Récréation

Taillefer (09), France 🇫🇷

Après quelques jours de pause littéraire, me voilà de retour. Ce n’était pas le syndrome de la page blanche. C’est tout simplement plus facile d’écrire quand tout va bien et que je bouge dans le bon sens des choses. Après un mois sans nourriture solide j’ai voulu voir si c’était facile de faire une exception, puis de revenir facilement aux liquides après un seul repas. 😌

Car mon intention n’est pas d’être pranique… Oh non, il s’agit tout simplement de me nourrir selon le mode qui convient à mon corps et qui lui donne de l’énergie, au lieu d’en prendre. Si cela correspond à l’état pranique, ainsi soit-il. Comme je veux pouvoir, de temps en temps, rejoindre des amis autour d’un repas, j’ai eu envie de faire l’expérience. 😅

La seule chose que j’ai découverte, a été le rappel oublié que la nourriture solide m’alourdit, me fatigue et ferme les rideaux de ma conscience. Il m’a fallu 3 jours, pour arriver à nouveau à quitter les seins de ma mère, et retrouver la légèreté que les liquides me procurent. Mon énergie est en train de revenir doucement, le calme et la paix s’installent à nouveau. Je sens l’effet de mon âge s’atténuer et ma conscience s’aiguiser. ✌️

La lune, presque pleine hier soir… et pratiquement en face du soleil.

Je connais bien le processus maintenant. Un mois c’est trop tôt… j’ai compris. Depuis 3 jours, je suis à nouveau sur des liquides et je tenterai cette fois-ci cette expérience un peu plus tard… peut-être dans deux mois. Quand j’ai vu que ma mémoire gourmande me tenait en tenaille, je me suis senti un peu en échec. Mon énergie était basse et l’envie de partager n’était pas vraiment au rendez-vous. C’est depuis ce matin que la page inversée noire de mon écran, a commençé à m’appeler avec une voix bien mielleuse et langoureuse, tel le serpent Basilic dans Harry Potter : “Vieeeent Miiichaaaaeeeel, vieeeeens partageeeer ççççça aussssssi…” 😉   

Alors, je m’exécute. De toute manière, j’ai toujours quelque chose qui me travaille à partager. Actuellement, je vois des éléments, qui entrent dans ma vie, me montrant que le moment de quitter mon état d’ermite, s’approche petit à petit. Il y a des personnes qui me sollicitent à nouveau, des femmes qui cherchent de l’accompagnement dans leur quête de puissance et de leur territoire… puis, le rêve de la grande famille trouve plus de résonance. 💫

J’ai l’impression d’avoir passé encore un cap, qui me donne une nouvelle perspective, disposition et disponibilité, face à ce qui pourrait suivre. Je pense, justement, que ce pallier est marqué, entre autres, par mon mode alimentaire. Je pense que ma nouvelle disposition est liée à mon taux vibratoire et que j’ai pu laisser partir quelques lourdeurs comportementales encombrantes. Du coup, j’ai la sensation de mieux laisser les gens dans leur valeur même si je peux penser qu’ils vont droit dans le mur… de ne plus avoir besoin d’intervenir inopinément et de m’entendre parler des mêmes choses encore et encore… puis, de me taire et de vivre ma “petite vie géante et magique” tranquillement avec moi-m’aime, si mon avis ou mon aide n’est pas sollicité. 💨

Avant-hier, nous étions 5 hommes dans le cercle prévu à Taillefer. J’avais disposé des chaises et des coussins dans la yourte et sans protocole, ni autre élan dogmatique, nous avons commencé à échanger spontanément. Avant que j’ai pu dire “ouf”, il était 23 heures et 3 heures et demi plus tard. Les miroirs partagés étaient intéressants et m’ont bien montré où j’ai besoin de mettre mon attention en ce moment. Si je devais donner un mot clé, c’est notre dénominateur commun : “récréation”. 🍀

Deux coquins se sont faits une virée en traversant une clôture non-électrifiée…

L’un d’entre nous parlait de la récréation à l’école, où les enfants pouvaient se lâcher après la tension subite par l’enseignement. Ça a fait écho chez moi de deux manières. D’abord en prenant le mot tel quel avec la notion de lâcher la pression et de vivre une pause-plaisir… Puis, en le coupant en deux ça devient “ré-création”, l’invitation de me créer à nouveau et autrement. Pour moi, il ne s’agit pas de choisir, je prends les deux… puisqu’il s’agit de ça pour moi en ce moment pour aller plus loin dans ma quête. 🦄

Oui, je sais habiter pleinement mon territoire. Je sait comment respecter celui des autres et comment empêcher quelqu’un d’entrer chez moi quand il n’y a pas été invité. Je sais même aujourd’hui comment accueillir quelqu’un de bien intentionné, même s’il est intrusif. Oui, oui, j’ai fait des progrès. Par contre, là où le bas blesse, c’est que je ne cherche pas encore assez à m’amuser dans mon territoire. Je semble attendre d’être avec quelqu’un pour le faire. 🕺

Un peu comme ce matin où je suis allé au marché avec une Amie. J’adoooore les marchés, j’ai toujours aimé. J’y ai même travaillé quand j’avais 16 ans. J’allais régulièrement aider un marchand de livres, Théo, contre le prêt illimité de bandes dessinées et un sandwich bien garni à midi. J’aime l’ambiance, même si je n’ai plus besoin de rien. J’aime flâner, renifler les bonnes odeurs de pizzas, paellas et de poulets rôtis… et surtout, surtout, j’aime observer les gens (et surtout, surtout les femmes). Ce matin, j’ai trouvé un produit miracle pour nettoyer mes écrans et j’ai partagé un coca-cola zéro avec mon Amie, tout en plaisantant avec un marchand proche de nous. 😍   

Je suis un homme social et j’ai toujours parlé avec tout le monde, partout… au cinéma, dans les supermarchés, sous la douche dans les piscines, dans la rue et même dans les urinoirs publiques. J’adore ça. J’aime établir un contact et voir que le plaisir d’un moment est partagé. Pourtant je n’y vais plus tout seul. En tout cas, jusque là ! J’irai donc lundi prochain… et pourquoi ne pas de temps en temps aller au cinéma, boire un verre et bouquiner sur une terrasse, chercher un sauna… ou autre chose ? Je pense que c’est le moment de quitter ma tanière. Je me sens prêt aussi… Alors, peut-être à bientôt dans les rues de Mirepoix, Pamiers ou Foix. 😉 

3 réponses

  1. Alain

    « me taire et de vivre ma “petite vie géante et magique” tranquillement avec moi-m’aime, si mon avis ou mon aide n’est pas sollicité »
    C’est exactement ce qui m’est renvoyé en ce moment.
    Laisser les morts, les moldus, et m’enfoncer toujours plus loin dans le monde autre.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s