Explorateurs Indigos

Taillefer (09), France 🇫🇷

En explorant avec ma partenaire du moment, je me sens libre de parler moins, d’expliquer de moins en moins et de quitter en douceur et définitivement le postulat d’accompagnant. L’accompagnant-thérapeute s’éloigne et Michael apparait progressivement. Il était déjà bien présent dans d’autres circonstances. C’est seulement dans l’accompagnement et au service des sorcières en herbe qu’il s’effaçait un peu trop, semblerait-il. 😍

Je ne peux pas rester dans la position d’accompagnant et agrandir ma folie douce en même temps. En tant qu’accompagnant, je suis davantage observateur passif, alors que pour aller plus loin ou plus profondément vers ma Source, j’ai besoin d’y plonger avec toute ma vulnérabilité d’homme-libre-de-tout-dogme. Ça ne peut pas se faire en tant qu’observateur, mais uniquement en tant qu’acteur engagé innocent qui s’abandonne à la Vie, grâce et à travers une partenaire. 😌

Dans mon rôle d’accompagnant, j’ai toujours suivi une sorte de processus à l’intérieur d’une structure subtile et invisible. En tant que Michael-qui-plonge-tête-première-dans-sa-folie-amoureuse-de-simplet, j’abandonne toute forme de repère. Je garde uniquement l’élan naturel de la Vie qui me traverse. Je me permets de vivre de plus en plus dans la spontanéité de ce qui vient. Il semble que j’ai suffisamment transcendé mes blessures pour pouvoir à nouveau faire confiance à mon ressenti et mes envies intuitives. 🤪 

Jusque là, j’ai seulement pu l’expérimenter avec Aude, qui dans son espace de puissance féminine sait aujourd’hui tout accueillir. Il fallait bien deux ans d’explorations régulières pour en arriver là. Quand je suis avec elle, je peux complètement quitter mon rôle d’accompagnant et être moi-même. Avec les autres co-voyageuses, encore débutantes en la matière et trop assujetties aux blessures, je me suis senti jusque là obligé de rester sur mes gardes tout au long des voyages… et donc, de garder mon costume de thérapeute-accompagnant pour éviter des catastrophes. Les accompagnées sont un peu comme les trains, une blessure peut en cacher une autre. 😉 

Enfants indigo

Du coup, me retrouvant dans mon état naturel et après longtemps à nouveau acteur explorateur, je me sens un peu empoté. C’est comme si je ne savais plus bouger, ni toucher adéquatement. En fait, en tant que Michael-à-l’écoute-de-l’instant, mes agissements n’ont plus de structure. Libre comme l’air, je passe comportementalement et verbalement du coq à l’âne… aussi vite qu’un girouette dans un cyclone. 🌪

Ma jeune partenaire du moment est débutante en tant qu’exploratrice. En revanche, elle est indigo et n’a jamais vraiment oublié d’où elle vient. Les explorations sont du coup naturelles pour elle et permettent à sa partie brimée de refaire surface. Elle a autant que moi besoin de faire vivre sa couleur vibratoire et de quitter le carcan des basses fréquences. Nous nous reconnaissons de je ne sais où et n’avons pas vraiment besoin de parler pour se comprendre. La connexion est là, d’emblée… naturelle et facile… depuis le premier instant où nous nous sommes écrit. Notre élan dans les explorations vise à retrouver cet état d’innocence intuitif amoureux naturel originel… ce qui définit beaucoup les Indigos. 💫

Et ça marche ! En à peine deux jours, je sens des connexions se (re)faire… Son état indigo valide le mien et vice-et-versa… nos innocentes folies se stimulent… l’accueil mutuel est total et il n’y a aucun terreau fertile pour le conflit. Une exploration magnifique pour terminer mon temps ici à Taillefer dans 3 jours… et pour honorer d’une certaine manière le lieu et Eliane qui m’ont accueilli. Merci, merci, merci… 🙏 

Silence

Des échanges par mail avec une lectrice du blog apportent, grâce au miroir, une mise en perspective et clarifie davantage le contexte de ma situation du moment. Je comprends qu’il s’agit réellement de reprendre la route, de quitter le ronron et de me donner à la vie…. d’aller avec le courant et d’entreprendre dans la liberté d’être, et avec la fraicheur de l’innocence… pour aller jusqu’au bout, vers mes racines druides Celtes. Si je reste dans la lumière… j’irai jusqu’au bout ! 🏮

Ma carte du jour “Silence” valide mon miroir du jour. Pas besoin de parler. Tout est déjà dit. Juste oser et vivre la magie de l’instant présent avec une co-voyageuse qui se passe facilement des mots… mais, qui les accueille en même temps avec Amour quand le Michael-blablateur se réveille. 🗣 

Voilà où j’en suis en ce moment. Hier, une rencontre pour “La Grande Famille” a été programmée. Une semaine pour expérimenter la vie harmonieuse en groupe, du 27 octobre à midi au 4 novembre à midi, chez Fanny à Cos, dans le 09. Les rencontres sont pour l’instant uniquement ouvertes aux adultes, puisque nous pratiquerons la pause alimentaire en même temps. J’ai hâte de trouver un lieu fixe pour pouvoir accueillir enfin des enfants aussi. Chacun peut venir le nombre de jours qu’il veut… et la participation est  libre et en conscience. Pour plus d’informations, voici un article de référence.  Pour s’inscrire ou pour avoir plus de renseignements, passez par ma Page Contact. 📝

Je vous souhaite une magnifique journée de plus… ∞❤️∞ 

4 réponses

  1. Holo Himeros

    C’est donc beau ! Ca donne espoir … pour les indigo et c’est une vidéo pleine d’amour pour eux. Ca m’attendrie, me sécurise, et me donne envie d’être plus à l’écoute des miens, du mien. Merci.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s