Sous pression ~ Under pressure

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack…

Michael à Modi’in, Israël 🇮🇱 

A part quelques achats rapides le matin et un rendez-vous juste après, j’ai passé depuis 7 heures ce matin à faire de l’hébreu… mais, sans stress ni pression ! J’en avais envie et sans chercher à être efficace, je suis passé tranquillement de module en module. Tantôt j’avançais dans mon cahier d’exercices,  tantôt sur le rangement de mes notes, tantôt sur les mots et les verbes et tantôt sur mes devoirs.

Là, je me repose devant mon écran d’ordinateur avec mon article du jour. Un peu de français me fait du bien. Justement, sans la pression que mon prof met en classe, je retrouve à nouveau l’envie d’étudier. J’ai besoin de pouvoir mettre tout de côté pour me gaver avec une série Netflix ou pour pouvoir partir à la plage pour la journée, quand l’envie me prend. J’ai besoin de pouvoir suivre ce que je sens, surtout puisque je sais que ce ne sont plus mes blessures qui dominent mes choix.

Du coup, je me sens davantage dans mon axe et passer à nouveau à l’alimentation liquide me semble simple aujourd’hui. Certes, ce que je traverse n’est pas léger léger, mais je me sens serein. Grace à l’accompagnement ce matin, j’ai compris que quoi qu’il arrive, je ne dois pas m’arrêter. Juste continuer tranquillement à mon rythme et à ma manière. Ce que j’ai surtout compris c’est que la pression est là pour m’aider. Okay, c’est pas nouveau tout ça, mais c’est bon de recevoir de l’aide sous forme de piqûre de rappel.

Face au pression, je peux me laisser emporter et, si je renie l’expression de mes besoins, je fini de manière garantie par une dépression. Je connais bien cette voie-là, où je cherche à répondre plutôt aux besoins des autres et à mes conditionnements et où je suis sourd face à mes besoins à moi. J’ai payé très cher cette manière de vivre, vers 1986, avec une énorme dépression qui s’exprimait par une vingtaine de pathologies et qui a duré plusieurs années… suivi plus tard par 5 burn-outs !

Oh, je la connais bien, la pression. J’ai passé toute ma vie à apprendre comment l’enlever et remettre mes besoins naturels à leur juste place. Avec le temps, j’ai appris à mettre mes limites, à respecter mon corps, à écouter mon être intérieur, à dire NON et à exprimer mes envies et préférences clairement. Je vous assure que c’est la méthode la plus rapide pour perdre ses « amis » et toute autre chose superflu qui encombre notre vie. J’y suis encore. En restant fidèle à mon être intérieur, je me dirige par le chemin le plus court vers la sortie de la société… tout droit dans mon Centre à moi, ma Maison, la Source… 

La pression m’indique tout simplement que je ne suis pas au bon endroit, que je me laisse emporter par quelque chose qui n’est pas juste pour moi. C’est un indicateur important, un signe majeure à ne pas négliger. Alors, une fois bien discerné avec le miroir que la pression est réellement une sonnette d’alarme… et non pas le refus egotique d’un obstacle… je lâche prise, j’accepte de perdre ce à quoi je tiens à ce moment-là… et je cherche la voie de passage en me laissant emporter par le courant provoqué par mon lâcher. Un peu comme si je me laissais emporter par l’eau, quand un barrage d’un retenu d’eau explose… 

Pas de stress… pas besoin de décider de tout, tout de suite… chaque chose à son temps… beaucoup de situations se résorbent par elles-mêmes… mettre les priorités à leur juste place avec la connexion et le bien-être en premier et le travail et les corvées à la fin… rester fidèle au valeurs intemporelles… ne jamais perdre de vue le défi de la Vie, vivre l’Amour Véritable… ce qui est complètement incompatible avec les blessures et la peur… Mmmmmm… 

Je vous souhaite une douce journée… ∞❤️∞ 




union-jack-1027898

Michael in Modi’in, Israël 🇮🇱 

Apart from a quick shopping in the morning and a meeting right after, I have spent since 7 o’clock this morning doing Hebrew … but, without stress or pressure! I wanted to and without trying to be efficient, I went quietly from module to module. Sometimes I advanced in my exercise book, sometimes on the arrangement of my notes, sometimes on words and verbs and sometimes on my homework.

There, I relax in front of my computer screen with my article of the day. A little French makes me feel good. Precisely, without the pressure that my teacher puts in class, I once again find the desire to study. I need to be able to put everything aside to binge on a Netflix series or to be able to go to the beach for the day, when I feel like it. I need to be able to follow what I feel, especially since I know that it’s no longer my injuries that dominate my choices.

Suddenly, I feel more on my axis and switching to liquid food again seems easy today. Certainly, what I am going through is not light light, but I feel serene. Thanks to the accompaniment this morning, I understood that whatever happens, I must not stop. Just continue quietly at my own pace and in my own way. What I mostly understood is that the pressure is there to help me. Okay, this is nothing new, but it’s good to get help in the form of a booster shot.

In the face of pressure, I can get carried away and, if I deny the expression of my needs, I am guaranteed to end up in depression. I know this path well, where I try to respond more to the needs of others and to my conditioning and where I am deaf to my own needs. I paid dearly for this way of living, around 1986, with a huge depression which was expressed by twenty pathologies and which lasted several years … followed later by 5 burn-outs!

Oh, I know the pressure well. I have spent my whole life learning how to remove it and put my natural needs back in their proper place. Over time, I learned to set my limits, to respect my body, to listen to my inner being, to say NO and to express my desires and preferences clearly. I assure you that this is the quickest method to lose your « friends » and anything else that is unnecessary in our life. I’m still at that point. By remaining faithful to my inner being, I am heading by the shortest path towards the exit of society … straight into my own Center, my House, the Source …

The pressure is simply telling me that I am not in the right place, that I am getting carried away by something that is not right for me. It is an important indicator, a major sign that should not be overlooked. So, once clearly discerned with the mirror that the pressure is really an alarm bell … and not the egotistical refusal of an obstacle … I let go, I accept to lose what I want at that moment … and I seek the way of passage by letting myself be carried by the current caused by my letting go. A bit as if I let myself be carried away by the water, when a dam of a water retention explodes …

No stress … no need to decide everything right away … everything in its time … many situations resolve themselves … put priorities in their right place with connection and well-being first and work and chores at the end … staying true to timeless values ​​… never losing sight of the challenge of Life, living True Love … which is completely incompatible with wounds and fear … Mmmmmm …

I wish you a sweet day … ∞❤️∞

6 commentaires sur « Sous pression ~ Under pressure »

  1. Oui garder àl’esprit la valeur: « S’écouter pour se respecter » .

    Dire non pour dire oui:
    « Dis Non à tout ce qui te manque de respect
    Dis Non à ce qui te blesse
    Dis Non à ce qui t’humilie
    Dis Non à ce qui te diminue
    Dis Non au superficiel
    Dis Non à ce que les autres veulent de toi
    Dis Non à la manipulation

    Dis Non !

    Tu as le droit de dire Non
    Tu as le droit de te détacher de certaines personnes
    Tu as le droit d’être en colère
    Tu as le droit d’être triste
    Tu as le droit de pleurer
    Tu as le droit d’être Vrai

    N’écoute pas certaines croyances, ne refoule rien
    Apprends juste à être en conscience et en présence avec tes ressentis, tes émotions

    Acceptes-toi tel que tu es dans l’instant

    Dis Oui à qui tu es
    Dis Oui à ce qui t’élève
    Dis Oui à ce qui te fais du bien
    Dis Oui à ce qui te rend enthousiaste
    Dis Oui à ce qui te fais vibrer
    Dis Oui à la Vie ! »

    ~Sandra Hourdequin

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s