Terra incognita

Taillefer (09), France 🇫🇷

Il faut que je cherche loin pour retrouver mon état d’indigo d’origine. Je pensais l’avoir déjà à peu près retrouvé, alors que par effet miroir je me rends compte aujourd’hui à quel point ma lumière a été voilée par les moldus-chéris de ma jeunesse… et que j’ai encore du chemin à faire. Pour protéger l’hypersensibilité de mon enfant intérieur coloré, j’ai dû m’insensibiliser de plusieurs manières et cela depuis longtemps. 😌 

Je me souviens, entre autres, de la fermeture de mon coeur en 1986 à la suite d’un crash relationnel avec une femme dont j’étais fou amoureux. A partir de ce moment, je n’ai plus laissé la place à un affectif trop engageant dans ma vie. C’est seulement 30 plus tard qu’une relation semblable a re-ouvert la boite de Pandore et que j’ai dû faire face à la blessure d’abandon et commencer à re-apprendre à vivre avec ma sensibilité à fleur de peau. 😅

Même physiquement, je me suis fermé à la suite de cette histoire de 86. Déjà, le toucher ou toute autre manifestation publique affective, ne font pas vraiment partie du quotidien dans ma culture d’origine judaïque ou néerlandaise. Alors, après ce choc émotionnel, le peu de sensibilité corporelle qui me restait a disparu aussitôt. Je l’ai bien vu, au cours de ma formation en Fasciathérapie, où j’étais souvent le seul qui ne sentais pas les mouvements énergétiques ou tissulaires chez les patients. A cette époque je suis carrément devenu impuissant et je n’avais même plus de sensation dans mes parties intimes pendant plusieurs années. 😏

C’est avec Patricia, que j’ai connue en formation de Fasciathérapie en 1991, que j’ai commencé le chemin pour récupérer mes aptitudes de sentir. Ça a été un parcours difficile. Il a fallu que je crée des nouvelles connexions neuronales pour re-apprendre à sentir là où je ne sentais rien. Sur ce chemin de retour, au fur et à mesure que je me suis re-ouvert, je me suis découvert progressivement clair-sentant, canal… et d’autres facultés de ce genre, liées à la réceptivité et la sensibilité. 😍

fantasy-landscape-1481184_1920

Je me suis vu dépasser la normalité sensitive. Aujourd’hui je capte des choses qui sont, la plupart du temps, carrément invisibles pour la majeure partie des gens que je connais. Au fur et à mesure que j’ai acquis ma liberté et que mes énergies circulaient de plus en plus librement, mes perceptions devenaient plus profondes, claires, fines et juste. Des dons différents se manifestent maintenant sans rien chercher. Pourtant, pour rejoindre ma Source, je semble devoir aller plus loin et retrouver l’état d’indigo avec lequel j’ai démarré mon expérience terrestre en 1956. 😌

Si je devais donner un seul mot pour décrire l’état d’indigo, je dirais INNOCENCE. L’innocence d’un nouveau-né lui permet de capter la lumière avec sa sensibilité et de l’exprimer sans frein. Regardez déjà leurs mouvement spontanés quand ils sont dans leur berceau, et qui disparaissent avec l’âge de la raison. Pour vivre mon rêve, pour vivre ce que je suis venu faire sur cette terre, j’ai besoin de récupérer toute mes aptitudes d’origine. Il s’agit donc de re-apprendre à mettre ma tête complètement de côté et fonctionner uniquement à partir de mon Coeur d’enfant innocent. 🤪

J’ai le choix entre m’occuper encore une fois de mes carapaces de protection résiduelles ou tout simplement OSER. Avec ma co-exploratrice Indigo, nous sommes bien d’accord qu’il s’agit en fait d’un non-choix. Pas question de retourner raviver les traumatismes à l’origine de nos fermetures et de les recréer par effet de la Loi d’Attraction. Au lieu de lâcher de leste de notre montgolfière deux places, nous avons choisi de chauffer davantage l’air du ballon. Nous sommes donc en train d’entrer dans un espace réservé aux innocents, où il n’y a pas de règles, pas d’obligation, pas de limites… mais uniquement l’élan du coeur accueilli réciproquement sans résistance, jugement, critique, mépris ou même surprise. 😍

Nous avons réuni toutes les conditions nécessaires pour explorer au-delà des frontières de la moralité, de l’éthique ou tout autre règlementation limitante. Comme deux enfants qui ne peuvent pas se blesser, nous faisons des expéditions en terra incognita au niveau de nos paroles, nos attitudes, notre comportement, nos élans… dans tous les domaines. Notre seul but est d’être aussi originellement authentiques que possible. A suivre… ❤️  

Merveilleuse journée à tous ∞❤️∞ 

5 réponses

  1. Carron

    Hier j’etais avec une amie (futur petite j’espère 😃)
    Nous dansions devant une sono electro au top (a avignon au rocher des Doms) 😏, devant un couple de DJ très inspirés et qui nous envoyaient des frequences sonores jouissives pour moi et mon amie.
    A un moment j’ai posé mes mains sur mes cuisses, et j’ai senti dans mes paumes les vibrations de mes cuisses résonnants a celle de la musique.

    Alors j’ai posé une main de mon amie sur sa cuisse et lui ait demandé si elle sentait les vibrations. Elle m’a dit que non !
    J’ai compris à cet instant que la sensibilité de mes mains est plus grande que la sienne. Celle-ci s’est developpée lors d’un formationbau toucher au libérateur (14 WE) dont l’objet etait principalement d’etre a l’écoute des micro-mouvements des facias.

    Je pense qu’un couple d’amoureux devrait avoir a peu prét la même sensibilité dans les mains, pour capter les micro-mouvements du corps de l’autre.
    Il s’agit d’une communication de corps
    à mains subtile, intime et libératrice des traumas passés.

    Aimé par 1 personne

  2. Gilou

    Hello Michaël. Terra incognita… je ressens autre chose.
    Me concernant, découvrir mes blessures et défaire mes résistances, avec temps, douceur et accompagnements à chaque étape, c’est apprendre que j’ai en moi des ressources prêtes à éclore comme fleurs de mai. J’ai pris conscience voici quelques mois que je m’étais mis en chemin depuis longtemps. Et maintenant je vois que le chemin est en moi, en chacune de mes cellules auxquelles je restitue sensibilité et circulation d’énergie. C’est un boulot à plein temps, sans fiche de poste ni plan, juste me laisser accepter ce que la Vie met à ma disposition.
    J’apprends chaque jour à ouvrir les yeux (et mes autres sens), pour contempler la beauté du monde, surtout là où je ne l’attendais pas. Ainsi l’autre jour. Je m’assieds à une terrasse pour un café et je vois une douzaine de trisomiques 21 assis près de moi, avec leurs accompagnants. Et je pleure en découvrant combien ils sont magnifiques d’amour incarné, de la meilleure des intelligences du coeur. Je pleure de joie et de gratitude.
    Terra incognita ? il n’est pour moi que terres reconnues en la réelle humanité de chaque être humain, fut-il comme moi aussi faillible qu’imparfait. Et ces trisomiques venaient pour éclairer de leur présence tout ce que chacun de nous porte en soi, l’invincible puissance du coeur quand il ne veut rien dominer.
    Allez, à votre bon coeur, m’sieu dam’…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s