Non-attachement

Taillefer (09), France 🇫🇷

Si je me compare à certaines personnes, je constate que je ne sais pas grande chose. Les seuls sujets où je me sens vraiment à l’aise et chez moi, c’est quand il s’agit de thérapie ou de cheminement spirituel. Ça m’a toujours passionné et j’ai toujours été intarissable une fois lancé sur un sujet ou une problématique. 😌

Très peu de gens m’ont écouté vraiment et pendant de longues années je me suis senti souvent frustré à cause de ça. Tout a changé au moment où j’ai vécu mon expérience d’éveil. Quasiment d’un jour à l’autre, les gens me payaient pour m’entendre parler. Bien évidemment je me suis laissé aller à fond et je me suis délecté pendant cette période qui a duré presque 10 ans. ✌️

Vers la fin, j’ai commencé à me fatiguer tout seul, à m’entendre répéter plus ou moins les mêmes choses encore et encore. Ça a annoncé la fin de l’accompagnement en individuel et l’envie de me taire. Mais, en bon bavard passionné je me suis souvent laissé prendre au piège par mes réflexes et mes habitudes. Impossible de trouver le calme verbal. 🙊

Bien évidemment, comme pour tous mes défis, je me suis toujours fait aider pour mettre en place plus facilement ce que la vie me demandait par l’intermédiaire des signes et du miroir. J’en ai fait des séances de kinésiologie, pour calmer mon flot de paroles. Même si j’ai arrêté de me faire accompagner il y 2 ans environ, les séances m’ont certainement aidé dans mon effort pour une réussite prochaine. ✌️

Je ne sais pas depuis  combien de temps, mais aujourd’hui je suis capable de me taire… même quand ça parle de thérapie ou de spiritualité. Quand je me trouve observateur d’un échange, c’est carrément facile. Quand j’échange avec un interlocuteur qui reste bien dans son territoire et ne fait pas de SON expérience une généralité, dont je fais forcément partie… j’y arrive aussi. 👍

Par contre, quand il s’exprime et s’adresse à moi en utilisant des mots qui font de son expérience LA vérité… alors là je craque. Certes, de moins en moins, mais quand-même. J’ai horreur que quelqu’un cherche à m’imposer ses théories ou sa philosophie. Si encore la personne est heureuse et bien portante, j’écouterais avec plaisir. Mais, avec ma particularité de clair-sentence, doublé de mon expérience, je vois tout de suite quand ça sonne creux et faux. 🙉

Alors, dans ce cas je peux encore parfois me trouver dans le piège d’une discussion stérile. Je dis bien stérile, car quand j’arrive à prendre un peu de distance au cours de l’échange, je perçois que la plupart du temps mon interlocuteur est tellement occupé à chercher à me convaincre, qu’il n’a plus la place pour écouter ce que je peux dire. En ce moment, je commence à avoir assez de présence d’esprit au cours d’un échange pour transformer ma propre parole en écoute de l’autre. 😍

sheep-2372148

Car, bien évidemment, ce que je vois chez l’autre, c’est moi ! Si j’ai envie que ces situations puissent évoluer, j’ai deux choses à faire. D’abord, quand je m’exprime, je dois faire très attention de stipuler systématiquement qu’il s’agit bien de MON point de vue, de ce que je vois de MA fenêtre ou ce que je vis dans MON monde… et que je parle de mes expériences évitant des certitudes et sans mettre une pression qui peut sembler dogmatique. J’y arrive de mieux en mieux. 😅

Tant que les gens me parlent encore avec pression, ce miroir me montre que je n’ai pas encore tout à fait réussi moi-même. En attendant, j’ai besoin de savoir accueillir ceux qui s’expriment en proclamant leur vérité comme la vérité, sans broncher. Déjà, souvent, ce n’est pas leur intention, mais seulement des habitudes verbales, où en parlant, ils utilisent des “on”, des “tu” et des certitudes du style “c’est comme ça”, au lieu d’y laisser de la place permettant à l’autre de pouvoir penser autrement. 😌

Ça me demande une sorte de détachement ou non-attachement face au sujet, ou concernant mon interlocuteur. Pour y arriver j’ai besoin de garder une certaine distance, pour ne pas me laisser happer par mon enthousiasme… mais j’ai en même temps besoin de me libérer encore un peu plus du résidu du besoin d’exister, d’être entendu, de sauver ou d’avoir raison. 🤪

Je pense que c’est mon défi d’ici et de maintenant face à toutes ces personnes adeptes de l’enseignant du festival. Pour l’instant, depuis que j’ai compris ce que je viens de partager et que j’y ai mis mon attention, tout va bien et j’y arrive parfaitement. J’écoute et je pose éventuellement des questions… mais je ne parle pas de moi ni de ma façon de voir les choses. Et si quelqu’un me demande mon avis, je fais très attention à mes mots. 😳 

Une des choses qui m’ont mis la puce à l’oreille à été, entre autres, que la radio de mon Trafic s’est mise avant-hier en route tout seul à plusieurs reprises. Pendant que j’étais en train d’écrire mon article j’ai dû me lever au moins 5 fois pour éteindre cette “intrusion sonore”. Comme, en plus, auparavant, la radio ne se laissait souvent pas éteindre quand le moteur tournait j’ai décidé de la débrancher. C’est riche d’enseignement tout ça. Moins de paroles et plus d’écoute… En attendant, je suis fier de moi, car j’ai trouvé comment extraire l’appareil et débrancher la radio, que je n’écoute jamais, tout en gardant l’affichage de l’heure et de la température. 🙃

Je jongle donc avec plusieurs défis en ce moment. J’arrive à moins regarder de films et à mieux équilibrer mes journées. La présence des gens m’aide beaucoup. Ça crée de l’animation. Le soleil est revenu pour cette belle journée d’ascension et pour ma 23e jour du processus pranique. Je pense que je vais arrêter de compter. J’ai la sensation qu’à cet endroit-là quelque chose est acquis en moi. ❤️ 

Je vous souhaite une belle journée paradisiaque… ❤️🧡💛💚💙💜🖤  

2 réponses

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s