Vers la Martinique ~ To Martinique

🇬🇧To translate my article to your language, copy the French text, click on this link and paste it in the Google translator that opens…

Michael à Netanya, Israël 🇮🇱 

Dans 37 jours, je quitte Israël et je m’envole vers la Martinique. Je garde toujours mon regard d’aigle depuis les hauteurs d’où je vois la myriade de toutes les possibilités qui se présentent à moi. Je vois comment doucement les pistes différentes s’étiolent, s’estompent ou disparaissent pour laisser la place à une seule voie. Une seule porte s’est ouverte, une unique option se distingue des autres et grandit, alors que les autres diminuent et s’évanouissent pour retourner dans le silence de la Vie.

Je pars le 2 août et je rejoindrai l’Amie, que par discrétion j’appellerai désormais S, pour démarrer une aventure ouverte ensemble. Nous parlons régulièrement et préparons petit à petit ma venue et ce que nous pourrions faire. Voici ce que je sais aujourd’hui. J’habiterai chez elle et sa fille à Fort-de-France, que je connais déjà un petit peu, puisque je l’ai visité il y a 4 ans avec Sébastien. Notre intention est d’utiliser les 4 premiers semaines pour mon installation, l’adaptation l’un à l’autre et la mise en route de notre projet commun.

J’ai bien dit « installation » car j’ai une fort impression que la Martinique est une étape importante vers la réalisation de mon rêve. J’ai l’impression que ma visite de 2017 a servi à me faciliter le pas que je vais faire dans quelques semaines. S et moi semblons nous trouver dans le même état et sur le même carrefour de notre vie… puis, nos rêves se rapprochent et pourraient bel et bien se conjuguer. Un détail intéressant, que je considère comme un signe important, est que l’intention de S est de rentrer dans quelques années dans un pays où elle a vécu quelques temps, qui est la Polynésie… en plein milieu de l’océan pacifique !

Capture d’écran 2021-06-23 à 14.12.18

Ceux qui me connaissent bien savent que c’est là où je visualise depuis une vingtaine d’années la réalisation de la première partie de mon rêve. Même si rien n’indique combien de temps je cheminerai avec S, je trouve ça magique de voir qu’une éventualité de cette envergure s’affiche enfin sur mon écran radar. Depuis que ma voie de passage vers la Martinique s’est présentée de manière magique, alors que tout semblait vraiment bloqué, toutes mes doutes quant à ma manière de cheminer sont partis. Aujourd’hui, je sais que ma manière de suivre les signes, d’interpréter le miroir et d’écouter la Vie au quotidien FONCTIONNE !

S m’a dit que dès mon arrivé en Martinique elle m’aiderait sur le plan administratif pour m’y domicilier. Du coup, il me faudra la panoplie complète et j’ouvrirai donc aussi un compte bancaire et partagerai probablement un forfait téléphonique familial avec S et sa fille. Peut-être qu’il faudra également prévoir un statut professionnel. Notre intention du moment est peut-être de créer une association et d’utiliser l’argent qu’elle génère pour financer un endroit qui correspondrait au rêve commun. Dans ce cas, je pourrais peut-être simplement être employé ou bénévole de l’association… à explorer et à suivre… 

Je connais S depuis une dizaine d’années déjà. Il est clair pour moi que nous regardons dans la même direction et que tous les éléments pour explorer à deux sont là. Nous ne sommes pas amoureux. Nous sommes juste deux amis qui ont choisi de cheminer un certain temps ensemble. Ça peut durer 1 mois, comme ça peut durer le reste de ma vie. Ça reste ouvert et sera en fonction du désir que la Vie à pour nous, en commun et individuellement. Pour s’adapter l’un à l’autre nous avons décider de commencer par le processus pranique, puis de mettre en place une structure garantissant la réussite d’une vie à 2, ou plus : le jeu du territoire et une communication vulnérable. Si tout se passe bien entre nous, j’espère bien évidemment pouvoir y ajouter des explorations énergétiques et le jeu du Noble Yin et du Noble Yang.

ashley-whitlatch-MGKGuMP9nLY-unsplash

J’ai compris que S a l’intention de me faire découvrir l’île et de me faire rencontrer des amis et des gens qui sont intéressés dans notre démarche. Elle habite en Martinique depuis 3 ans déjà et j’ai compris qu’elle y travaille comme psychologue dans un institut. Elle a déjà son réseau et une vie sociale. Grâce aux talents que je décèle chez elle, sa motivation et son implication, j’ai la sensation que je vais atterris dans quelque chose qui, en quelque sorte n’attend que moi… J’ai l’impression que tout ce que j’ai vécu jusque là a été pour pouvoir vivre l’expérience à venir et que mes acquis vont pouvoir enfin servir à quelque chose de plus grand que moi.

Je me prépare. Je me prépare physiquement, mentalement et matériellement à me remettre en marche. Depuis hier, je me sens à nouveau prêt à partir. Mes sensations devancent comme toujours la réalité. Les jours à venir ici à Netanya sont bien évidemment encore nécessaires pour terminer ce que j’ai encore à terminer en Israël… même si ce n’est pas toujours palpable et que beaucoup se passe en subtilité. Par exemple : j’ai fait un ami ici et je n’ai pas envie de m’arracher à notre amitié. Nous allons nous voir encore plusieurs fois avant mon départ et je vais essayer de mettre en place quelque chose qui permettrait à l’amitié de survivre. 

J’ai très envie de me laisser faire et suivre l’élan à venir de S. Elle est beaucoup plus jeune que moi et j’ai l’impression qu’elle a encore cette niaque que j’ai déjà perdu il y a quelques années. Je pense que ça va être amusant de faire à nouveau des choses à deux, ou plus. Ça fait 7 ans que je voyage seul et 3 ans que je vis en mode ermite. Je suis heureux que cela se termine enfin. Je pense que vous pouvez vous imaginer que j’ai une certaine impatience quant à mon départ. En m’endormant, je m’imagine déjà visiter l’île… nager avec palmes, masque et tuba… m’allonger sur la plage… boire du jus de coco frais… partager un quotidien avec S et sa fille… rencontrer des gens nouveau… co-animer des ateliers… tisser vers l’Amour à deux… et encore…

annie-spratt-qyAka7W5uMY-unsplash

Puis, il y a le projet commun, ou peut-être plutôt notre intention commune. Nous avons brièvement parlé d’un lieu, de La Grande Famille, de pouvoir accueillir des gens… mais ça demande encore de la réflexion et des échanges pour s’entendre, sentir, préciser et s’harmoniser. Pour l’instant, nous allons commencer par rencontrer une connaissance de S, qui a un lieu tout prêt à accueillir du monde. Ensuite, nous allons organiser des causeries autour des sujets importants, comme le couple, la sexualité, la violence, la culture ancienne, l’alimentation, le sens de la vie, le jeu du territoire, etc. Puis, en fonction de ce qui se passe, notre envie est d’ouvrir aussitôt que possible des groupes de paroles séparés pour hommes et pour femmes.

Si tout va comme nous l’espérons, l’étape logique suivante serait peut-être, à nouveau, la mise en place des retraites d’initiation au Prana-Tantra. Je cherche un autre nom, quelque chose de moins galvaudé. Peut-être des « Retraites d’Initiation à l’Alchimie, la voie royale et ancestrale vers l’Amour avec un grand A ». A voir… Un pas après l’autre. Je laisse tout ouvert afin de me laisser guider par la Vie Elle-même. Tant qu’il n’y a pas d’engagement avec un tiers, tout est possible. ELLE veut peut-être que je vais, ou que nous allons, ailleurs. Je vais donc lentement, avec mes yeux et oreilles grands ouverts et mes antennes déployées au maximum…

Je nous souhaite une délicieuse journée… ∞❤️∞ 

Mmmmmm… Cette musique me ramène vers les années ’90… A une fête dans ma salle de gym…