L’interview

Modi’in, Israël 🇮🇱 

Les plus avisés parmi vous qui ont lu mon article d’hier, ont peut-être lu entre les lignes… et compris que ce que j’ai vécu avec le bus fantôme n’était rien d’autre qu’un enchainement de signes, m’indiquant qu’un travail potentiel n’était peut-être pas à Tel Aviv, pas pour moi ou pas pour maintenant.

Le bus qui m’esquivait, ma carte de transport qui ne voulait pas marcher à l’aller mais qui fonctionnait parfaitement au retour… puis, le chef d’équipe du « Front-office » que j’étais censé rencontrer aussi mais qui était absent. Il est très bien possible que je suis allé à Tel Aviv pour une raison que j’ignore pour le moment, mais qui n’a rien à voir avec un travail.

C’était peut-être pour me familiariser avec les transports en commun, ou pour sortir de Modi’in en solitaire, pour rencontrer Wered (Rose), me mettre à la recherche d’un appartement, ou clarifier mes désirs, pour me montrer qu’ici beaucoup est possible, pour tester mon non-attachement, vivre une jolie aventure… ou tout simplement un peu de chaque. 

Un aperçu du « Shouk HaCarmel » de Tel Aviv… Après celui de Jérusalem, mon préféré !

J’ai aimé l’expérience… peu importe si je suis pris ou pas. Après avoir mis mon article en ligne, je suis allé à la recherche du bureau des Ressources Humaines. Il m’a fallu l’indication de 3 personnes et une bonne demi-heure avant que je trouve l’endroit où le service responsable d’embauche se cachait dans cet immense hôtel. 

Après une demi-heure d’attente dans un petit local situé dans un petit couloir, juste à côté de la sécurité de l’établissement, j’ai eu mon entretien avec la jeune femme que j’avais eue au téléphone dimanche dernier. Comme je la trouvais très jolie et qu’elle était très vivante et intéressée par mon histoire, c’était facile pour elle de me faire parler et de me faire entrer dans ma passion.

C’était vraiment chouette comme échange et elle m’expliquait qu’il y avait deux possibilités ; soit du travail tranquille dans le lounge VIP au 23ème étage, soit un poste qu’ils venaient de créer, « Doorman ». J’étais venu pour le premier, mais quand elle m’expliquait la fonction du deuxième, j’ai senti des frissons et j’ai fait mon choix.

Le Doorman est posté à l’entrée et accueille ceux qui arrivent et accompagne ceux qui s’en vont. Ils ont créé le poste pour soutenir leur 5ème étoile. Un premier visage à l’arrivée et un dernier au départ. La première impression… Une sorte d’ambassadeur qui fait sentir les gens les bienvenus et à la maison. 

Toutefois, ce matin au réveil j’ai envoyé un sms à celle qui m’avait reçu, car dans la nuit j’ai pris conscience que le poste que j’avais choisi correspond plutôt au Michael d’hier. Le Michael d’aujourd’hui préfère le calme d’un lounge avec le temps d’un moment de qualité avec juste quelques visiteurs privilégiés. Bon, ce n’est plus entre mes mains…

Après ce premier entretien, j’ai vu la supérieure de celui pour qui j’allais peut-être travailler et qui était absent pour le moment. Même si elle était également accueillante, jolie, souriante et parfaite pour son travail, le courant entre nous passait moins à mon avis. J’ai compris que j’allais encore avoir un contact téléphonique avec mon chef potentiel, puis qu’ensuite les trois allaient décider de mon sort. 

En quittant l’hôtel, j’ai eu l’impression d’avoir passé une épreuve importante, comme une course d’obstacles ou des examens pour l’école… et même si j’étais content de moi, j’étais heureux de me retrouver dehors. J’ai voulu d’abord passer par le Shouk pour mettre quelques photos sur ce blog, alors sans vérifier comment j’allais rentrer en bus par la suite, j’ai pris le même chemin qu’à mon arrivée. 

Heureusement que j’étais sur des liquides depuis quelques jours déjà, car mon nez, mes oreilles et mes yeux recevaient toutes sortes de signaux alléchants. Alors, je n’ai pas eu besoin, ni envie de succomber aux besoins de mes papilles. J’ai juste acheté un peu de chocolat à grignoter devant la série Israélienne « Hostages ».  

Je viens juste de recevoir le coup de fils que j’attendais du chef d’équipe de l’Intercontinental. J’ai rendez-vous avec lui ce dimanche à 15 heures, juste après avoir rencontré à nouveau la fonctionnaire du ministère de l’absorption, pour mettre en route la procédure de mon Aliyah… 

∞💜∞

2 réponses

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s