Un pas de géant ~ A giant leap

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack…

Fabienne de Toulouse, France 🇫🇷  

J’ai l’impression d’avoir soulevé un point énorme et d’avoir repris le cheminement.

Reprenons au début…

Il y a quelques semaines l’éducateur d’un chien guide que j’ai élevé m’a appelé. Il me proposait, puisque la personne partait en maison de retraite, de l’adopter. J’ai refusé.

Plus tard j’en parle avec une personne proche de moi qui me dit vouloir l’adopter. Je lui rappelle que le chien est très puissant et qu’elle va être en difficulté pour le maîtriser.
Le lendemain cette personne tombe et se casse un bras emporté par l’animal. Résultat, hôpital et immobilisation des deux bras.
Le lendemain de l’accident c’est à moi de ramener le chien à l’école où il sera adopté par une autre personne. Et je pleure toutes les larmes de mon corps en le ramenant.
Je rentre chez moi et je me rends compte que quelque chose s’était brisé dans ma relation à cette personne. Cependant, au vu de mon besoin d’argent je décide de faire « la garde malade » et vais tous les jours, matin et soir l’aider dans ses tâches quotidiennes.

Arrive la réunion zoom hebdomadaire où j’essaye maladroitement de prendre la parole. Et là, le ciel me tombe sur la tête, même si ça faisait un moment déjà que le miroir me montrait un souci de communication. Ne dit-on pas que c’est en forgeant qu’on devient forgeron ?

J’ai compris que j’attendais toujours un événement extérieur pour me permettre de dire non ou de m’autoriser à faire ce qui est juste pour moi. Et je pensais ne pas savoir m’affirmer.

Au bout de quelques jours cette personne commence à m’asticoter comme elle l’a toujours fait. Arrive le moment où, fière de moi, je réussis à stopper cette escalade sans être dans la plainte ou la victime. J’ai tout de suite senti que tout retombait. Je me posais des questions existentielles du genre est-ce que je l’aime vraiment … ?

J’ai réalisé que j’avais aussi cette fameuse personne (ce que j’appelle mon poil à gratter) pour me permettre d’avancer et que l’incident/accident avec le chien est un cadeau. Donc d’un épisode douloureux, je me retrouve avec un terreau fertile me permettant de travailler.

Lors de mon entretien avec Michael je comprends enfin plusieurs choses.
La première est qu’il ne s’agit pas de savoir m’affirmer, ça je le fais souvent même si ça peut être au mauvais moment ou de la mauvaise manière. Il s’agissait d’être dans l’accueil.
La seconde et non des moindres, c’est d’avoir compris le sens de ce mot, accueil. Jusque là être dans l’accueil voulait pour moi dire tout prendre sur soi, souffrir et la fermer sans tenir compte de ce qui est juste pour moi. En gros être une « poubelle ». Il ne s’agit pas de s’écraser car là, je me place en victime, et ce sont mes blessures qui sont à l’œuvre. Il s’agit de me trouver comme je me sens quand j’accueille des amis sur le pas de ma porte.

A partir de là tout a changé pour moi, j’ai senti toutes mes cellules vivantes, j’ai commencé à ne plus rien voir à l’extérieur comme si j’étais centrée sur moi uniquement. Ce qui m’a donné un peu l’impression d’être en mode automatique pour toutes les actions journalières.

Dans un groupe de femmes que je retrouve régulièrement, j’ai ressenti la lutte entre mon féminin castrateur et mon masculin guerrier. Aucun des deux ne voulant céder la place. Du coup j’ai eu beaucoup de mal à être présente et ce n’est qu’en fin de journée que je m’en suis rendue compte. Un tirage de cartes m’a confirmé que les deux étaient en moi et qu’aucune des parties ne pouvaient s’exprimer librement.

Ce matin des tensions dans les jambes me disent que le passé ne va pas me lâcher comme ça… Cependant j’ai l’impression d’avoir repris la marche sur le chemin. Et ça fait du bien.

Fabienne




union-jack-1027898

Fabienne from Toulouse, France 🇫🇷  

I feel like I raised a huge point and picked up on the journey.

Let’s start again …

A few weeks ago the trainer of a guide dog I raised called me. He proposed to me, since the person was going to a retirement home, to adopt him. I refused.

Later I talk about the dog with someone close to me who tells me she wants to adopt him. I remind her that the dog is very powerful and that she is going to have a hard time overpowering him.
The next day this person falls and breaks an arm drawn by the animal. Result, hospital and immobilization of both arms.
The day after the accident it’s up to me to take the dog back to school where he will be adopted by another person. And I cry all the tears in my body as I bring him back.
I go home and realize that something had broken in my relationship with this person. However, in view of my need for money, I decide to do « sick care » and go every day, morning and evening, to help her with her daily tasks.

Then came the weekly zoom meeting where I awkwardly try to speak. And there, the sky falls on my head, even though the mirror had been showing me a communication problem for a while. Don’t we say that it is by forging that you become a blacksmith?

I realized that I was always waiting for some outside event to allow me to say no or allow myself to do what is right for me. And I thought I didn’t know how to assert myself.

After a few days this person begins to nag me as she always has. The moment arrives when, proud of myself, I manage to stop this escalation without being in the complaint or the victim. I immediately felt that everything was falling. I was asking myself existential questions like do I really love her…?

I realized that I also had this famous person (what I call my scratching hair) to keep me going and that the incident / accident with the dog is a gift. So from a painful episode, I find myself with fertile ground for work.

During my session with Michael I finally understand several things.
The first is that it’s not about being assertive, I already often do that even though it might be at the wrong time or in the wrong way. It was about being in the welcoming.
The second, and not the least, is to have understood the meaning of this word, welcome. Until then, being in the welcome meant for me to take everything upon oneself, to suffer and to close up without considering what is right for me. Basically being a « garbage can. » It’s not about denying myself because then I’m becoming a victim, and it’s my wounds that are at work. It’s about being myself when I greet friends on my doorstep.

From there everything changed for me, I felt all my living cells, I started not seeing anything on the outside as if I was just focused on myself. Which gave me the impression that I was in automatic mode for all daily actions.

In a group of women that I meet regularly, I have felt the struggle between my female castrator and my male warrior. Neither of them wanting to give way. So it was really hard for me to be there and it wasn’t until the end of the day that I realized it. A drawing of cards confirmed to me that both were in me and that neither side could speak freely.

This morning tensions in my legs tell me that the past will not let go of me like this … However, I feel like I have resumed walking on the path. And it feels good.

Fabienne

2 commentaires sur « Un pas de géant ~ A giant leap »

  1. Tes mots me permettent d’affiner encore « l’Accueil ».

    Oui souvent c’était pour moi :  » tout prendre sur soi, souffrir et la fermer… s’écraser ». Et je sais que ce n’est pas loin.
    Tes mots me poussent à avancer, vers ne plus rien vouloir, moins parler, ne plus avoir besoin d’autre chose que de recevoir les autres.
    Je fais lien entre simplicité et finesse.

    Merci Fabienne pour ton témoignage

    Aimé par 1 personne

  2. Oui Isabelle ce n’est pas loin car pour moi les mots continuent à avoir cet impact, bien que beaucoup moins violent, qui m’a fait réagir autrefois. Aujourd’hui je ressens ces mots avec plus de douceur, ils ne m’habitent plus mais ressemblent à une petite pointe comme un rappel qui me dit : « attention! ». C’est à ça que je peux mesurer le parcours accompli.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s