Rire et projections

L’Houmeau (17), France 🇫🇷

L’homme efficace que j’étais aurait pris l’autoroute pour arriver à destination aussi rapidement que possible. Le Michael d’aujourd’hui n’a aucune pression et aime prendre les petites routes. Parfois même, il ralentit pour faire durer l’itinéraire et tarder l’arrivée. J’aurais pu faire le chemin en 5 heures, hier… alors qu’il m’a pris le double. 😌

Je préfère largement traverser les petits villages, observer la variété des paysages, voyager un peu à l’ancienne et m’arrêter librement en chemin, ailleurs que sur une air d’autoroute… au lieu de tracer ma route de manière moderne et monotone. En plus, c’est plus économique ! Le départ a été vers 9 heures et je suis arrivé vers 18 heures 30 à ma nouvelle destination, L’Houmeau à coté de La Rochelle, où je vais rester une dizaine de jours. 😎

Après avoir vécu 8 mois auprès d’Eliane, même si chacun vivait beaucoup de son côté, un lien invisible a dû se créer. Je l’ai surtout senti lors du départ, où notre étreinte intense nous a provoqué des émotions douces et fortes. Je n’ai pas pu empêcher quelques larmes qui témoignaient de mes sentiments et en même temps de ma gratitude pour l’accueil que j’ai reçu de cette femme forte que je sens intérieurement Gardienne de la Terre. ❤️ 

Le trajet que j’ai partagé avec ma co-exploratrice a été agréable et fluide. Après tant d’interventions sur mon Trafic, j’ai appréhendé un peu de reprendre la route. Le simple constat que le niveau d’huile et la pression des pneus étaient impeccables m’a beaucoup rassuré. C’était bon de me retrouver derrière le volant et de voir l’avenir se dessiner dans mon pare-brise. Du coup, nous ne nous sommes arrêtés que deux fois. ✌️

Bien évidemment, une partie de l’échange avec ma co-voyageuse concernait son accompagnement. Grâce à elle, je connais maintenant parfaitement l’endroit où mettre mon attention dans les temps à venir. Il est clair que j’ai à faire épanouir mon état d’enfant Indigo, sans concession, afin d’accéder à mon plein potentiel et accomplir ce que je suis venu faire ici sur notre belle planète bleue. Tout ça s’est validé par la rencontre de son père à l’arrivée. Un bel enfant Indigo, lui aussi, de mon âge… et le premier “ancien” que je rencontre. Nous sommes nés à l’époque de ces premiers enfants un peu particuliers. 🔥

Pour savoir où nous en étions exactement dans ce processus de restauration, nous avons simplement tiré les deux cartes du jour, qui étaient : PROJECTIONS et LAUGHTER (rire). Après un peu de réflexion, j’en ai déduit qu’il s’agit, en effet, de faire vivre de plus en plus notre état d’enfant simple, spontané, innocent, amoureux et positif… MAIS qu’il est indispensable d’utiliser en permanence le miroir, pour éviter de mettre notre énergie au mauvais endroit. 🤨

Car, même si ça a l’air simple, il peut y avoir facilement confusion entre l’état d’enfant indigo véritable et les blessures. La spontanéité affective ressemble beaucoup à la dépendance… l’innocence et la simplicité à la fuite… et j’en passe. Un vrai enfant indigo n’est fidèle qu’à la Vie même et se moque de ce que les gens pensent de lui, des gains, des intéressements et tout autre stratagème typique pour ce monde dualiste. Il oeuvre entièrement pour le bien de tout, de manière qui peut sembler complètement irréaliste et parfois même incompréhensible. ✌️

Capture d’écran 2019-07-30 à 13.34.26

Je sens bien que cette voie est la mienne, et que j’ai à récupérer ce dont mes enseignants et le reste de la société m’ont privé depuis si longtemps. Chaque petit pas que je pose sur ce chemin est accompagné par une sensation de bien-être… et je sens que je rentre un peu plus à la maison. Hier, je me suis rendu compte que parmi ceux qui m’entourent en ce moment, il y a déjà plusieurs enfants de ma couleur préférée. Ceux qui se ressemblent s’assemblent. 💫

Pour écrire mon article, je me suis installé dans le salon, sur un grand lit plein de coussins qui sert de coin de méditation, de repos et de partage. Je me perdais facilement hier, dans cette grande maison de plein pied où des pièces très colorées sont joliment juxtaposées. C’est une vraie caverne d’Ali Baba avec des objets et des pièces d’art un peu partout et une quantité incroyable de bandes dessinées pour régaler mon enfant intérieur. Il y une grande terrasse avec un plancher en bois et un magnifique jardin qui, comme la maison, a été agencé avec beaucoup de goût et qui me fait penser un petit peu aux jardins japonais. Avec toujours un peu d’air qui passe c’est un vrai régal de s’assoir dehors. Nous sommes à 5 minutes à pied de la mer et très proche de l’île de Ré. Alors, il me semble que c’est le lieu parfait pour faire émerger encore un peu plus QUI je suis vraiment pendant les 10 jours à venir. 😉 

Je nous souhaite une merveilleuse journée de plus… ∞❤️∞

2 réponses

  1. Alain

    Je quitte Mérignac fin septembre.
    C’était la dernière grande ville que je voulais essayer.
    Je suis venu, j’ai vu, salut !
    Je pars définitivement vivre à la campagne.
    Il m’arrive même de songer à quitter la France pour l’Amérique du Sud. Mais je sens que ce n’est pas le moment.
    Prochaine destination à priori, Cholet.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s