Le piège du maître ~ The master’s trap

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack…

Modi’in, Israël 🇮🇱 

Pour moi, un vrai « maître » fait des maîtres… pas des disciples. C’est une simple cohérence avec la notion d’Unité et d’Amour. Par simple effet miroir, nous sommes entourés de ce que nous sommes. Alors, quelqu’un qui est considère comme un maître et qui se trouve entouré de disciples, n’a, de mon point de vue, pas atteint l’état de maîtrise… peu importe la beauté de ses actes ou le niveau de son charisme. Pour moi, un maître véritable n’est que maître de lui-même et n’a plus aucun besoin ni envie de s’occuper de qui que ce soit. Il s’occupe de lui-même et par son exemple il devient le changement dont le monde a certainement besoin. 

Depuis que j’accompagne des gens, je rencontre deux grands pièges dans lesquels je peux facilement retomber. Le premier est le piège du thérapeute, dont j’ai déjà souvent parlé dans le passé… et l’autre est le piège du maître. Il faut savoir que de ma fenêtre quasiment tous nos actes et nos comportements sont nourris par nos blessures. Depuis, la destruction de notre ancienne culture par les religions modernes, cela est devenu progressivement une normalité. Je ne vois quasiment personne fonctionner de manière naturelle… et je constate que peu de gens sont conscients à quel point toute leur personnalité est basée sur leurs blessures… leurs comportements, leurs attitudes et même leurs pensées.   

Le piège du thérapeute

Je ne suis pas une exception, en tout cas je ne l’étais pas. Je pense que mon cheminement m’a vraiment sorti des ces sphères néfastes. Ce n’est que très récent et il m’a fallu d’un long et vrai parcours de combattant pour y parvenir. Même si j’ai vécu une expérience d’éveil, l’accompagnement que j’ai proposé par la suite était, malgré tout, pour une grande partie fondé sur mon besoin de me trouver sous les projecteurs et d’être considéré, important et indispensable. Le piège du thérapeute a été de croire par moment que j’étais là pour les autres… alors qu’en réalité j’avais besoin de chaque personne qui venait à mes consultations pour savoir par l’effet miroir exactement où j’en étais et comment cheminer vers ma liberté et ma réalisation.  

Je ne suis plus du tout au même endroit aujourd’hui. Je sais que l’accompagnement que je propose sous sa forme actuelle ne durera qu’un temps limité. J’en ai en ce moment besoin moi-même autant que ceux qui me sollicitent. Je sens déjà la pression de mon conflit intérieur, par rapport à mes parents et Israël, diminuer à vue d’oeil. Dès que je sens que c’est réglé et que le moment est venu, je vais à nouveau simplifier ma manière d’accompagner, de la même manière que je l’ai fait il y a quelques années. Je ne proposerai simplement plus de rendez-vous. Ceux qui le veulent me contacteront quand ils en auront besoin.

priscilla-du-preez-tQagUWpAx5k-unsplash

Je serai toujours un accompagnant. C’est ce que je suis profondément, que je sois riche, pauvre, proche, loin, malade ou en bonne santé. Au fur et à mesure que j’avance c’est seulement la forme qui change. Actuellement je constate que je m’approche « dangereusement » de mon état de maîtrise personnel. Si je suis complètement honnête, je me sens « maître ». Mais attention, je ne me sens maître de personne ! Je me sens simplement maître de moi, de mon état et de ma vie. J’ai nullement l’intention de mener un groupe… cela ne correspond simplement pas à Qui Je Suis. Non, ma maitrise se présente par mon envie d’être AVEC… et non pas par l’envie d’être au-dessus de quelqu’un. Ce qui est rigolo, c’est que je perçois que je mesure mon niveau de maitrise en fonction de mon aptitude de m’abandonner à La Grande Vie.

Je le vois aussi par ma manière d’accompagner en ce moment. Même si je sais que mes outils sont plus qu’efficaces et que le processus de libération est carrément indispensable, j’ai de plus en plus de mal à garder le cadre. Si je m’écoutais, je passerai les temps de rendez-vous à partager avec chacun de manière simple et vraie, en fonction de ce qu’ils vivent, de ce qui leur arrive ou par rapport à un questionnement. D’ailleurs, je me donne avec certains déjà cette liberté et j’ai l’impression que cela nous fait du bien à tous les deux. Il y a 15 ans déjà que certaines personnes me disaient que je n’avais pas besoin de parler et que de se trouver juste là, avec moi, leur suffisait. J’avais beaucoup de mal à m’imaginer là où certaines me voyaient. Il m’a fallu toutes ces années pour me sentir enfin prêt et à la hauteur. Il m’a fallu du temps pour clarifier les choses à l’intérieur de moi.

DWV801TXUAAbTfg

Le piège du maître est de croire qu’il est le maître de quelqu’un. C’est depuis la mort de mon ami-chien Boubou, en l’an 2000, que j’ai su que je me dirigeais dans cette direction. Connaissant mon père comme un homme qui abuse de son pouvoir et sachant à quel point je lui ressemblais, j’ai freiné de toutes mes forces pour ne pas aller là où je me trouve aujourd’hui. Certes, aujourd’hui je prétends haut et fort avoir parcouru LE chemin, celui qui est le moins fréquenté… et oui, je prétends être arrivé, ou presque, à cet état de maitrise tant convoité. Si j’ai douté tout au long de ma vie, aujourd’hui je vois que mes doutes étaient sains… mais infondés. Je souhaite à tout le monde de connaitre ce doux murmure à l’intérieur qui sans cesse me dit… wooooow. Paradoxalement, je n’ai plus envie ou besoin de quoi que ce soit… même pas d’enseigner comment arriver là où je suis.

Mon chemin semble ne pas être terminé… même si je rentrerais bien volontiers définitivement chez Moi à La Source. J’ai en effet vécu une vie de ouf et je suis rassasié. Alors, je continue à freiner tout en avançant. Autant je suis curieux de connaitre ce qui m’attend, autant j’appréhende de me trouver de plus en plus en train de briller de ma propre lumière et d’être vu par d’autres. Je n’ai pas envie ni besoin de me trouver sur une scène quelconque. J’ai juste envie de partager des moments de qualité avec ceux qui ont envie d’en partager avec moi. Si la Grande Famille verra le jour de manière physique, ce serait top… car je vais pouvoir participer à une co-création commune où je pourrai trouver ce promontoire qui me va si bien.  

Je nous souhaite une journée FRAICHE, après une semaine de 43° ici… ∞❤️∞ 




union-jack-1027898

Modi’in, Israël 🇮🇱 

For me, a true « master » makes masters … not disciples. It is a simple coherence with the concept of Unity and Love. By simple mirror effect, we are surrounded by what we are. So, someone who is considered master and is surrounded by disciples, in my view, has not reached the state of mastery … no matter the beauty of his actions or the level of his charisma. For me, a true master is only master of himself and no longer has any need or desire to take care of anyone. He takes care of himself and by his example he becomes the change that the world certainly needs.

Since I have been accompanying people, I have encountered two big traps in which I can easily fall back. The first is the therapist’s trap, which I have often talked about in the past … and the other is the master’s trap. You should know that from my window almost all our actions and behaviours are nourished by our wounds. Since the destruction of our ancient culture by modern religions, this has gradually become a normality. I hardly see anyone operating in a natural way … and I find that few people realize how much their whole personality is based on their injuries … their behavior, their attitudes and even their thoughts.

The therapist’s trap (French)

I am not an exception, in any case I was not. I think my journey really got me out of these harmful spheres. It is only very recent and it took me a long and real obstacle course to achieve it. Even if I had an awakening experience, the accompaniment that I provided was, in spite of everything, largely based on my need to be in the spotlight and to be considered, important and essential. The therapist’s trap was to believe at times that I was there for others … when in reality I needed each person who came to my consultations to know through the mirror effect exactly where I was was and how to walk towards my freedom and my realization.

I’m not at the same place at all today. I know that the support I offer in its current form will only last a limited time. I need it right now as much as those who solicit me. I already feel the pressure of my inner conflict, in relation to my parents and Israel, diminishing visibly. As soon as I feel that it is settled and that the moment has come, I will again simplify my way of accompanying, in the same way as I did a few years ago. I will simply not propose any more appointments. Those who want to can contact me when they need it.

priscilla-du-preez-tQagUWpAx5k-unsplash

I will always be there to accompany. This is what I am deeply, whether I am rich, poor, close, far, sick or healthy. As I go along it is only the form that changes. Currently I see that I am « dangerously » approaching my state of personal mastery. If I am completely honest, I feel already like a « master ». But beware, I do not feel myself like a master of anyone! I just feel that I master myself, my condition and my life. I have no intention of leading a group … it simply doesn’t correspond to Who I Am. No, my mastery is presented by my desire to be WITH … and not by the desire to be above someone. What is funny is that I perceive that I measure my level of mastery on my ability to abandon myself to The Big Life.

I also see it by my way of accompanying at the moment. Even if I know that my tools are more than efficient and that the release process is downright essential, I find it increasingly difficult to keep the frame. If I listened to myself, I would spend the time of the appointments sharing with each one in a simple and true way, depending on what they experience, what happens to them or in relation to a question they have. Besides, I give myself already this freedom with some people and I have the impression that it is good for both of us. It has been 15 years already that some people told me that I did not need to speak and that being right there with me was enough for them. I had a hard time imagining how some people saw me. It took me all these years to finally feel ready and up to the task. It took me all this time to clear things up inside of me.

DWV801TXUAAbTfg

The master’s trap is to believe that he is someone’s master. It is since the death of my dog-friend Boubou, in the year 2000, that I knew that I was heading in this direction. Knowing my father as a man who abuses his power and knowing how much I resembled him, I braked with all my might so as not to go where I am today. Admittedly, today I claim loud and clear to have traveled THE path, the one that is the least travelled … and yes, I pretend to have arrived, or almost, to this state of mastery so desired. If I doubted throughout all my life, today I see that my doubts were healthy … but unfounded. I wish everyone to know this sweet murmur inside which constantly tells me … wooooow. Paradoxically, I no longer want or need anything … not even to teach how to get to where I am.

My path seems not to be finished … even if I voluntarily return Home and to The Source definitively. I indeed lived a life of aw and I am satiated. So, I continue to brake while moving forward. As much as I am curious to know what awaits me, I also fear to find myself more and more shining with my own light and being seen by others. I don’t want or need to be on any stage. I just want to share quality moments with those who want to share them with me. If the Big Family will see the day in a physical way, it would be great … because I will be able to participate in a joint co-creation where I could find this promontory that suits me so well.

I wish us a FRESH day, after a week of 43 ° here … ∞❤️∞

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s