Le citadin en moi

Amsterdam, Pays-Bas đŸ‡łđŸ‡±

Je me suis installĂ© sur le canapĂ© dans le salon de mes amis sans vraiment savoir quoi Ă©crire. Pourtant, la compagne de mon ami Ruben est en train de parler Ă  une femme qui organise les travaux ici dans la maison. Sans faire exprĂšs j’entends de quoi elles parlent. J’entends la femme parler de ses problĂšmes concernant la sĂ©paration avec son mari avec qui elle semble travailler et les problĂšmes qu’elle vit dans cette relation. 😌

L’entrepreneuse semble vivre une situation de trahison
 et pendant que je suis en train d’écrire, elle explique de quelle maniĂšre elle est en train de se protĂ©ger contre les manigances de son futur ex-compagnon et pĂšre de ses enfants. Ce qui m’a mis Ă  Ă©couter est que juste avant qu’elle arrive j’étais justement en train de partager avec mon amie sur le phĂ©nomĂšne de la blessure de trahison
 en lien avec ses insomnies et son burn-out. 😉

Je viens juste de me rassoir
 car je n’ai pas pu me maitriser et je les ai rejointes. Le sauveteur en moi s’est rĂ©veillĂ© et je l’ai laissĂ© faire. Je savais que j’allais dire des choses que j’avais certainement besoin d’entendre. C’était facile, j’était accueilli bras ouverts. En discutant avec la femme j’ai dĂ©couvert quelqu’un d’intelligente, de volontaire et qui en plus comprenait ce que je disais
 ce qui m’arrive rarement ici aux Pays-bas. 😏

Je me suis entendu parler de la trahison et de la difficultĂ© de lĂącher prise pour quelqu’un qui l’a vĂ©cue. Je me suis entendu lui conseiller qu’au lieu de faire confiance aux autres directement, de faire surtout confiance Ă  la vie elle-mĂȘme,, Ă  travers les autres et de se fier surtout au miroir pour se laisser guider et pour arriver Ă  sortir de ce scĂ©nario douloureux dans lequel est semble empĂȘtrĂ©e. 😅

En faisant ensemble un petit tour d’horizon de ses miroirs du moment, je savais trĂšs bien que ça allait parler de moi
 que ça n’allait pas ĂȘtre tendre, en plus. Il semble donc que je me protĂšge encore trop par peur d’ĂȘtre trahi et abandonnĂ©. Ça me parle bien d’ailleurs, car la combinaison de ces deux blessures Ă  la sĂ©paration avec ma derniĂšre compagne m’a touchĂ© profondĂ©ment et a Ă©tĂ© une des sources qui a stimulĂ© mon dĂ©part de Cannes et ma mise en route. đŸ€Ż

J’ai vu dans notre miroir commun que je cherchais encore trop Ă  dominer, Ă  manipuler, que je n’étais pas assez honnĂȘte et que je n’écoutais pas vraiment mes besoins profonds, par peur de perdre ce qui me reste. J’ai compris que j’étais aussi sincĂšre que possible mais que certaines choses me dĂ©passent car elles sont encore trop fortes, trop intenses et trop engageantes
 que ça vient me chercher tellement loin et demande tellement de moi que je ne sais pas encore comment les lĂącher. 😔

Je le reconnais
 j’avoue
 si je suis assez honnĂȘte je vois bien oĂč je peux encore aller plus loin
 je vois bien comment je me protĂšge encore avec ce qui reste de ma carapace contre une Ă©ventuelle blessure et la douleur qui va avec
 dont j’ai certainement peur si je lĂąche prise jusqu’au bout. Je vois bien que le peu que je gĂšre c’est encore trop
 đŸ€„

Pas de panique
 car c’est un peu de panique, de dĂ©sarrois que je sens. Je n’aime pas le tiĂšde
 et je n’aime pas faire ce constat chez moi. Hier quelqu’un m’a dit que pour faire ce que je faisais je devais avoir le coeur pur. Je lui ai rĂ©pondu que je faisais de mon mieux et que j’espĂ©rais y arriver un jour. Je sais aussi que pour avoir la moindre chance d’atteindre cette puretĂ©, je ne peux rien garder pour moi
 je dois tout offrir
 ĂȘtre prĂȘt Ă  laisser partir le peu qui me reste
 Mmmmmm… 😍

J’ai compris que je trouverai la voie de passage simplement en continuant Ă  utiliser le miroir. La Vie mĂȘme m’emmĂšnerait Ă©tape par Ă©tape Ă  chaque fois un peu plus loin vers cette simplicitĂ© nue et vulnĂ©rable Ă  laquelle l’enfant que je sens au fond de moi aspire tant
 et depuis si longtemps en plus. Je vois bien que c’est le citadin en moi qui rĂ©siste Ă  vivre une vie libre au diapason de l’Univers, par simple souci de propretĂ©, de confort et de sĂ©curité  đŸ€Ș

Le moment est peut-ĂȘtre venu d’affronter et agrandir cette partie de ma zone de confort. C’est vrai que depuis que je suis tout jeune, ce cĂŽtĂ© citadin en moi m’a empĂȘchĂ© souvent de vivre spontanĂ©ment ce qui se prĂ©sentait dans ma vie. J’ai manquĂ© beaucoup d’occasions de m’amuser et d’aimer Ă  cause de mes limitations. đŸ€š

Je me souviens bien de mes peurs de me salir, que mes vĂȘtements me collent, d’avoir les mains rugueuses, d’abimer mes affaires et de sentir mauvais. Huit ans dans l’armĂ©e m’ont beaucoup aidĂ© Ă  lĂącher, mais pas assez. Encore aujourd’hui, dĂšs que j’arrive quelque part, je sens le besoin de me laver et de prendre soin de ce que j’ai sali. Bon
 j’ai du boulot ! 😅

Je vous souhaite une belle journĂ©e et de plus en plus de soleil dans votre vie đŸŒ§â˜ïžđŸŒ„đŸŒ€â˜€ïžÂ 

4 commentaires sur « Le citadin en moi »

  1. Encore un excellent miroir pour moi avec les blessures de trahison et d’abandon.
    Je continuer Ă  dominier, Ă  exiger, Ă  manipuler. Je ne suis pas toujours honnĂȘte, et je ne prends pas le temps de m’Ă©couter vraiment.

    Des peurs oui, que je ne dĂ©finis pas trop : peur que les trahisons se rĂ©pĂštent, l’abandon aussi… Et je sais bien que c’est le meilleur moyen de les garder prĂ©sent dans ma vie. Pourtant cette difficultĂ© Ă  lĂącher est encore lĂ .

    Alors oui, faire confiance Ă  la vie c’est moins dur que de faire confiance aux autres ou de me faire confiance. C’est un chemin qui me plait.
    Merci Michael pour ton partage, qui me permet d’Ă©couter un peu plus les propositions de la vie.

    Belle journée à toi

    Aimé par 1 personne

  2. Merci pour ton partage MichaĂ«l qui m’Ă©clabousse !!! c’est le ressenti quand je te lis … et qui me dit oĂč j’en suis lĂ  ici et maintenant… encore et encore accepter de lĂącher prise!!! Je passe par des phases oĂč je n’ai plus envie de te lire … et d’autres moments oĂč le miroir est percutant…. Bonne route Ă  toi.. continuons sur ce merveilleux chemin…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s