Une piste pour Israël

L’Houmeau (17), France 🇫🇷

Quelques heures après la décision de garder ma voiture et de continuer à suivre les signes comme avant, j’ai reçu un mail d’un ami diplomate en Israël. Parmi quelques autres, je l’avais également informé de mon intention de faire mon Aliyah, le nom que les juifs donnent au processus d’immigration vers Israel. En peu de temps il a retrouvé mon dossier, celui qui avait été perdu il y a 20 ans.

Dans le mail, j’ai un numéro de téléphone de quelqu’un qui semble pouvoir m’aider à faire mon voyage de retour. J’ai aussi compris que mon statut me donne droit à presque tous les avantages d’un nouvel immigrant, comme un logement temporaire, l’achat d’une voiture ou électroménager sans payer la TVA pendant 3 ans, des cours d’hébreu (Ulpan) et même le billet d’avion. 

Ça a toujours été ainsi. Israël aime que les juifs retournent dans leur pays d’origine. Tant qu’il y a encore des persécutions, les juifs savent qu’il vaut mieux être dispersé un peu partout pour éviter l’extinction du peuple… mais il y a aussi une prophétie qui dit que au moment où tous les juifs seront à nouveau réunis, le messie viendra. 

Personnellement, je n’y crois pas trop. Pour moi, le messager tant attendu a bel et bien été Jésus. Malgré tous les signes en sa faveur, le sanhédrin de l’époque ne l’avait pas reconnu en tant que tel. Peut-être qu’il y aura un jour à nouveau quelqu’un pour libérer les juifs de leur joug de victime perpétuelle. Surtout que pour sortir de sa victimite, l’état d’Israel est devenu très combattant et se trouve obligé de déroger lui-même régulièrement au commandement “tu ne tueras point”.  

J’ai déjà appelé le monsieur ce matin et j’ai laissé un message sur son répondeur. Je rappellerai toute à l’heure à nouveau. C’est une piste comme une autre. Je considère la Vie-même comme un énorme jeu de piste pour rentrer à la maison. Pour moi, il s’agit d’écouter la Vie, le Soi, la Source, le Divin, ou n’importe quel autre synonyme que l’on peut donner au Grand Tout. En l’écoutant et en le suivant, je m’approche de ma véritable nature, de ma maison et de ma destinée.

Israel ? Le Maroc ? Amsterdam ? Paris ? Perdu en plein milieu d’une forêt ? Posé quelque part au bord de l’océan ? C’est kif-kif… Le chemin extérieur me permet de faire tout simplement mon chemin intérieur. C’est aussi simple que ça pour moi. Il suffit que j’observe quelles portes s’ouvrent et lesquelles restent fermées et d’entrer là où ça s’ouvre devant moi… en vérifiant bien dans le miroir, que mon choix va bien dans le sens de l’Amour et que je ne me trompe pas.  

Il est possible que la porte vers Israel s’ouvre cette fois-ci. C’est plein de sens. Même comparé à il y a deux ans, je ne suis plus la même personne. Peut-être que j’ai dû, comme Moïse, errer 57 ans dans mon désert intérieur pour revenir dans mon pays d’origine avec les richesses de mon vécu. L’idée me plait et je constate que je rêve par moment déjà d’y être.           

∞💜∞

8 réponses

  1. florence arnaud

    Etre là bas, ici, Présent en toute choses a chaque endroit ! Oui c’est mon rêve, le rêve d’avoir une place importante une place qui manquerait alors je persévère j’ose vivre pleinement présentement ma vie merci de cette voie que tu me transmets dans ton article ci dessus lu seulement aujourd’hui car trop pris par des soins, le boulot a ma non présence de l’instant d’ici et maintenant ! namasté Michael !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s