Avec les astres ~ With the stars

🇬🇧To translate my article to your language, copy the French text, click on this link and paste it in the Google translator that opens…

Michael à Fort-de-France, Martinique 🇲🇶 

Je me suis levé avec le soleil aujourd’hui. C’est important pour moi. Je sais que n’en ai besoin pour me sentir au diapason avec la Vie et avec moi-même. Je sens qu’en m’écartant du rythme de l’astre qui illumine ma journée, je m’éloigne de mon rythme à moi et de mon essentiel. Pour moi, la lumière artificielle porte bien son nom… c’est artificiel ! Il me semble qu’il n’y a pas plus logique que de se coucher quand la lumière naturelle s’éteint et de laisser ensuite la place à l’astre féminin avec sa profondeur, son silence, son écoute et sa douce lumière discrète… D’ailleurs, je conseille en ce moment régulièrement à ceux qui me sollicitent de faire de même. Le miroir ne peut être plus clair !

Peut-être que mes journées sont faits pour l’action et mes nuits pour l’écoute. En l’écrivant ainsi, ça me semble carrément évident. En me reposant, mon mental se calme et je suis beaucoup plus réceptif à la subtilité qui m’entoure. Il est logique pour moi qu’ainsi, en dormant, mon taux vibratoire est plus élevé et que c’est très propice pour capter des informations que je ne suis pas apte à percevoir dans la journée, où les choses sont un peu plus grossières et que ma qualité de présence est moindre.

J’aime la simplicité derrière l’idée de me lever avec le soleil et de me coucher avec la lune. En développant un peu plus ma réceptivité, je pense que je vais mieux sentir que chaque jour porte une énergie bien différente. Le soleil réalise son parcours chaque jour et semble recommencer son cycle à peu près chaque 30 jours. En réalité, son cycle complet dure environ 11 années. La lune prend 29,5 jours pour faire son parcours. Entre les deux, il n’y a à mon avis pas deux jours avec la même configuration durant la vie d’un être humain ! En suivant les rythmes du soleil et de la lune, chaque jour devient unique…

matt-nelson-bx4WS8mhz3w-unsplash

Pourtant, ça fait un bout de temps que je me lève aussi tard que possible et que je me couche bien après le soleil. L’un influe forcement sur l’autre. Pour que je me réveille avec le soleil le matin et que j’arrive à me lever facilement, il est impératif que je me couche avec lui la veille. La variation journalière de la luminosité naturelle me dit exactement combien de temps je suis censé être actif dans la journée et de combien d’heures de repos mon corps a besoin la nuit. Ça ne veut bien évidemment pas dire que je dois travailler toute la journée, ni dormir toute la nuit.

La journée je donne corps avec ma partie masculine à ce que j’ai capté dans la nuit avec ma réceptivité féminine. Donner du mouvement à ma vie peut se faire de beaucoup de manières différentes… par la pensée, par la parole, par l’action et même au repos… seul, à deux ou à plusieurs… les possibilités sont quasiment infinies. Me mettre pendant les heures de nuit dans la disponibilité de percevoir les choses qui m’échappent dans la journée peut prendre des formes très différentes également. J’aime bien considérer ma nuit comme une méditation profonde et prolongée que je peux vivre seul ou avec ma partenaire. Je peux activement méditer/écouter avec mon cerveau, avec mes sens et avec mon corps… et quand je lâche le mental en m’endormant et que ma vibration change, je peux capter tout… sans limitation aucune !

Vous vous imaginez les richesses que vous pourriez récolter si vous vous donniez les moyens de vivre ce luxe si simple ??? Certes, je vois chez moi-même que j’ai encore besoin d’un peu de temps pour me retrouver à vivre cette simplicité évidente quotidiennement. J’ai commencé à faire l’effort pour suivre le rythme des astres il y a environ 4 ans et je n’ai pas encore tout à fait réussi. L’été n’est même pas encore terminé ici en Martinique et la lumière du soleil disparait déjà vers 18h30. Ça ne m’étonne pas si ça peut aller jusqu’à 17 heures quand les jours sont aux plus courts. Ça me fait toujours bizarre de me mettre au lit avant 19 heures.

sanni-sahil-cSm2a_-25YU-unsplash

Je vois bien que c’est un endroit où je n’assume pas encore tout à fait ma folie et où je m’adapte encore à mon entourage… et en occurence à ma partenaire. Pourtant, personne ne dirait rien, surtout pas elle. C’est tout dans ma tête. Peut-être que j’ai peur de m’écarter juste un peu trop des autres et de la vie sociale ? Et que j’ai peur de m’exclure ainsi tout seul ? Je pense à ça, puisque quand je vivais dans ma camionnette, ça ne me posait aucun problème de commencer ma nuit à 16h30. En ce moment, nous nous allongeons quelque part entre 19h30 et 20h30… mais, pour l’instant nous regardons mon feuilleton préféré Outlander. Alors les lumières artificielles s’éteignent seulement deux épisodes plus tard.

Si je me suis levé quand-même à 6 heures ce matin, c’est parce que ma compagne m’a indiqué hier qu’elle avait envie de braver les interdits liés au confinement et de se promener sur l’île. Je ne me sens pas encore tout à fait prêt pour sortir, mais je me suis engagé à suivre ses proposition bien avant d’arriver en Martinique, quand j’étais encore en Israël. Je pense que si je veux retrouver ma vie-vivante, il va falloir que je me fasse un peu violence et que je pousse les murs de ma zone de confort. Comme je l’ai écrit hier, il est temps de me replonger dans le monde. En même temps, comme je me suis engagé aussi à écrire à nouveau plus régulièrement, je n’avais pas vraiment d’autre choix que de me lever tôt. Il y a 6 heures d’écart entre la Martinique et l’Hexagone et si je veux partager mes réflexions avec la plupart de mes lecteurs qui partagent le même jour que moi, il faut que j’écrive avant de partir en promenade !

Du coup, je vais être plus fatigué ce soir et ça m’aidera certainement à rejoindre mon lit vers 18h30. Je n’ai pas encore concerté ma partenaire, puisqu’elle dort encore. Je vais le faire quand elle se réveillera et je ne pense pas que cela lui pose problème. De toute manière, je sais que c’est important pour moi… surtout l’âge avançant. Pour garder mon énergie et ne pas m’endormir de vieillesse avant l’heure, je n’ai pas beaucoup de possibilités. L’expérience m’a montré que ce qui marche le mieux pour moi c’est une combinaison de trois éléments. Le premier est de m’approcher le plus que possible du prana et d’avoir une alimentions aussi énergétique que possible… le deuxième est de m’adapter aux rythmes des astres (pas désastres !)… et le troisième est de partager régulièrement des moments d’exploration physiques et énergétiques avec ma compagne… A suivre…

Mmmmmm… je nous souhaite une belle journée bien vibrante… ∞❤️∞ 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s