Mon film préféré

Ville d’Avray (92), France 🇫🇷

Presque tous les jours j’en regarde. Pourtant je ne suis pas « ciné-dépendant ». Il y a des périodes où je ne vois pas de film du tout et ça ne me manque pas vraiment. Mon père aimait ça, ma mère aimait ça… moi aussi, j’aime ça ! Peut-être est-ce une pathologie par affiliation, alors ? 😉

Si je fais un calcul approximatif, je dirais que jusqu’à mes 12 ans je n’en ai quasiment pas vu. Des feuilletons si… Mr.Ed, Rintintin, Ivanhoe, L’homme invisible, Max la menace, Mr.Terrific, Peyton place, Coronation street, etc. Tout en noir et blanc bien évidemment… et en plus, ce n’étaient pas des rediffusions. 😉

Ma mère avait un 45 tours avec d’une côté Simsalabim, une chanson quelconque. Sur l’autre il y avait le générique d’Ivanhoe. Quand au réveil elle mettait Simsalabim, je savais qu’il y avait grande chance qu’elle mette Ivanhoe par la suite. Alors, quand c’était le cas et que je voyais qu’elle tournait le vinyle, je sautais de son lit, dans lequel je grimpais quand elle se levait… et affolé je cherchais mon harnais, mon casque et mon épée en plastique que je mettais à l’envers dans son fourreau pour avoir une lance. Pendant la chanson je courrais à cheval… pris de frissons… 🐎

Depuis mes 12 ans il y a eu parfois des jours où j’en ai vu 5 d’affilé au cinéma et beaucoup d’autres où je n’en voyais pas du tout. Toute cette période confondue, je dirais qu’un film par jour en moyenne serait une bonne estimation. Ça fait environ 20.000 films en 50 ans ! 😌

C’est souvent compliqué pour quelqu’un qui veut voir un film avec moi car j’en ai vu vraiment beaucoup. Souvent, les plus sages parmi eux je dirais, me laissent faire une présélection et choisissent ensuite parmi ceux que je n’ai pas encore vu. 📽

Et même si je ne me souviens pas nécessairement des titres, des acteurs ou mêmes des histoires, je me considère vraiment Cinéphile. Pour voir un film une deuxième fois, il faut vraiment qu’il soit bon. Il y en a eu peut-être une vingtaine au total. C’est mon hobby… D’ailleurs je me demande comment je vais pouvoir gérer ça, une fois en roulotte. 🚛

Je ne me vois pas du tout devenir comme un sage ZEN… mais plutôt comme le personnage Zorba Le Bouddha, une de mes cartes préférées du jeu d’Osho Zen Tarot. Savourer les bonnes choses que la vie présente et en même temps savoir plonger dans les profondeurs de l’existence est une qualité à laquelle je cherche à être aussi fidèle que possible. 🙃

1-img_3773

Parmi les 20.000 films il y en a UN qui me touche plus que tous les autres. Je l’ai vu quand il est sorti en 1994. Et même si celui qui joue le rôle principal est un de mes acteurs favoris et que je trouve la femme qui joue avec lui très belle… c’est surtout l’histoire et le message que j’y trouve qui me touche jusqu’au fond de mes tripes. 🥓

Je l’ai revu hier après-midi sur Netflix. Il faisait très chaud et j’ai décidé d’enlever le petit peu de pression qui vient subtilement en avançant… et de ne pas retourner à Casto tout de suite. Je ne suis pas pressé. Ma chambre avance déjà très bien je trouve et je prendrai le temps ce matin pour faire tranquillement les mesures pour les lattes de bois, noter la quantité de visses nécessaire… et combien de coton et d’isolant argenté il faudra que je prenne. 📝

De toute manière, mon corps me montre mes limites. Je me sens en pleine forme, mais mes muscles et mon dos réclament plus de temps. Je me laisserai donc guider par eux ! Il faut bien un maitre à écouter quelque part, non ? En l’absence de problème, ce sera donc mon corps ! 🤷‍♂️

Ah oui, merci pour tous vos commentaires… Ça me touche beaucoup. Certains parmi vous préfèrent me les envoyer directement, donc vous ne les lirez malheureusement pas ici. Merci vraiment pour vos encouragements. Hier j’en ai même reçu un de ma compagne de longue date. Je pense que c’est elle qui sait le mieux ce que ces travaux représentent pour moi et toute la symbolique derrière ce que je fais. 🕺

IMG_1442-001

Bon, ce film donc ! Il est truffé de beaux messages tout au long… trop pour tous les citer, même si ça en vaudrait la peine. Le message que j’en retire surtout est d’oser faire confiance à l’être simple que je suis. Certes, il reste encore des résidus de ma façade d’enfant blessé… mais je sens que ma simplicité reprend progressivement le dessus, comme un anti-virus. 😍

Vivre de manière simple et directe… aussi purement et innocemment que possible… pas d’arrière-pensées… pas de protection… pas de manipulation… pas chercher de gloire, ni de gain… vivre l’instant présent… suivre les élans de mon enfant intérieur… garder mon regard vers le centre de mon être, de mon SOI… et vivre pleinement et librement avec foi comme l’enfant de la VIE elle-même… que je suis. 🤪

Pour les anglophones l’image qui accompagne l’article donne déjà une indication. Il s’agit bien de Forrest Gump. D’ailleurs j’ai pensé nommer mon article : Moi, Forrest ! Mmmmmm… J’en suis encore plein. Si nous étions tous simples comme lui, qu’est-ce que la vie serait belle, n’est-ce pas !!! 💖 

Bon film à tous… et comme toujours UNE MERVEILLEUSE JOURNEE ! 🌷🌸🌹🌺🌻🌼🥀

2 réponses

  1. oui film que j’adore qui montre que la simplicité est une qualité indéniable, pour ma part c’est laisser exprimer son petit enfant intérieur sans crainte d’aucunes sortes. Laissez la vie nous guider aussi en faisant plus confiance grand film emprunt de générosité !
    merci de ce rappel bonne journée Michael, écoute ton corps prends soin de toi !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s