorme… Dans ce rien, que nous sommes tous ensemble. 🙄

Mmmm… à suivre… 😘

 

5 réponses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s