Partager

Allonnes (72), France 🇫🇷 

Hier soir en arrivant chez Nathalie ici à Allonnes c’était comme si nous nous étions quittés la veille. C’est vrai, nous nous connaissons depuis tellement longtemps, depuis que je suis arrivé en France et l’échange a toujours été facile. Même si un de nous deux peut parfois se sentir touché, les sentiments inconfortables ne restent jamais longtemps et la communication est rapidement restaurée. 😊

Autour d’un petit bouillon nous avons échangé sur la question de savoir si oui ou non j’aurais encore quelque chose à partager avec les gens. Nous ne partageons pas le même point de vue sur le sujet. Pour elle il est évident que je dois continuer, que ça fait du bien à ceux qui viennent me solliciter, que ça soit en groupe ou en individuel. 😏

Pour moi, mon vécu dans le passé de 3 « burn-outs » fait que je suis aujourd’hui professionnellement encore rapidement saturé, même si ça date de presque 30 ans. Si j’y ajoute ma liberté acquise et ma nature profonde « Indigo » retrouvée, côté motivation il ne reste vraiment pas grand chose. 😔

Si je tiens compte aussi de mes doutes permanents et qu’il fait bon vivre dans ma tanière, dans mon trou de souris, vous comprenez bien que j’ai plutôt envie de me faire plus petit que plus grand ! 😅

Sans tenir compte encore du fait que la plupart des gens ne comprennent vraiment pas ce que je fais, ni ce que je dis… et cherchent plutôt à faire du tourisme que de s’impliquer dans une démarche spirituelle véritable. J’ai l’impression de passer mon temps à expliquer des équations mathématiques à des élèves de Cours Maternelle et ainsi jeter des perles aux pourceaux. 🤨

Oui, ça a l’air orgueilleux tout ça. Mais après toute une vie où j’ai passé à initier, aider, accompagner, expliquer et guider… je suis d’emblée fatigué face à un effort inutile à mes yeux. Les gens opposent en plus une résistance incroyable à leur bonheur et je n’ai plus la force ni le courage de les amener ailleurs. 😟

D’ailleurs, je ne me sens plus enseignant, thérapeute ni accompagnant. Je me sens plutôt pionnier, explorateur et rapporteur et ce que je propose semble s’adresser à tellement peu de gens que j’ai l’impression de ne pas les trouver… Alors, quoi de plus facile que de laisser tomber ? 😔 

Avec notre échange encore fraichement en tête et l’inconfort lié à mes doutes et les incertitudes qui vont avec, je me suis réveillé en pleine nuit et j’ai eu envie de tirer une carte pour clarifier. J’ai choisi de ne tirer qu’une seule carte et donner tout le pouvoir à son message. Voici ma carte et l’explication qui l’accompagne… ☺️

IMG_0982-002

Interprétation d’OSHO :
Lorsque vous atteignez le quatrième centre énergétique – celui du cœur – votre vie entière devient un partage d’amour. Le troisième centre énergétique a créé l’abondance de l’amour. En atteignant le troisième centre énergétique par la méditation, vous êtes devenu si débordant d’amour, de compassion que vous voulez partager. Le partage se produit dans le quatrième centre énergétique – le cœur. C’est pour cela que même dans le monde ordinaire les gens pensent que l’amour vient du cœur. Pour eux c’est simplement un « ouï-dire », ils ont entendu dire cela, ils n’en ont pas conscience car ils n’ont jamais atteint leur cœur.

Mais celui qui médite atteint finalement le cœur. Lorsqu’il atteint le centre de son être – le quatrième centre énergétique – soudain une explosion d’amour, de compassion, de joie, de béatitude et de bénédiction est montée en lui avec une telle puissance qu’elle frappe son cœur et ouvre le cœur. Le cœur se trouve juste au milieu des sept centres énergétiques, trois centres sont en dessous, trois centres sont au-dessus. Vous êtes arrivé exactement au milieu.

Commentaire d’OSHO :

La Reine de Feu est si riche, si pleine d’elle-même qu’elle peut se permettre de donner. Il ne lui vient même pas à l’esprit de faire un inventaire ou de mettre une chose de côté pour plus tard. Elle dispense ses trésors sans compter, invitant tout le monde à partager sans exception l’abondance, la fertilité et la lumière qui l’entoure.
Cette carte suggère, lorsque vous la tirez que vous aussi êtes dans une position où vous avez l’opportunité de partager votre amour, votre joie et votre rire. Et en partageant, vous sentirez que votre plénitude s’accroît.
Il n’y a aucun besoin d’aller où que ce soit ou de faire de quelconques efforts. Vous découvrez que vous pouvez jouir de la sensualité sans possessivité ni attachement, que vous pouvez donner naissance à un enfant ou à un nouveau projet avec un sens égal de créativité comblée.
Tout, autour de vous, semble s’harmoniser à présent. Réjouissez-vous, ancrez-vous en cela et laissez déborder l’abondance en vous et autour de vous.

C’est clair pour moi, car même si je sens que je m’approche de l’Amour de manière palpable, je n’ai pas encore retrouvé cet état où je partage sans compter. Oh, je l’ai connu dans le passé… mais ce n’était pas la même chose. Ce n’était pas un véritable don, car mes actes étaient intéressés et motivés par mes blessures. Inconsciemment j’attendais un retour ; de la reconnaissance, de la gratitude, une récompense, de la fidélité, de la célébrité, de l’argent aussi… 😌

Même mon expérience d’éveil ne m’a pas mis dans l’état d’Amour inconditionnel. C’était proche mais ce n’était en quelque sort qu’une maison témoin… Le travail réel commence à ce moment-là. Pour que je puisse donner sans condition, en effet, il faut que le chakra du coeur soit complètement ouvert. Mais il ne peut qu’être ouvert si les 3 chakras en dessous le sont aussi… En clair ça veut dire :

  • que je connaisse ma véritable identité divine… que je sais qui je suis vraiment, au delà des apparences illusoires (1er chakra, le périnée)
  • que je m’aime en tant que tel et que je comprends que mon corps n’est qu’un véhicule me permettant de vivre mes expériences (2ème chakra, le hara)
  • qu’ainsi je me trouve en harmonie avec les autres, car nous sommes tous UN (3ème chakra, le plexus)
  • qu’avec cette conscience, tout ce que je donne aux autres, c’est à moi, au SOI que je le donne… mon don devient donc « inconditionnel ». (4ème chakra, le coeur)

Et ça n’est pas donné à tous. Le nombre de gens que j’ai rencontrés dans le passé qui pensaient être dans le coeur et qui disaient donner sans condition, était très élevé. A chaque fois il suffisait de gratter un peu pour démontrer qu’ils attendaient un retour quelque part… et si ce n’était pas pour tout de suite, tout était noté sur une ardoise quelque part. 😏

Bon, ça ne fait que confirmer encore une fois que je suis dans une phase de transformation préparatrice importante. Je sens bien que la Vie me travaille comme de la pâte à pain et me tapant, tirant et malaxant jusqu’au moment où j’ai l’attitude adéquate pour pouvoir accueillir la suite de mon histoire et partager mes trésors. 😍

Bon, je remonte en selle… Pas eu besoin de manger hier et je vais continuer aujourd’hui. Après avoir terminé mon article du jour, je vais me prendre une bonne douche, puis marcher 2 heures vers mon petit cinéma au Mans où je vais voir le dernier film avec Dany Boon. Jamais abandonner… jamais ! 😅

Je vous souhaite une délicieuse journée ❤️💛💚💙💜🖤 

14 réponses

  1. Catherine

    Je me questionne suite à ton écrit : je peux clairement sentir dans mon coeur cette envie de partage quand il rayonne de joie et d’amour, quand je suis présente dans l’instant à ce que je suis, sans attentes, c’est juste un élan de rayonner à l’extérieur ce que je vis de l’intérieur. Et si dans la magie de l’instant, l’autre est en mesure de recevoir ce qui émane de moi, mon sentiment d’amour en moi se décuple. Mais là où je me perds, c’est lorsque mon hypersensibilité me met en contact avec la souffrance de l’autre, ça déclenche automatiquement chez moi de l’empathie, j’absorbe ses émotions et j’ai beaucoup de mal à revenir à mon état d’amour. Je ne sais pas vraiment quoi faire avec la souffrance.

    Aimé par 1 personne

      1. Catherine

        Tiens, à propos de la souffrance, ça vient juste de ‘tomber’ dans ma boîte mail !!! :
        «  »N’attendez de la souffrance aucun fruit, rien de bon.
        La souffrance remplit la plaie ouverte.
        La plaie est le péché et la souffrance est la réponse.
        La plaie est le vide que la guérison remplit, » » (Dialogues avec l’Ange)

        Béni soit l’Univers qui répond !

        Aimé par 1 personne

  2. Doudou

    YESSS !!! Heureuse de ce tirage 😀 J’avais envie de te dire: « mais oui laisses tomber pour le moment. Reposes toi, fais ce qu’il te plaît et prends y plaisir….. » Mais apparemment la Vie ne te laisse pas de répit. Peut être qu’au fond de toi, tu n’en veux pas…:D Je t’embrasse, t’enlace tendrement. A bientôt. LOVE Doudou ❤

    Aimé par 1 personne

  3. Alain

    Je pensais aujourd’hui à l’unicité, la singularité de chacun.
    Peut-on, doit-on emmener des gens avec nous, sur notre chemin ?
    Ou doit-on simplement vivre notre unicité qui implique peut-être un chemin unique pour chacun.
    Vouloir emmener quelqu’un quelque part, n’est-ce pas l’empêcher de vivre son propre chemin ?
    C’est ce que font les religions, les sectes, et autres groupes « spirituels ».
    J’ai été pris dans leurs filets de trop nombreuses fois.
    Vivre chacun notre propre singularité, et la partager librement avec les êtres qui croisent notre chemin, ça me semble plutôt pas mal comme programme.

    Aimé par 1 personne

  4. Catherine

    La voie du tao est une voie fluide. Comme l’eau, elle coule d’elle même. Le cours de l’eau est beau. Il se dirige toujours vers les profondeurs. Il ne connaît pas l’ambition, ni le sentiment de vouloir être le premier. L’eau suit son cours et aime à être la dernière…(tirage du jour l’As)

    Je me suis beaucoup posée de questions similaires aux tiennes concernant l’accompagnement. C’était mon métier et cela fait maintenant plus d’un an que je vis ici sans activité. Pour ma part, le partage est important et la gratitude encore plus mais plus mon sentiment d’intégration au Tout se manifeste et ..moins il me semble nécessaire d’aller accompagner qui que ce soit…tout me semble à sa juste place. je ne sais pas si c’est mon petit moi qui y trouve son compte….c’est possible …mais ça n’a pas une grande importance honnêtement…laisser ad..venir, accueillir en confiance tout ce qui arrive…donner sa vie à plus grand que « moi » peut être nécessaire pour se sentir « en transparence ». L’image qui me vient est celle du sac en plastique se déplaçant dans l’air sans cohérence apparente.. dans « American Beauty » filmé par ce jeune homme un peu étrange.
    Amitié et belle semaine à toi Michael.

    Aimé par 1 personne

  5. Des fois je réagis quand même à tout ça. Et le principe de réalité ? Peut-on se laisser dériver complètement ? Au risque de perdre complètement pied. Où est la Voie ? Qui peut m’aider ? Vous voyez bien que nous avons besoin les uns des autres.Merci

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s