J’intègre ~ I integrate

🇬🇧 For English scroll down till you see the Union Jack…

Nathalie d’Arles, France 🇫🇷  

L’écriture est entrée dans ma vie comme un boulet de canon, il y a quelques temps déjà, lorsque j’ai entrepris avec Michaël, un long processus initiatique de reconnexion à ma féminité et à ma puissance. Dans ce processus, il m’a toujours fortement incitée à poser par écrit, mes traversées, et mes prises de conscience. 

Et en effet, écrire est devenu une nécessité urgente pour poser dans une autre matière, et sous une autre forme, ce que je pouvais vivre sans toujours comprendre ce qui se passait vraiment en moi.

J’ai le souvenir de moments où je me réveillais en pleine nuit pour laisser venir des mots qui s’inscrivaient presque tous seuls sur mon écran. Et je me souviens à quel point je pouvais être touchée de ce que je lisais ensuite… Comme si je ne pouvais reconnaitre que c’était moi, l’auteure de ces mots et de la puissance qui se présentait à mes yeux.

Dans le même temps, je me suis très souvent trouvée confrontée à moi-même et à la difficulté que j’avais à oser me dire, oser dévoiler mon processus initiatique… Tellement hors du commun, hors norme, hors cadre…

Le temps a passé, et l’écriture a quitté un peu ma vie… je sentais à la fois le manque des mots et l’inconfort extrême à me dire…  Et c’est finalement le silence qui l’a emporté.

Pourtant, le mouvement de la vie est toujours là et rien n’est figé, bien sûr. Alors comme une évidence à laquelle j’aurais bien voulu échapper, l’écriture a refait son apparition dans ma vie, grâce à la proposition de Michaël d’écrire sur ce blog. 

Pourtant, je peux voir comme les résistances sont encore bien présentes… 

034e57a9-4a61-4029-8a85-c6a9492a23b3

Et me voici… ☺️ 

Alors, dans cette perspective de toujours dire Oui à la Vie, j’intègre peu à peu que je vais écrire de plus en plus. J’intègre aussi à quel point j’aime écrire, et à quel point les mots sont puissants pour me permettre de connecter et conscientiser mon chemin intérieur.

Je vous livre donc mon récent dialogue intérieur sur le sujet, suite à une énième invitation de Michaël à le faire… :

Plusieurs jours que je tourne autour de mon ordinateur en me disant qu’il serait temps que j’accepte à nouveau. Il serait temps, oui, que j’accepte à nouveau, que l’écriture est mon espace d’expression, d’exploration et de libération de ce qui se passe en moi et de ce que je vis. 

Plusieurs jours que j’essaie en vain de me persuader, en me disant que non, ce n’est pas ça, que mes mots peuvent rester en moi, pour moi.

Cependant, ces derniers jours, je me vois régulièrement rappelée à l’ordre par des sujets qui me viennent à l’esprit et m’envahissent partout dans le corps, et jusque dans mon bas ventre. 

Et là, au bout d’une semaine, n’en pouvant plus d’étouffer sous les mots que je ne disais pas, il m’est apparu clairement, que pour continuer d’ancrer et d’expanser ma puissance, il me fallait impérativement lui donner une forme, celle de l’écriture.

En restant dans le silence, j’empêche cette puissance de continuer de faire chaire, et de s’intégrer toujours plus en moi…

Cette prise de conscience m’a, de nouveau sautée à la figure à la suite de l’exploration que j’ai vécue avec mes Sœurs il y a quelques jours déjà, et au cours de laquelle j’ai intégré mon état d’initiatrice de femmes. 

L’expérience fut douce, simple, puissante, et presque naturelle finalement. Les mots, les gestes, les instants rituéliques se sont succédés les uns après les autres et instinctivement je me me suis sentie pleinement à ma place.

joshua-newton-RPUI6gtn49g-unsplash

A la demande de Michaël, j’ai décidé de relater les faits par écrit (texte : La coupe de feu). Et  à nouveau, j’ai pris la mesure de l’expérience, et j’ai conscientisé que quelque chose de bien plus grand que moi avait eu lieu ce jour-là. 

Les mots sont venus, une fois de plus, donner une autre dimension à l’initiation et c’est finalement, dans ces instants d’écriture que j’ai pris conscience de ce que j’avais réellement vécu. 

Ce que j’ai vécu dans mon corps, c’est d’accepter totalement de faire confiance à ce qui était là et se présentait d’un instant à l’autre. J’ai vu mon lâcher prise total sur les apparences, sur le faire. L’important se situait ailleurs, dans le geste pour le geste, dans le mouvement naturel, non réfléchi, non voulu, et peut-être incohérent en apparence, mais qui prend tout son sens au cœur du tableau qui se dessine doucement, instinctivement…

Certes, j’avais une trame, un cadre, posé quelques jours auparavant, avec le soutien de Michaël. Pour autant, je ne savais pas comment j’allais vivre ce moment. 

Me sentir stressée, sous pression ? 

Un objectif clair à atteindre ? 

Un résultat tangible qui me permettrait de me dire « mission accomplie » ? 

Rien de tout cela bien sûr… Mon seul impératif était de rester la plus proche possible de mes Sœurs d’exploration, à l’écoute de ce qui se passait pour elles, le tout, grâce à un ressenti corporel et sensitif, le plus ouvert possible. 

En évoquant ce moment, un léger sourire me vient et je sens mon ventre qui reprend le chemin de l’exploration, une forme de dilatation intérieure, un relâchement musculaire, une sensation subtile de mouvement, invisible à l’œil nu mais bien présent en moi…;-) 

Alors j’intègre, et je dépose un peu plus en moi la puissante magie que procurent en moi, les mots que j’ose enfin dire à nouveau…

Nathalie




union-jack-1027898

Nathalie from Arles, France 🇫🇷  

Writing entered my life like a cannonball, some time ago, when I started with Michaël, a long initiation process of reconnecting to my femininity and my power. In this process, he always urged me to put in writing, my journeys, and my awareness.

And indeed, writing has become an urgent necessity to pose in another subject, and in another form, what I could live without always understanding what was really going on in me.

I remember times when I woke up in the middle of the night to let words come almost alone on my screen. And I remember how touched I was by what I was reading next … As if I could not recognize that it was I, the author of these words and the power that presented itself to me.

At the same time, I very often found myself confronted with myself and with the difficulty that I had to dare to say to myself, to dare to reveal my initiatory process … So out of the ordinary, out of the ordinary, out of frame …

Time passed, and the writing left my life a little … I felt at the same time the lack of words and the extreme discomfort to say to me … And it was finally the silence which prevailed.

Yet the movement of life is still there and nothing is frozen, of course. So as an obviousness which I would have liked to escape, writing has reappeared in my life, thanks to Michaël’s proposal to write on this blog.

However, I can see how the resistances are still very present…

034e57a9-4a61-4029-8a85-c6a9492a23b3

And here I am… ☺️ 

So, in this perspective of always saying Yes to Life, I gradually integrate that I will write more and more. I also understand how much I love to write, and how powerful words are to allow me to connect and raise awareness of my inner path.

I therefore give you my recent internal dialogue on the subject, following yet another invitation from Michaël to do so…:

Several days that I run around my computer saying to myself that it is time that I accept again. It is high time, yes, that I accept again, that writing is my space for expression, exploration and liberation from what is happening in me and from what I live.

Several days that I try in vain to persuade myself, saying to myself that no, that’s not it, that my words can stay in me, for me.

However, in recent days, I have been regularly reminded to order by subjects that come to my mind and invade me all over my body, and even in my lower abdomen.

And there, after a week, almost suffocating under the words that I did not say, it became clear to me that to continue to anchor and expand my power, I had to imperatively give it a form, that of writing.

By remaining in silence, I prevent this power from continuing to pulp, and from becoming more and more integrated in me …

This awareness jumped to my face again following the exploration that I experienced with my Sisters a few days ago already, and during which I integrated my state of initiator of women.

The experience was sweet, simple, powerful, and almost natural in the end. The words, the gestures, the ritual moments followed one after the other and instinctively I felt myself fully in my place.

joshua-newton-RPUI6gtn49g-unsplash

At Michaël’s request, I decided to report the facts in writing (text: Goblet of Fire). And again, I took the measure of the experience, and realized that something much bigger than me had happened that day.

The words came, once again, to give another dimension to the initiation and it was finally, in these moments of writing that I became aware of what I had really experienced.

What I experienced in my body was to totally accept to trust what was there and presented itself from one moment to the next. I saw my letting go of appearances, doing it. The important thing was elsewhere, in the gesture for the gesture, in the natural movement, unreflected, unwanted, and perhaps incoherent in appearance, but which takes all its meaning at the heart of the table which is drawn gently, instinctively …

Certainly, I had a frame, a frame, laid a few days earlier, with the support of Michaël. However, I did not know how I was going to live this moment.

Feel stressed, under pressure?

A clear objective to reach?

A tangible result that would allow me to say « mission accomplished »?

None of this of course… My only imperative was to stay as close as possible to my Sisters of exploration, to listen to what was going on for them, all thanks to a bodily and sensitive feeling, the most open possible.

By evoking this moment, a light smile comes to me and I feel my belly which takes again the way of the exploration, a form of internal dilation, a muscular relaxation, a subtle sensation of movement, invisible to the naked eye but very present in me…;-)

So I integrate, and I deposit a little more in me the powerful magic that brings in me, the words that I finally dare to say again …

Nathalie

8 commentaires sur « J’intègre ~ I integrate »

  1. Qu’est-ce que c’est bon de lire tes mots, et d’avoir la même impression que toi l’autre jour : cette impression que ce sont mes mots que je lis (du moins dans le début !). Je ressens de plus en plus cet espace bouillonnant dans mon ventre qui me pousse (et le mot est faible) à écrire. Déjà, l’écriture prenait une place de plus en plus importante dans ma vie. J’écrivais des histoires que vivaient des personnages fictifs, en les utilisant comme un masque pour ne pas trop me dévoiler quand même. Mais désormais, avoir l’opportunité de dévoiler ma vulnérabilité en écrivant pour la Grande Famille m’ouvre vers un espace totalement inconnu, et qui me faisait très peur… Et qu’est-ce que c’est bon d’affronter cette peur ! Écrire pour me démasquer !

    Merci Nathalie, je suis très heureux de pouvoir participer à cette co-création avec toi ! Merci de m’avoir fait bouillonner à travers tes mots !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Xavier ! « Espace bouillonnant dans mon ventre »… Oui, mes sensations corporelles sont une merveilleuse voie de passage pour chercher les mots qui vibrent en moi. Une autre forme d’exploration vers l’Amour… Très heureuse également d’être dans cette co-création avec toi !

      Aimé par 1 personne

  2. Je salue cette voie qui est la tienne, Nathalie, de s’exprimer par l’écrit. Une partie de moi t’envie, comme elle enviait Michael, de savoir poser ainsi les mots.
    Ce n’est pas du tout ma voie, et j’essaie de l’accepter…

    Aimé par 2 personnes

    1. Oui, je mesure la beauté des mots posés ensemble sur l’écran, comme autant de notes qui forment ensemble une belle partition de musique… Gratitude pour cela 🙂

      Aimé par 2 personnes

  3. Merci chère Soeur pour ton partage, poser les mots et les offrir.
    Je me vois dans ton écrit, sentir les bienfaits qu écrire m’apporte et ne pas en prendre le temps en ce moment. Je sais que le moment viendra.
    Bravo pour cette rencontre initiatrice entre femmes.
    À tout de suite ☺
    Laële

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s