Sois en paix

Ville d’Avray (92), France 🇫🇷

Il est 2 heures du matin. Je m’étais endormi rapidement avec ce corps qui avait besoin de repos. C’est le bruit de moteur d’une voiture sur le parking juste sous ma porte-fenêtre qui m’a réveillé il y a environ une heure. Je me sentais bien mais n’arrivais plus à m’endormir. La sensation si agréable de l’énergie qui circule librement revient au fur et à mesure que je ne consomme plus de nourriture solide. ☺️ 

Puis, dans ma tête j’ai commencé à parler à mon père. Depuis son retour, nos échanges sont très limités. J’ai essayé de poser quelques questions, puis de parler un peu de moi. Mais sa manière d’agir est restée la même. Il semble toujours avoir besoin de montrer qu’il est le chef en brimant chacun de mes élans. Alors, depuis quelques semaines je reçois le vendredi soir un “Shabbat shalom… comment vas-tu” et je réponds aussi gentiment que possible avec quelques mots qui ne laissent pas la place à ce jeu que je connais si bien et qui me fatigue plus qu’autre chose aujourd’hui. 😏

Pour moi, il est temps de passer à autre chose… ou à une autre forme de relation. Alors, j’’ai écrit les mots qui me sont venus. J’y ai mis autant d’Amour que j’étais capable. Pas très difficile… j’aime toujours mon papa… J’étais très en colère, mais je l’aime. Je voulais noter mon message dans mon journal et le partager  ainsi avec vous… 😍      

“Cher papa,

Je comprends que tu veux faire la paix… et j’admire ton initiative…

Mais ça ne va nulle part…

En ce qui me concerne, je suis en paix. C’est très clair pour moi… Je t’ai toujours aimé et je t’aimerai toujours…

J’ai essayé de te rendre fier de moi pendant plus de 50 ans…

J’ai essayé d’être un bon garçon pour que tu puisses me reconnaître en tant que ton fils et peut-être même m’aimer en retour…

Je n’ai jamais réussi… Et la douleur que cela a causée était si dure que je te l’ai jetée d’un coup à la figure…

Je ne voulais pas te faire de mal, mais je n’ai pas choisi ma réaction…

J’ai regretté de te perdre, mais en même temps c’était une révélation et le début d’une nouvelle vie… Cela m’a fait grandir et m’a permis de devenir l’homme libre et puissant que je sens être aujourd’hui…

Donc, même si une petite partie de moi-même rêve toujours de ton amour et manque de ce qu’il n’a jamais eu… le résultat valait la peine… et pour cela je te serai toujours reconnaissant.

Je suis en paix… Tu ne me dois rien… Je sais que tu as fait ce que tu pouvais… J’ai toujours vu l’homme bon en toi…

Alors sois en paix… ne te force pas dans cette relation qui ne t’a jamais apporté de joie… c’est bon pour moi… Je vais bien… Je t’aime, mais je n’ai plus besoin de toi…

Alors… si nous commençons de la même manière que nous avons toujours fait… et c’est le cas… ça n’ira nulle part… ça n’a jamais marché… nous répétons le même jeu encore et encore…

Et je n’aime plus ce jeu… Tu as 86 ou 87 ans aujourd’hui… J’ai 62 ans… c’est assez, tu ne crois pas?

Pour moi ça l’est…

Yona, Yaron, Sigal et tes petits-enfants ont encore besoin de toi…

Et… je suis là… juste au cas où…

Alors…

Si tu as besoin de dire quoi que ce soit pour être en paix, dis-le simplement… Je peux l’entendre…

Si tu as besoin de faire quelque chose pour être en paix, fais-le… je peux l’accueillir…

Si tu as besoin de me voir, dis-le simplement… et je serai là… même pour une dernière fois…

Sois en paix, papa… Je te souhaite vraiment la paix… Et la meilleure vie possible… Pour moi tout va bien…

Avec tout mon amour et mon respect,

Michael”  

Je l’ai envoyé par WhatsApp… puis, j’ai pu m’endormir. J’ai dit ce que j’avais à dire… Sachant au fond de moi que ça n’allait certainement rien changer. La notion de “développement personnel” lui est totalement inconnue est il n’a jamais vraiment compris ce que j’ai pu exprimer. Je me suis préparé à une réponse, comme toujours, avec de la manipulation subtile, invisible pour ceux qui ne le connaissent pas… rendant les membres de sa famille dépendants de lui par la culpabilisation et le déni. 😏

Ce matin, sa réponse m’attendait au réveil. En effet, pour quelqu’un qui ne le connait pas, c’est une réponse pleine de gentillesse et même avec de la sagesse spirituelle. C’est peut-être même le message le plus gentil que j’ai reçu de lui depuis longtemps. Je sens son coeur battre à distance. Peut-être que mon message a pu le libérer du fardeau que j’ai toujours semblé représenter pour lui. 😌 

“Michael, j’ai fait la paix avec toi parce que je n’aimais pas ces situations de colère et je sentais que je le devais à ta mère. Ne t’inquiète pas, je suis en paix. Les choses n’ont pas toujours de raison et je vois que tu es toujours occupé avec toi-même. Les choses mènent toujours à quelque chose. Prends soin de toi, sois bien et si tu veux me contacter tu sais comment…”

Au moins ça a le mérite d’être clair et s’il est vraiment sincère, cela expliquerait beaucoup. Tout ce qu’il a fait pendant ces années n’aurait, en effet pas été par amour pour moi, mais quelque part pour ma mère… Ça ce tient. Mais là, encore une fois… Je ne sais pas à quel point il joue encore avec moi et mes sentiments, comme il l’a toujours fait. 😅

Bon, même si je ne me sens pas tout à fait à l’aise avec tout ça… la tâche noire du conflit a disparu. Je peux clore ce livre de ma vie. J’accepte que le père que j’aime, ne m’aime pas en retour et qu’il n’est pas mon ami… Et c’est OK pour moi. Alors, je le laisse partir… Je suis en paix… Il dit qu’il l’est aussi… Je laisse ma porte ouverte… Il dit que la sienne l’est aussi… C’est parfait… Je ne suis pas entré dans ses arguments et je lui ai répondu par un simple : “Prends soin de toi…” 😍

En même temps, je dois être très vigilant. J’ai longtemps ressemblé à mon père comme deux gouttes d’eau. Je peux reconnaitre cette forme de manipulation chez moi aussi. Je n’ai pas l’impression de faire pareil encore aujourd’hui… mais… le miroir est là… indéniablement. C’est la raison pour laquelle je me mets tant à l’écart et que je n’accompagne pour l’instant plus personne. C’est pour sortir de ces réflexes résiduels malsains et retrouver une normalité naturelle et autonome. Je me dis que si je suis comblé par moi-même… alors, plus besoin de manipuler qui que ce soit !  😇

Pour le moment je le libère comme je libère chacun qui ne me choisit pas pour l’homme que je suis… Ainsi pour moi, ma nouvelle vie et une nouvelle aventure peut commencer… 😊 

Comme d’habitude, je vous souhaite une douce journée plein d’Amour ❤️💛💚💙💜🖤 

6 réponses

  1. Bonjour, comme je vous comprends pour la relation avec votre papa, moi c’est avec ma maman ; il faut faire le deuil et devenir son propre parents c’est ce que me conseille mon psychothérapeute vous êtes une belle personne vous êtes qui vous êtes et ne laissez personne qui que ce soit vous dire le contraire bonne journée aussi fraîche que possible
    petit signe de vie pour moi dans votre texte du jour j’ai mis la sonnerie du titanic pour mon psychothérapeute petit clin d’œil du jour merci de cela

    Aimé par 1 personne

  2. Jade

    Encore un miroir qui me parle beaucoup et qui me fait comprendre beaucoup de choses sur moi…et notamment le fait que la vie me demande de me mettre de côté, à l’écart du bruit, de l’action, du monde, pour me retrouver avec moi-même tout simplement…merci infiniment pour ce partage Michael.
    Et arrêter de manipuler…à commencer par moi-même, puis les autres et la réalité

    Aimé par 1 personne

  3. Gilles

    Bonjour Michaël.
    Avec le temps, j’ai d’abord trouvé les ressources pour bien identifier toutes les maltraitances que mes parents m’ont fait connaître. Pour leur pardonner en conscience.
    Alors, j’ai découvert qu’ils m’avaient aimé autant qu’ils le pouvaient, de toute leur capacité. Et si cela me paraissait peu, c’est que je m’avais pas encore suffisamment ouvert mon coeur. C’est fait aujourd’hui.
    Au plus noir de la mauvaise tempete, il me suffit d’un minuscule rayon pour recevoir toute la lumière du soleil.
    Quelques soient leurs erreurs, leurs crimes, je bénis mes parents de m’avoir transmis ce minuscule rayon d’amour.
    Et dans le message de ton père, je me permets de lire l’amour, quelle que soit sa taille apparente.
    Paix sur toi, mon frère.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s