Une trace d’Amour ~ A trace of Love

🇬🇧 To translate my article to your language, copy the French text, click on this link and paste it in the Google translator that opens…

Michael à Modi’in, Israël 🇮🇱 

« Lorsque l’amour vous fait signe, suivez-le, quoique ses voies sont rudes et escarpées. Et lorsque ses ailes vous enveloppent, cédez-lui, quoique l’épée cachée parmi ses plumes puisse vous blesser. Et lorsqu’il vous parle, croyez en lui, quoique sa voix puisse éparpiller vos rêves comme le vent du Nord saccage le jardin.

Car même s’il vous couronne, l’amour vous crucifiera. Même s’il vous aide à grandir, il vous élaguera. Même s’il s’élève à votre hauteur et s’il caresse les plus tendres de vos branches qui frémissent sous le soleil. Il s’enfoncera jusqu’à vos racines et secouera leur emprise dans la terre. Comme des gerbes de blé, il vous récolte en lui-même.

Il vous bat pour vous dénuder. Il vous tamise pour vous délivrer de votre son. Il vous moud jusqu’à ce que vous blanchissiez. Il vous pétrit pour vous assouplir.

Et puis, il vous soumet à son feu sacré, pour que vous connaissiez les secrets de votre cœur et que par cette connaissance, vous deveniez une parcelle du cœur de la Vie.

Mais si, dans votre crainte, vous ne cherchiez de l’amour que sa paix et son plaisir, alors vous feriez mieux de couvrir votre nudité et de vous écarter de son aire de battage, pour gagner le monde sans raisons où vous rirez sans déployer tout votre rire, où vous pleurerez sans répandre toutes vos larmes.

L’amour ne donne rien que lui-même et ne prend rien que lui-même. L’amour ne possède pas, et ne veut pas être possédé, car l’amour se suffit à lui-même.

Lorsque vous aimez, vous ne devez pas dire :  « Dieu est dans mon cœur » , mais plutôt :  « Je suis dans le cœur de Dieu » . Et ne croyez pas que vous pourrez diriger le cours de l’amour, car c’est l’amour, s’il croit que vous en valez la peine, qui dirigera votre cours. L’amour n’a d’autre désir que de s’accomplir lui-même.

Mais si vous aimez et si vous devez éprouver des désirs, faites que les vôtres soient ceux-ci : Fondre et devenir un ruisseau courant qui chante sa mélodie dans la nuit.

Connaître la douleur d’une trop grande tendresse. Être blesse par votre propre connaissance de l’amour, et vous laisser joyeusement saigner. Vous réveiller le matin avec un cœur ailé et rendre grâces pour une nouvelle journée d’amour. Vous reposer le midi et méditer sur l’extase de l’amour. Rentrer le soir chez vous avec reconnaissance. Et puis enfin vous endormir avec une prière pour l’être aimé qui vit en votre cœur et avec, sur vos lèvres, un chant de louanges. »

L’AMOUR – KHALIL GIBRAN

Je viens de relire ce magnifique texte et à mon avis il est carrément incompréhensible pour ceux qui confondent l’Amour avec L’Interdépendance Amoureuse. C’était mon cas pendant de longues années. Pourtant, je comprenais parfaitement bien son texte sur les enfants et le mariage, mais je ne comprenais rien à celui sur l’Amour. Et c’est logique puisque ça parle de l’Amour avec un grand A, celui qui n’a rien avoir avec les sentiments. L’Amour dont il parle est l’identité du divin en nous, notre identité profonde qui cherche à émerger.

L’interdépendance amoureuse fait partie du monde de la dualité et se nourrit des blessures. Elle cherche de manière impossible à combler un vide existentiel. L’Amour Véritable est le comportement et l’attitude de celui qui sait qu’il est le créateur de son histoire, celui qui sait que nous sommes UN… Il n’a pas peur, ses blessures ne sont pas actives et il n’oeuvre pas pour son intérêt personnel. C’est un état d’être dont on s’approche au fur et à mesure qu’on transcende ses blessures, qu’on affront ses peurs et qu’on retrouve son état naturel… son identité véritable.

J’ai toujours stimulé, encouragé et soutenu des amis pour les aider améliorer leur vie… depuis que je m’en souvienne. J’ai commencé à accompagner de manière plus formelle quand j’étais encore prof de gym, vers 1990. C’est seulement depuis les 20 dernières années, depuis que j’ai vécu mon expérience d’éveil en 2001, que je sais exactement où j’emmène les gens. Certes, mes méthodes ne sont pas orthodoxe du tout, puisque je ne cherche pas à glorifier l’ego… mais à rallumer l’étincelle d’Amour oubliée et négligée, qui est en chacun de nous et que quasiment personne ne reconnais en tant que telle. C’est plus un enseignement qu’une thérapie… c’est une apprentissage à redevenir cohérent avec l’Etre Divin en Nous et l’Unité et à se désolidariser du monde de l’ego et de la dualité.

Le résultat est toujours magique… même si en cours de route je disparait parfois de la vie d’un personne. Sa vie change et elle ne se rend la plupart du temps même pas compte que ça vient de l’impact de mon passage. Elle attribue le changement tout simplement à d’autres personnes ou à des événements multiples divers. Moi, je le sais. Je le vois parce que je reconnais ce que j’ai insufflé discrètement. Et c’est okay… c’est le sort d’un accompagnant digne de ce nom. Pas de gloire, pas de tambours… Juste faire ce qui est à faire… peu importe le prix… au nom de l’Amour qui l’appelle, lui aussi. Régulièrement c’est même le contraire ce qui se passe pour moi et je me trouvé agressé, critiqué, jugé et laissé pour compte au bord du chemin… et j’ai besoin ensuite d’un temps pour me retrouver et me reconstruire un peu plus.

C’est mon dernier jour à Modi’in. Mon sac est déjà prêt et ma dernière lessive est en train de sécherÇa va être le jour où je reçois ma deuxième piqure contre le Corona. Le reste de mon temps restant ici j’étudierai l’hébreu et je regarderais simplement des films. Je pars « déconfiné » et je laisse le passé dans lequel je me suis replongé pendant un an, pendant le temps du confinement, définitivement derrière moi. J’ai encore une fois trié mes affaires et mes contacts afin d’avancer de manière légère et libérée. Je pars et je ne regarderai plus en arrière. Que ceux qui m’aiment me suivent, en quelque sorte.

Dans mon article de hier j’ai écrit que je n’ai pas laissé de traces. Juste après, j’ai reçu par message WhatsApp un doux retour d’une lectrice fidèle, avec la chanson ci-dessous, m’indiquant que ce n’est pas vrai, mais que je laisse une trace d’Amour. J’y ai pensé toute la journée et j’ai fini par le reconnaitre, par me reconnaitre… Je laisse une trace d’Amour Véritable… incompris parfois, comme jésus était incompris quand il a balayé les marchand hors du temple… et comme le texte de Khalil Gibran est incompréhensible pour beaucoup d’entre nous. Cette trace est est en quelque sorte la ligne conductrice de ma vie et mon histoire.

Je ne suis pas d’ici, je ne suis pas de ce monde… et j’ai hâte de rentrer chez moi. Je ne juge personne, puisque je comprends et je vois le jeu derrière tout ce qui se passe, et derrière chaque personnalité. Ce monde violent, où le sens profond de la vie a disparu avec les derniers guides et maitres sur les bûchers il y a plus de 1000 ans, ne m’intéresse pas. La seule chose qui me fait continuer mon chemin est seulement l’espoir d’un éveil possible de quelques êtres. Quelque personnes réellement éveillées peuvent changer le monde.

Dès que j’arrive à en réunir 7, je sais depuis longtemps que ça suffira pour enclencher la co-création de La Grande Famille que nous formons tous ensemble. Il y a toujours quelques personnes qui me voient tel que je suis vraiment… qui ne savent parfois même pas pourquoi elles viennent vers moi. Je reconnais chez celles-là l’âme qui se souvient d’une promesse, d’un l’engagement donné un jour dans le temps, au moment même de partir en fumée sur les bûchers : « Nous nous retrouverons pour terminer ce que nous avons commencé ! ».

La plupart des ces personnes ne sont pas vraiment prêt à réellement honorer l’engagement pris si lointainement et elles partent avant l’heure. La plupart du temps elles ne s’en rendent même pas compte. Il reste à la fin juste un peu trop de blessures, trop d’attirance du bling-bling, trop d’intérêt personnel, trop de croyances limitantes, trop d’orgueil, trop de peurs, trop d’inconscience… trop d’ego quoi… Et c’est okay ! Comme je l’ai dit hier, je suis au service de la Vie et de l’Amour… et je suis leur volonté jusqu’au bout… peu importe où cela me mènera… peu importe ce que cela fera de mon petit être… je ne suis pas d’ici de toute manière…

Je nous souhaite une délicieuse journée de plus ∞❤️∞ 

Alors, au revoir et merci Modi’in, Rosa, John, Eitan, Cheryl, Rozanna, Mirjam, Elad, Solange, Schlomit, Iris, Larry… Bienvenue Netanya… here I come !

6 commentaires sur « Une trace d’Amour ~ A trace of Love »

  1. Une trace d’amour véritable
    Des traces indélébiles semblables
    A de très multiples cadeaux
    Illuminant présent de beaux
    Merci Namasté de ces mots
    Rendant mon chemin vie très beau.

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Mickaël,
    Je lis texte après texte… Je me nourris aussi de ces sages paroles qui me portent bien au delà de ce Monde où je me sens tellement étrangère…, vers cet autre Monde à nul autre pareil, celui dans lequel, OUI, je me refugie depuis toujours, ce monde qui m’aide tant à panser les blessures de cette vie semée de tant d’embûches…
    Je me reconnais dans vos paroles…
    Si un jour vous désirez revenir en France… J’ai ici une pièce libre pour laquelle j’envisage une destination différente… J’ai prévu de franchir le pas sous peu et j’ai eu envie de vous partager l’info… Un petit port de Bretagne Sud…
    Amicalement.
    Marie

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Marie… Je t’entends… Et ta proposition ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd… C’est bon de savoir qu’il y a des étapes possible quand lasuite de mon aventure me ramènera vers la douce France… En plus, j’aime bcp la Bretagne… Je note… Chaleureusement… ☺️

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s