Exploration

Die (26) , France 🇫🇷

Ces derniers temps je partage de plus en plus avec vous ici sur mes voyages Alchimiques et mes explorations. Ça vient me chercher… ça me happe… ça me prend aux tripes et ça absorbe toute mon attention et mon énergie. Je ne vis que pour ça et j’adore, même si parfois le voyage n’est pas évident ou même difficile à vivre. 🚲

En recevant le témoignage de ma co-voyageuse et exploratrice de ce weekend, j’avais envie d’en profiter pour approfondir le sujet un peu plus. Je n’ai pas de secrets et j’aimerais pouvoir tout partager, tout expliquer, car je ne connais rien de plus beau. Je ne sais tout simplement pas comment le faire, car c’est un monde très intime, sensoriel et profond… Comme des Abysses lumineuses où les mots du quotidien n’ont pas encore été utilisés pour les décrire. 🏮

Une vidéo que j’ai déjà mise sur Facebook dans le passé
et récemment déjà ici… J’adore !

ELLE :

L’exploration ou le Voyage dans l’inconnu ?

Explorer c’est me dire que je pars en terres inconnues, et que je ne sais pas comment je vais m’y rendre, ni ce que je vais y découvrir. Explorer c’est me mettre en état intérieur d’ouvrir toutes mes sensations, mettre de côté mes préjugés, mes a priori, mes croyances… sur ce que je pourrais trouver, ressentir, ou pas… C’est une invitation à m’oublier complètement et à me laisser porter par ce que le voyage souhaite me proposer, ce que la Vie attend de moi… ouvrir les gaz, lâcher les freins et me laisser emporter !! Mais quand je dis cela, est-ce que je dis tout ?…

En allant plus loin encore, cette exploration me mène sur un territoire en apparence inconnu, en apparence différent de moi, avec, en apparence des sensations différentes de celles que je connais pour moi… Et dans ce type de voyage, impossible de n’être présente qu’à moitié, impossible de jouer un rôle, impossible de venir avec des attentes… En tout cas, c’est ce que le temps d’exploration et le chemin, m’imposent, de fait… Pas d’autre issue que celle d’Être Vraie. Pour ma part, c’est la question du jugement et du regard de l’autre qui m’ont confrontée. Mais la Vie est bien faite et elle sait apporter la réponse lorsque la question est bien posée, bien cernée. A un moment donné, le passage est là, et c’est celui du retour à soi, et plus précisément, à moi, à mon Intériorité, calme, pleine et apaisée… Et ce qui me semblait être une terre inconnue devient la mienne, ma Terre Un-connue et quelque chose se dissout à l’intérieur de moi, la fluidité s’installe et le reste suit… Et lorsque je vis cette exploration c’est en réalité chez moi que je suis… 

Mais pourquoi faire de cette exploration ? quelle est sa finalité ? Y a t-il seulement une finalité ? En tout cas, pas celle portée par les discours habituels… Dans un premier temps, je dirais que non qu’il n’y a aucun but à atteindre, aucune fin, aucun résultat tangible, et dans la réalité du voyage alchimique, c’est justement l’Alchimie en devenir, que je découvre. Mon état intérieur me met dans une réceptivité telle, que ce qui se présente à mes sens m’emmènent vers d’autres ressentis auxquels il m’est impossible de m’attendre. Et je me dois d’être totalement en lien avec moi pour pouvoir être en lien avec l’autre… L’Alchimie qui s’opère peu à peu, vient nourrir l’un et l’autre des partenaires et crée un état d’Être, apaise les blessures, et diffuse un état d’Amour plus grand…

MOI :

L’exploration ou le Voyage épique vers la maison ?

Explorer est pour moi revêtir mes habits de lumière, m’installer sur le dos de Pégase et partir avec ma foi comme unique arme. Je sers plus haut que moi. Je m’oublie et en même temps je m’amène moi-même en voyage. Je suis à la fois commandant de bord, passager et personnel de cabine. Je suis préparé à toutes les éventualités et je viens au rendez-vous la tête et le ventre vide et le coeur plein. Ma seule préparation est l’absence de toute prévision. J’écoute, je sens et j’agis ou laisse agir. Je suis prêt à incarner tous les rôles qui se présentent et hyper-présent du début jusqu’à la fin du voyage. Je me dois d’être moi-même jusqu’au fond de mes tripes si je veux être capable de suivre ce qui se présente. Il n’y a pas de place pour le jeu, la triche, du faire semblant ou de la manipulation. Mon corps s’y refuse… Pégase cabre… 

La piste de décollage se présente par elle-même en fonction du scénario spontané de l’instant… Un lit, un canapé, le gazon, devant le feu de cheminée ou ailleurs encore… Avant de m’y rendre j’ai tout vérifié discrètement… musique, téléphone, température, lumière, ambiance. Même avant de décoller je me dois d’être à l’écoute de ce qui se passe, de l’envie ou besoin de ma partenaire, mais aussi ses limitations, handicaps, ou autres “forces majeures”. Quand je m’installe pour l’envol, je ne sais pas ce qui va se passer et je suis ouvert à toutes les possibilités. De ma part aucune limite, aucun tabou, aucun préjuge… Je me dois d’être un OUI vivant. Je suis même prêt à accueillir la moindre résistance de la part de ma co-voyageuse avec douceur, même si cela annonce la fin de l’exploration du moment. 

Nous nous installons… parfois nous nous endormons tout tendrement et simplement. Parfois le voyage devient l’expression physique et simple d’un désir, besoin ou fantasme manqué… Pour pouvoir descendre en profondeur, il semble nécessaire de vivre à chaque pallier se qui s’y présente. Une fois la voie libérée, parfois tout de suite, parfois au bout de plusieurs explorations au préalable… Une fois que la voie est libre et que les circonstances s’y prêtent, alors les énergies du corps emportent les sens. Un toucher, une caresse ou juste la proximité accueillie par une écoute consciente et attentive permet l’envol de Pégase avec ses deux passagers-explorateurs sur le dos, vers des contrées oniriques connues et oubliées. Chaque voyage permet d’explorer et retrouver le chemin vers la maison, telle une chasse au trésors qui se vit en plusieurs fois. Les voyages ne sont pas linéaires et les explorateurs ont intérêt à se souvenir et partager les expériences par la suite pour faire “du miel” de leur acquis… sinon, les voyages n’iront nulle part, telle un jeu vidéo où le joueur oublie ses acquis et doit redémarrer à zéro à chaque reprise. Zoufffff… 

sunset-3084353

Le plaisir est un élément important pendant les explorations. Certes, il peut y avoir des choses sombres qui apparaissent. Ce n’est pas encore arrivé, mais j’y suis préparé. J’ai remarqué que le voyage est un voyage de plaisir croissant. Surfer à deux sur le plaisir, d’une manière simple, sans attente, sans prise de tête… juste complice… le plaisir parfaitement dosé ouvre la voie vers la maison où l’extase attend pour nous accueillir. 🌪              

J’ai ri et en même temps je pleurais car cette femme magnifique et authentique
me touche profondément à chaque fois que je l’écoute…  

Joyeuse journée à nous tous… ❤💛💚💙💜🖤 

2 réponses

  1. Gilles

    Bien chers Deux, et Un tout autant
    Le prochain Bouda, celui de l’amour, pourrait ne pas être un, mais une communauté.
    Votre partage nourrit cette sensation qui germe en moi.
    Soyez, soyons pollens !
    Siempre caminando

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s