Jamais content ~ Never happy

🇬🇧To translate my article to your language, copy the French text, click on this link and paste it in the Google translator that opens…

Michael à Fort-de-France, Martinique 🇲🇶 

Pour mon titre du jour, je me suis inspiré du texte que j’ai reçu d’une de mes co-exploratrices. Son constat est simple et clair. Elle a beau tout avoir, au bout du compte elle semble toujours rester insatisfaite. Je la comprends et je fais le même constat chez moi, encore et encore. L’âge avançant, c’est même de pire en pire. Ne vous méprenez pas, je suis en paix, profondément même. Je le suis vraiment, parce que je sais que ce que je vis est normal et que cela fait partie de mon cheminement. Je sais que tant que je n’ai pas atteint l’état d’Amour Véritable, je garderai toujours un vide en moi. Tant que je n’ai pas retrouvé la connexion avec la Source, quelque chose me manquera cruellement. La sensation de vide que je peux sentir n’est pas un problème, c’est tout simplement mon baromètre. Elle m’indique exactement où j’en suis sur mon chemin vers MOI. Plus la sensation diminue, plus je m’approche de mon état d’Amour…

En attendant… j’explore. Comme chacun d’entre nous, je n’ai jamais appris comment être en connexion avec ma partie Divine. C’est plutôt le contraire. Tout ce que j’ai appris a été de servir les intérêts de mon ego et ceux des autres… surtout ceux des autres, d’ailleurs ! Heureusement que la Vie n’a jamais cessé d’indiquer le chemin grâce aux signes et au miroir. Toutefois, tout est à redécouvrir, à réapprendre, à me ré-approprier, à intégrer et à expérimenter. C’est une exploration sans relâche et de chaque instant. Je passe mon temps à discerner comment penser, parler et agir à partir de Qui-Je-Suis-Vraiment, au lieu de faire ce que j’ai toujours connu. Et cela concerne tous les domaines de ma vie. Il n’y a rien qui n’est pas mis en question. Ce qui a rendu le processus si compliqué pendant longtemps, c’est que je ne pouvais pas faire confiance à mes sensations, ni à mes convictions. Elles ont toutes été conditionnées par mes éducateurs et il m’a fallu des années pour discerner ce qui alimentait réellement mes élans.

Hier, nous sommes allés nous baigner à la plage du Diamant…
Il parait que pendant un temps, 200 soldats occupaient le rocher du même nom… 

Okay, heureusement que j’ai déjà pas mal débroussaillé. Quand j’étais jeune, je ne savais pas à quel point ma vie était profane. Mon jeune corps avait encore plein d’énergie et toute ma force s’est mise pendant au moins 30 ans au service d’une motivation férocement alimentée par mes-éducateurs-qui-me-voulaient-du-bien. Mes objectifs étaient tous des compensations, mais je ne le voyais pas encore. Je ne voyais pas à quel point ma vie était superficielle et manquait de profondeur. Avec le temps, mon corps s’est fatigué. C’est logique, car les compensations ne nourrissent pas vraiment l’Etre en moi… elles Le maintiennent seulement en état de survie. Me défaire de mes conditionnements était quelque chose d’extrêment difficile, car chaque aspect domestiqué semblait vraiment faire partie de ma personnalité et me collait à la peau d’une manière tout à fait naturelle. A chaque fois que je voulais me défaire de quelque chose, il fallait que j’affronte la peur correspondante, que mes éducateurs ont utilisée pour mettre et maintenir un conditionnement en place.

Aujourd’hui, je me sens libre et en paix comme je ne me suis jamais senti auparavant. Je me suis déjà bien déconditionné et mes décisions ne sont quasiment plus du tout induites par mes éducateurs. Je suis prêt à choisir librement, tout en restant fidèle à l’AMOUR et je prend entièrement responsabilité des conséquences qui en suivent. En général, les choix compensés par la société sont celles qui correspondent à la Peur… même si la majorité d’entre nous ne les reconnaissent pas en tant que telles. Comme vous le savez déjà, avoir choisi pour l’Amour, m’a fait tout perdre. Je sais vraiment de quoi je parle. Okay, je me suis donc libéré de mes chaines, de ma camisole et de mon enclos… je bouge au gré du vent pour suivre la carotte d’Amour invisible que le Vivant me tend devant mes sens… et le voyage extérieur alimente inlassablement mon voyage intérieur. Je trouve que j’ai déjà bien avancé sur la Voie vers l’Amour… et je me retrouve encore par moment dans cet état de grâce que j’ai appris à reconnaitre.

3dc372382826b4072e07e7f0477461b7

Mais, j’ai remarqué que dès que je touche à l’état d’Amour Véritable… la Vie tire la carotte pour m’emmener plus loin et plus profond. Je me rappelle ainsi des périodes où j’étais vraiment « dedans », comme après mon expérience d’éveil, en 2001… ou quand mon coeur s’est réouvert après 30 années de fermeture, en 2013… ou encore, quand je me trouvais à deux reprises dans l’état pranique, vers 2015 et 2016… puis, aussi pendant quelques petits moments au cours de mon itinérance, entre 2015 et 2021. En prenant conscience que mes compensations n’étaient rien que des compensations, je m’en suis de plus en plus libéré. Toutefois, je ne me nourris pas encore à la source autant que j’en aurais besoin. Alors, je me trouve avec le cul entre deux chaises. Je vois bien que quand je me tourne vers une compensation pour essayer de remplir un manque venant d’une Vide Existentiel, je ne me sens pas nourri du tout. 

Ça provoque une sorte de faim en permanence qui ne pourra jamais se combler, ni par la nourriture, ni le sexe, ni l’argent… ni même par mes parents qui me manquent, si toutefois ils pouvaient apparaitre par magie pour me donner ce dont j’ai besoin. Ça donne un goût fade à presque tout ce que je peux entreprendre et me rend par moment même un peu blasé. A côté de l’Amour, même au simple niveau que j’ai pu l’expérimenter, tout semble fade. (Attention… juste pour les obsédés parmi nous, l’Amour dont je parle à chaque fois, n’a absolument rien avoir avec le sexe !!!) Bon, il est clair que je ne peux pas en rester là, car ce n’est pas vraiment confortable ! J’essaye depuis 2016, sans forcer et d’une manière aussi naturelle que possible, de retrouver mon état pranique. J’explore sans relâche, avec ou sans partenaire, chaque recoin de ma vie pour retrouver des petites étincelles que l’Amour m’a laissé pour suivre l’itinéraire qui me mènera à lui. Je sais que tant que je ne Le retrouve pas, j’aurai une insatisfaction chronique que je chercherai à combler… et c’est okay… je suis en paix avec ça aussi… A suivre…

Je nous souhaite une délicieuse journée, soirée ou nuit d’exploration ∞❤️∞ 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s