Travaux ~ Construction

🇬🇧To translate my article to your language, copy the French text, click on this link and paste it in the Google translator that opens…

Michael à Fort-de-France, Martinique 🇲🇶 

Je suis exigeant et intransigeant avec ceux que j’accompagne… mais, je le suis encore plus avec moi et je me demande beaucoup. En fait, je me demande TOUT… puisque la VIE me demande tout ! En réalité, Elle ne demande pas, Elle exige… Elle se sert… Elle pousse et tire… Elle me bloque pour m’empêcher quand je prends une mauvaise direction et me stimule quand je suis sur la bonne voie. Il est évident pour moi qu’Elle ne me laissera jamais aucun répit, tant que je ne suis pas arrivé à l’expression de mon Plein Potentiel… ou que je meurs en essayant… tout simplement, parce que je suis venu pour ça… NOUS sommes venus pour ça ! En tout cas, c’est ma conviction. N’oubliez jamais que tout ce que j’exprime sur mon blog, n’engage que moi… Je ne cherche pas à vous enseigner, juste à partager mes expériences, mes réflexions et mon parcours. 

Je suis fier d’avoir pu terminer mon cycle traumatique en Israël. Je suis plus heureux encore, qu’une dixième vie se soit déclarée à moi et que j’ai trouvé la voie de passage vers la Martinique et vers une nouvelle compagne. Je vois bien que ma vie est un re-démarrage, comme si les 9 autres ont uniquement servi à me sortir de mes blessures. Je me sens comme un enfant gris. D’un côté, je me sens comme un gamin dans un magasin pleins de bonbons et 10 euros à dépenser… de l’autre, j’ai l’expérience d’un homme mûr et je ne suis pas prêt à m’engager dans n’importe quelle voie. Après tant d’années de travail sur moi, je sais qui je suis, je connais mes qualités et mes défauts, je connais mes rêves, je sais ce que je ne veux pas ou plus, j’ose être intègre, authentique, simple et fou … et j’arrive à peu près à m’accepter et m’aimer ainsi…

Laziness

Je sens bien que je pourrais m’habituer à la vie ici aux Caraïbes. Quand je regarde ma compagne, j’arrive facilement à m’imaginer partager longtemps mon chemin avec elle. En même temps, je constate que le mouvement de Vie est bel et bien installé en moi… et je sais par expérience qu’il peut y avoir un grand écart entre ce que JE veux, vois, m’imagine ou rêve… et ce que la Vie a prévu pour moi. Mes 9 vies ont aussi servi à apprendre comment mettre ma petite volonté d’homme de côté et suivre docilement La Grande Vie, qui, de toute façon, me pousse sans relâche vers ce qui est le mieux pour moi… c’est-à-dire ma réalisation d’Homme-Dieu. Mon rêve est depuis longtemps déjà le rêve qu’à mon avis la Vie a pour moi… vivre l’Unité dans ce monde déchiré dans sa dualité.

Je tire régulièrement cette carte, Laziness ou Paresse. Elle me dit que le moment de me reposer sur mes lauriers au bord de la piscine avec mon Pina Colada n’est pas encore arrivé. Alors, je reste sur mon qui-vive, je garde mon sac à dos léger et à portée de main et je suis préparé à toute éventualité. C’est vrai, je sens bien les travaux encore à faire intérieurement afin de devenir l’homme que je me vois être dans mon rêve. Quand je regarde autour de moi et je fais une synthèse de ce que je vois chez les autres, je vois d’abord la fierté du chemin déjà parcouru. J’ai vécu assez de souffrances pour remplir une dizaine de vies distinctes et j’ai vraiment du mérite… puisque je m’en suis sorti… vivant !

ava-sol-vUqA409_JYE-unsplash

Je vois aussi que je suis prêt aller vers mon projet, ma mission et mon rêve. Il est clair pour moi que je ne suis pas loin d’enfin déployer mes ailes majestueuses de Pégase. Je perçois bien que je m’approche du moment où je vais en toute facilité vivre mon plein potentiel. Toutefois, cela demande d’être solidement fidèle à l’homme que je suis déjà devenu, et de ne pas me laisser séduire par le goût de l’argent et de pouvoir des autres. Il est logique que je ne peux qu’arriver à l’endroit qui est fait pour le Grand Moi, si je reste fidèle à la partie du Grand Moi que j’ai déjà intégrée. Je sais que je peux faire confiance à mon discernement. Mes burn-outs et autres souffrances m’ont appris par la manière dure où la VIE ne se trouve pas. Grace à ça, je suis aujourd’hui incapable d’alimenter ou de participer à une initiative egotique.

En même temps, malgré la magie que je perçois au quotidien, je suis toujours conscient que mon chemin spirituel peut être simplement une chimère. Je sais que je peux me faire croire ce que je veux et me berner jusqu’à la fin de ma vie sans jamais m’en rendre compte… même avec un outils super-puissant comme la Projection-détecteur-de-vérité. Je peux ainsi très bien m’éteindre bientôt comme un Don Quichotte épuisé. Toutefois, mes miroirs du jour me disent que je suis peut-être simplement encore un peu trop jeune pour la réalisation d’un rêve de cette dimension. Des hommes de mon âge qui prétendent avoir compris des choses essentielles, il y en a beaucoup. Peut-être, me faut-il atteindre un âge plus avancé pour que l’homme-de-demain que j’ai toujours été soit entendu et compris enfin. De toute manière, l’homme que je me vois être dans mes rêves est plus âgé que je suis aujourd’hui… 

dane-deaner-wnkE42AFNZg-unsplash

Il est aussi plus posé, plus calme, plus lent, plus léger, plus simple, plus joyeux, plus mature et plus en harmonie avec lui-même et les autres. Là où je vois, grâce à ceux qui m’entourent, où le bât blesse encore et que j’ai encore de l’effort à faire est sur le plan émotionnel. Je vois bien à quel point l’accumulation de déchirures, de trahisons et de pertes ont fini par m’arracher le coeur, il y a environ 6 ans, et qu’il est toujours à vif. J’ai depuis longtemps la sensation d’avoir transcendé mes blessures et calmé mes émotions. J’ai même l’impression d’avoir vraiment bouclé mes traumatismes en Israël. Toutefois, je ne peux pas étouffer mon hypersensibilité, puisque c’est un de mes dons qui me permet de sentir, de comprendre et de rejoindre l’autre… puis de percevoir les indications subtiles que la Vie m’envoie.

J’ai besoin encore d’un peu de temps pour accepter certains aspects qui vont avec ma sensibilité. J’ai besoin d’intégrer que c’est ma normalité et que c’est okay d’être ainsi. J’ai besoin d’apprendre à mieux vivre avec cette sensibilité qui ressemble à de la susceptibilité, mais qui n’en ai pas. Je me juge encore à chaque fois que ma sensibilité provoque une fermeture où j’exclue les autres pour me protéger et que cela résulte en un situation conflictuelle silencieuse. Je connais ça depuis que je suis tout jeune. A l’époque c’était clairement lié à mes blessures, et après avoir été touché je cherchais souvent à punir mes proches en les excluant. Aujourd’hui, après tant d’années de travail sur moi, je dois comprendre que la sensibilité que je vois chez moi aujourd’hui, fait partie de Qui Je Suis Vraiment et que ma réaction n’est plus pathologique comme à l’époque… mais que c’est juste un besoin fondamental de me trouver quelques instants avec mon meilleur Ami… MOI. 

christopher-campbell-h9Rx3zOYZws-unsplash

J’ai besoin du temps pour apprendre comment vivre à nouveau avec les autres, maintenant que je suis devenu si simple, fou, lent, instable… mais toujours aussi hypersensible. J’ai besoin d’apprendre comment communiquer à nouveau avec des gens qui ne pèsent pas leurs mots, dans un monde où les stimuli violents font partie d’un quotidien considéré normal. Si je suis mon envie, je re-deviendrai ermite. Toutefois, je sais par expérience que je ne suis pas fait pour être seul et que l’absence des autres m’éteint à petit feu. Je me connais assez bien pour savoir que ma place est AVEC mes frères et soeurs co-habitants de notre planète. Je suis quelqu’un de profondément social. Tant que l’Homme Nouveau que je suis devenu ne retrouve pas son nouveau équilibre, sa nouvelle harmonie, je serais en travaux pour y arriver !

En partageant tout ça avec vous, ça clarifie beaucoup pour moi. Avant, jusqu’à 2015 environ, il était impensable pour beaucoup de gens de m’imaginer ailleurs qu’au centre d’un groupe en train de faire le pitre, d’animer ou de guider. Ma fuite en avant et le processus de dépouillement ont été bénéfiques, très bénéfiques même, puisque je me suis beaucoup approche de ma Puissance, de ma Liberté, de ma Paix intérieure et donc de l’état d’AMOUR. Je suis devenu MOI, je me suis retrouvé, enfin. Mais, je n’ai jamais appris comment être ce nouveau MOI avec les autres. Je comprends mieux pourquoi j’ai choisi de vivre comme un ermite. Je pense simplement que c’était pour survivre… et que je suis peut-être enfin prêt à apprendre comment vivre à nouveau avec les autres.

Je nous souhaite une nouvelle délicieuse journée… ∞❤️∞ 

Il a assumé sa différence jusqu’au bout… jusqu’à en mourir… RIP Freddie… ❤️

Un commentaire sur « Travaux ~ Construction »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s