Une question de foi

Taillefer (09), France đŸ‡«đŸ‡·

Explorer avec une partenaire pour retrouver le chemin vers la maison est quelque chose que je vis comme trĂšs engageant. Je suis trĂšs conscient de ce que quelqu’un pourrait comprendre, quand je parle “d’explorer”. Je le constate en lisant parfois les commentaires sur mes articles ou les messages perso que je reçois. Chacun ne peut que comparer ce phĂ©nomĂšne avec ce qu’il connait dĂ©jĂ , ce qui est forcĂ©ment limitĂ© par ses croyances, ses connaissances, ses expĂ©riences et son cheminement personnel. 😅 

Quand j’explore je vais dans l’inconnu, je pousse les murs de ma zone de confort et je secoue ceux de ma partenaire. Si j’ai si peu de co-exploratrices aujourd’hui c’est parce que d’explorer demande beaucoup de maturitĂ© spirituelle et thĂ©rapeutique. MĂȘme si l’exploration a un effet rĂ©parateur incroyable et remplace par elle-mĂȘme de longues annĂ©es de thĂ©rapie ou de cheminement spirituel, ce n’est ni de la thĂ©rapie, ni un dogme. C’est justement tout le contraire. 😇

Explorer demande d’avoir dĂ©passĂ© un minimum de ses blessures. Suffisamment pour ne pas avoir besoin de tout rationaliser, de vouloir rĂ©gler des comptes ou d’opposer systĂ©matiquement des rĂ©sistances. La plupart des gens sont trop empĂȘtrĂ©s dans leurs blessures et dans le passĂ© pour explorer librement. Ça demande de la lĂ©gĂšretĂ©, de l’audace, de l’initiative, de la motivation, de l’imagination
 et surtout une vĂ©ritable soif d’Amour pure et originelle. ❀ 

Pour avancer dans la brousse je m’occupe du chemin devant moi et il suffit pour cela seulement d’une machette
 alors que beaucoup de gens que je rencontre se trainent des grosses malles pleines de souvenirs douloureux, de comportements compensatoires et toute une panoplie d’attitudes de dĂ©fense ou d’attaque
 et cherchent Ă  nettoyer et entretenir un chemin dĂ©jĂ  parcouru. Le plus dĂ©routant pour moi est de constater Ă  quel point les gens ne voient pas leur rĂ©alitĂ© et ne se rendent pas comptent comment ils passent comportementalement de masque de protection en masque de protection et se manipulent mutuellement avec des jeux psychologiques et des scĂ©narios interminables. 🎭  

Bien Ă©videmment, en tant que miroir ça me turlupine, car il se peut trĂšs bien que je sois moi-mĂȘme complĂštement Ă  cĂŽtĂ© de la plaque
 et que je m’invente n’importe quoi pour donner une contenance Ă  ma vie. Il se peut trĂšs bien que j’ai construit de toutes piĂšces, un modĂšle du monde tellement compliquĂ© juste pour flatter mon ego, puisque je suis le seul Ă  le comprendre. Il est trĂšs possible que je sois un tel Ă©corchĂ© vif que je me suis crĂ©Ă© une histoire de vie mirobolante pour masquer et entretenir mes blessures
 tout en faisant croire le contraire. đŸ€Ș

Merci Jade… â˜ș 

Je ne perds pas le nord pour autant. A chaque fois que je parle des autres, je suis trĂšs conscient Ă  quel point cela me concerne. Je ne me tromperai jamais sur l’autre me concernant. Cette phrase est ancrĂ©e dans mon systĂšme. Elle est simple et cohĂ©rente avec la notion d’unitĂ©. C’est celui qui le dit, qui l’est. Si je persiste malgrĂ© tout ça, encore un peu plus dans mon axe de folie, je dirais que ce miroir me montre Ă  quel point il est difficile et complexe d’ĂȘtre authentique et vrai Ă  chaque instant sur un chemin qui n’est pas balisĂ©. 🙃 

C’est pour ça que je ne peux pas explorer avec tout le monde. D’une part, parce que la lourdeur des blessures de certaines femmes est vraiment trop grande, ce qui peut me pousser trop dans le rĂŽle du thĂ©rapeute ou de l’enseignant
 et me sort de celui de Michael le pionnier co-explorateur. D’autre part, trop de questions, de mises en question, de rĂ©sistances, de comptes Ă  rĂ©gler ou d’autres fardeaux de ce genre, m’empĂȘchent petit Ă  petit de me sentir en sĂ©curitĂ© et d’accĂ©der Ă  la folie divine dont j’ai besoin pour explorer et dĂ©broussailler ce chemin si bien cachĂ©. 😏

Une partie de l’exploration est relativement simple, car ça concerne le partage d’un quotidien avec, entre autres, le jeu du territoire, les Ă©changes autour du miroir, la communication vulnĂ©rabilitĂ© et un grand espace de libertĂ© oĂč chacun vaque Ă  ses occupations. La partie plus engageante se passe complĂštement de logique, de paroles et de cadre et demande beaucoup d’audace et d’imagination. C’est la partie Ă©nergĂ©tique et spirituelle, avec les corps comme support. C’est la nuit qui est la plus propice pour ça, quand notre rĂ©ceptivitĂ© est amplifiĂ©e, que le mental se calme et que notre disponibilitĂ© est optimale.😌

DĂ©couvrir le corps et explorer ses fonctionnements
 transformer sa qualitĂ© de prĂ©sence et de toucher
 oser ĂȘtre complĂštement naturel et authentique
 dĂ©mystifier le corps et la sexualité  affronter ses peurs, puis oser dĂ©passer et dĂ©tabouiser les interdits et suivre son instinct
 jouer avec le dĂ©sir et le plaisir en tant que carburant pour explorer
 dĂ©couvrir et naviguer grĂące au Tandava ; le mouvement de vie et l’espace partagé  retrouver des gestes qui rĂ©veillent, stimulent et embrasent l’énergie
 transformer les rĂ©flexes sexuels en pratique de mĂ©ditation d’Amour
 re-dĂ©couvrir comment diriger, amplifier et faire circuler les Ă©nergies ensemble
  oser sortir du cadre, de l’envie egotique et suivre simplement l’énergie
 et comme bouquet final, faire envoler la sorciĂšre sur son dragon. đŸ”„đŸ”„đŸ”„Â   

Mon tirage du jour de la Petite Voix

« Mets ta foi et ta confiance entiĂšres en Moi, et sache que Je ne te ferai dĂ©faut ni ne t’abandonnerai jamais. Rien de ce que tu entreprends n’est impossible, car avec Moi tu peux faire toute chose. Vis par la foi. Je veux que de chaque situation tu voies sortir du bon, peu importe si la situation paraĂźt Ă©trange.

Aie le dĂ©sir que ta foi et ta confiance soient mises Ă  l’Ă©preuve encore et encore, car Ă  quoi cela sert-il de parler de foi et de confiance si tu ne les mets pas Ă  l’Ă©preuve pour voir comment elles marchent pour toi? Es-tu prĂȘt Ă  te lancer dans la foi et la confiance complĂštes pour faire ce qui est impossible en apparence, non par bravade, mais parce que tu sais sans l’ombre d’un doute d’oĂč cela vient? Tant que tu n’as pas Ă©prouvĂ© ta foi et ne l’as pas trouvĂ© inĂ©branlable, n’en parle pas. Puise ta force et ta capacitĂ© en Moi! Puisque JE SUIS avec toi, qui peut ĂȘtre contre toi? »

Cette partie de l’exploration peut ĂȘtre trĂšs engageante. Entre partenaires amoureux c’est certainement plus simple, mais souvent j’explore avec des femmes avec qui je n’ai pas nĂ©cessairement une affinitĂ© physique
 ce qui est certainement rĂ©ciproque. Je n’ai plus le beau corps que j’avais il y a 30 ans. Finalement, du coup ça se prĂ©sente d’une maniĂšre parfaite comme un couple qui a dĂ©passĂ© la phase amoureuse et oĂč l’envie de fusionner s’est bien calmĂ©e. C’est la partie de la relation oĂč l’état amoureux est censĂ© faire place Ă  l’Amour avec un grand A. Les explorations Ă  ma maniĂšre servent Ă  se prĂ©parer Ă  vivre ce passage, sans lequel un couple ne tiendra pas trĂšs longtemps. Au mieux le temps qu’il faut pour que les enfants quittent la maison. 😉 

Ça reste toujours bizarre de faire ce que je fais avec et pour les femmes, en tant qu’homme. Pour moi, je comble une lacune parentale importante. Dans les temps anciens, les femmes Ă©taient initiĂ©es par leurs mĂšres et prĂ©parĂ©es Ă  la rencontre de leur partenaire de vie
 qui n’était pas nĂ©cessairement leur choix. Chaque parent avait un rĂŽle bien particulier permettant Ă  son enfant d’ĂȘtre prĂȘt. Aujourd’hui il n’y a plus cette transmission initiatique et je me trouve pendant un temps donnĂ© spontanĂ©ment dans le rĂŽle de chacun. Souvent j’aide mes partenaires, Ă  la place de la mĂšre, Ă  se dĂ©couvrir, Ă  percevoir le sacrĂ© dans leurs rythmes naturels, Ă  oser ĂȘtre elles-mĂȘmes. Je leur montre comment se connecter Ă  leur divinitĂ© et comment aimer l’homme, puis l’initier. A la place du pĂšre, je les stimule dans l’audace d’explorer, je les aide Ă  retrouver leur structure interne, j’autorise et je valide, je leur apprends comme ĂȘtre aimĂ©e par l’homme et comment trouver la sĂ©curitĂ© en elles-mĂȘmes. 💗

C’est puissant et c’est une grĂące de me trouver Ă  cette place. Toutefois, je n’ai pas reçu d’enseignement non plus. Je n’ai pas de repĂšres et je ne connais personne qui fait ce que je fais. Oui, j’ai vu des gens qui pensent le faire
 mais souvent ce que je trouve en m’approchant d’eux c’est autre chose. J’explore un territoire inconnu tout en sachant intuitivement de quoi il s’agit. Mon seul repĂšre est de savoir discerner si quelqu’un se trouve dans l’état d’Amour ou pas. Je sens quand je suis dans l’état et l’attitude adĂ©quats et je le perçois chez mes partenaires aussi. C’est ça, Ă  vrai dire, qui me permet d’accompagner. Pour explorer, je ne fais que suivre la direction que l’Amour m’indique et je m’accroche Ă  ma foi, comme dans une chaise dans les montagnes russes
 Ma foi, c’est tout ce que j’ai comme certitude. Mmmmmm… la foi
 une certitude
 😉 

Explorer avec quelqu’un est un voyage oĂč je me trouve du dĂ©but jusqu’à la fin dans l’inconnu et l’imprĂ©vu total. Si je suis bien en connexion avec l’Amour et que je m’abandonne Ă  la Vie et Ă  son mouvement, le Tandava, je ne sais jamais de quoi l’instant suivant sera fait, ni comment ma co-voyageuse va rĂ©agir aux stimuli. Pas nĂ©cessairement confortable
 Mais quel apprentissage
 Car pour moi la Vie, si j’ose la VIVRE et lĂącher systĂ©matiquement le confort de l’acquis, est un enchainement d’imprĂ©vus, d’immaĂźtrisables, d’inconnus
 menant Ă  la maison
 💗 

Change

Ma carte du jour me confirme bien que…
la seule chose que ne change jamais, est le changement lui-mĂȘme…

11 commentaires sur « Une question de foi »

  1. Merci pour ce partage. Dans les mĂȘmes mouvements, j’ai personnellement apprĂ©ciĂ© ce dialogue entre quelques hommes, en cercle, sur ce thĂšme. Parcours initiatique, perdu mais retrouvĂ©, du partage entre frĂšres sur la relation. Pour arriver au constat de nos vulnĂ©rabilitĂ©s d’homme, dĂ©faits de nos empreintes parentales, dans notre nuditĂ© et notre authenticitĂ©. Je dĂ©couvre que lĂ  est la voie pour accueillir au quotidien cet inconnu, ce mouvement impromptu de la relation. Celui qui me gĂȘne dans mes certitudes, qui questionne mon besoin de contrĂŽle. Mais celui lĂ  mĂȘme qui donne ce sens si particulier Ă  ma relation Ă  la femme, dans l’exploration sans fin.

    Aimé par 1 personne

  2. Encore un texte partagĂ© trĂšs parlant. Il est difficile d’exprimer cette gratitude car l’impact qu’ont certaine lecture sur nous est parfois trĂšs libĂ©ratrice. Merci pour le partage!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s