Vivre ensemble

Taillefer (09), France đŸ‡«đŸ‡·

De ma fenĂȘtre c’est hilarant de constater que nous rĂ©pĂ©tons encore et encore le mĂȘme scĂ©nario pathologique sans jamais trouver la solution. Comme des mouches qui cognent contre une fenĂȘtre fermĂ©e jusqu’à en mourir, nous persistons avec courage et obstination Ă  suivre la mĂȘme voie que nos parents. Pourtant pour eux non plus ça n’a pas marchĂ©. Il suffit de compter le nombre de ceux qui meurent en s’endormant dans leur lit paisiblement de vieillesse aprĂšs une vie accomplie, pour comprendre Ă  quel point nous sommes Ă  cĂŽtĂ© de la plaque. 😔

MĂȘme si certains peuvent penser qu’il y a des couples qui ont rĂ©ussi, tout ce que je vois sont des partenaires qui meurent de maladie liĂ©e au territoire, comme des crises cardiaques, des accidents vasculaires cĂ©rĂ©braux, des paralysies, des Alzheimer’s, des Parkinsons et surtout des cancers
 J’en vois aussi qui restent dans une interdĂ©pendance rĂ©ciproque figĂ©e
 ou qui se bouffent le nez sans jamais se quitter par peur ou pour des raisons de morale
 ou qui attendent juste que les enfants soient grands pour enfin se sĂ©parer
 ou encore, qui suivent une thĂ©rapie qui souvent ne fait qu’empirer la situation et accĂ©lĂ©rer le processus de sĂ©paration. đŸ€š

Le liant spirituel qui a donnĂ© du sens Ă  la vie Ă  deux est partie en fumĂ©e sur les bĂ»chers il y a bien longtemps. Depuis ces jours, plus personne ne transmet aux enfants les bases fondamentales et originelles d’une vie simple et naturelle. Plus personne n’initie les enfants Ă  la dĂ©couverte de leurs corps, de leur intimitĂ©, de leurs sens et de leur intelligence individuelle autonome. Plus personne n’encourage les enfants Ă  tĂąter en se trompant, Ă  explorer, Ă  dĂ©couvrir et Ă  vĂ©rifier par eux-mĂȘmes le fonctionnement magique de la vie. 😣

Les parents sont devenus des moutons travailleurs obĂ©issants qui prĂ©parent leur progĂ©niture Ă  s’adapter Ă  une sociĂ©tĂ© malade et Ă  prendre leur place dans les rangs et dans un couloir qui mĂšne vers une mort prĂ©maturĂ©e. Nous avons perdu le droit Ă  l’erreur et plus personne n’est prĂ©parĂ© Ă  une vie Ă  deux basĂ©e sur l’autonomie, la souverainetĂ© et la puissance
 les piliers nĂ©cessaires Ă  une harmonie durable. đŸ”„

sheep-2372148

C’est tout le contraire ! Pour Ă©viter toute rĂ©bellion de la puissance rĂ©elle fĂ©minine, l’église a instaurĂ© depuis longtemps une interdĂ©pendance stĂ©rile, assurant ainsi que personne ne puisse se libĂ©rer du joug d’un dieu masculin impotent inexistant, que chacun est retenu au fond de son enfer par une masse de personnes grouillantes, Ă  laquelle il est attachĂ© Ă  vie. Il faut une force herculĂ©enne pour arriver Ă  quitter sa caverne de Platon
 et une fois sorti, malheureusement, oĂč jadis se trouvait le paradis, le jardin d’Eden… un dĂ©sert nous attend. 😏

Nos thĂ©rapeutes, prĂȘtres et enseignants sont plein de bonne foi, je n’ai aucun doute lĂ -dessus. Toutefois, ils ne font que maintenir un systĂšme en place oĂč notre attention est dirigĂ©e sur un mĂ©contentement Ă©gotique personnel et collectif. Il suffit, en effet, juste de crĂ©er un ou plusieurs faux problĂšmes qui dĂ©tournent et absorbent toute notre attention… et qui empĂȘchent ainsi toute possibilitĂ© de libĂ©ration, afin de maintenir un sociĂ©tĂ© en place qui sert depuis des siĂšcle une minoritĂ© riche au pouvoir. 😔 

Alors, quand le couple bat de l’aile, peu importe si les partenaires vont voir un parent, un prĂȘtre ou un thĂ©rapeute
 peu importe s’ils vont en Inde, sur le Machu Picchu, ou encore visiter les chamans en SibĂ©rie
 peu importe s’ils vont suivre des stages de Tantra ou de Tao
 peu importe s’ils vont participer Ă  des festivals de groupes d’hommes ou de femmes sacrĂ©s
 peu importe s’ils intĂšgrent des Ă©co-villages ou des communautĂ©s spirituelles
 peu importe. Partout oĂč ils peuvent aller, l’influence dĂ©vastatrice de nos religions modernes les a devancĂ©s et a prĂ©parĂ© le terrain pour que jamais, jamais nous ne retrouvions notre pouvoir de dĂ©cision personnelle, ni notre puissance divine. 🧹

Nous tombons uniquement sur des enseignants fossilisĂ©s, des prĂȘtres impuissants, des thĂ©rapeutes stĂ©riles, des animateurs copieurs avides et des Ă©veillĂ©s assoiffĂ©s d’argent, de popularitĂ© ou de pouvoir
 qui tous, tout en faisant de leur mieux, abusent de leur charisme et ne font que renforcer l’individualitĂ© Ă©gotique qui maintient notre chute libre et vertigineuse fermement en place. De lĂ  oĂč je suis je le vois clairement. Il n’y a rien de constructif Ă  l’horizon. 😣

C’est hallucinant de voir comment les gens ont l’impression d’ĂȘtre libres et heureux, alors que de ma fenĂȘtre je ne vois que des gens qui courent avec la peur au ventre pour arriver Ă  l’heure quelque part oĂč ils ont une performance Ă  produire
 ou qui trainent avec une boule au pied, que l’on appelle emprunte, contrat, engagement, travail ou obligation, pour surtout ne pas quitter l’endroit qui les attache Ă  une mort proche et certaine
 Puis, tous compensent ensuite en bouffant, en baisant, en voyageant, en achetant, en se droguant et en faisant la fĂȘte
 en dĂ©truisant notre patrimoine prĂ©cieux au passage. ☠ 

guard-dog-4000952_1920

Je sais comment ça sonne ce que j’ai dit. Je ne suis pas fou. Oui, je suis fou, mais pas comme vous le pensez. Je suis sorti de ma caverne, il y a dĂ©jĂ  quelques annĂ©es. Je me trouve seul dans ce dĂ©sert et j’attends. Je vous regarde vous dĂ©battre avec vos ombres sur les murs et faire des guerres qui maintiennent votre attention ailleurs. Parfois, il y a une sorciĂšre qui sort de la caverne
 Souvent elle ne reste pas trĂšs longtemps Ă  l’extĂ©rieur. L’appel de l’enclos, de la cage dorĂ©e et du bon berger qui lui apporte sa carotte mensuelle et trop ancrĂ©, trop fort, trop tentant. đŸ„•

Il est plus facile de faire comme les autres et de mourir d’une mort certaine, attachĂ©s tous ensemble, tout en se lamentant
 au lieu de sortir et de prendre le risque de VIVRE et de refaire fleurir Eden, Utopia, Babel ou Nirvana. Je suis lĂ  et j’ai trouvĂ© comment faire. Je sais comment re-apprendre Ă  vivre en harmonie ensemble de maniĂšre durable, comment insuffler du sens qui mĂšne vers ce paradis perdu. En plus, c’est tellement simple que c’est plus facile pour un enfant de me comprendre, que pour les moutons de plus en plus lobotomisĂ©s que nous devenons en vieillissant. đŸ€Ș

Mes mots coulent de source, tous seuls. Pourtant, je ne suis pas français et je vois souvent des mots que j’utilise pour la premiĂšre fois se poser sur mon Ă©cran. Je ne veux pas insinuer que c’est de l’écriture automatique, mais dans mon ressenti ça fait le mĂȘme effet. Je vois que ce sont des mots forts qui peuvent heurter. DĂ©solĂ© si je blesse quelqu’un, ce n’est pas mon intention. Je cherche Ă  rĂ©veiller vos Ăąmes endormies. Moins je rĂ©flĂ©chis, plus naturellement les mots sortent et se posent. C’est enivrant
 🙏 

Je comprends trĂšs bien pourquoi les gens ne font pas la queue devant ma porte pour venir apprendre. Pourtant, je sais exactement comment de maniĂšre simple insuffler le sacrĂ© et rĂ©-instaurer le divin dans la vie d’une personne, d’un couple et d’un groupe. Il suffit du jeu de territoire pour stimuler l’autonomie, de la communication vulnĂ©rabilitĂ© pour retrouver sa responsabilitĂ© et des explorations sans fins pour vivre complicitĂ© et dĂ©lices tout en tissant vers l’Amour vĂ©ritable ensemble. 💗  

C’est engageant
 inconfortable
 Ă©trange
 et peut-ĂȘtre mĂȘme dangereux de quitter sa caverne de Platon. C’est exactement pareil pour un animal qui quitte le zoo pour retrouver son environnement naturel. Quel choix ferait-il s’il en avait la libertĂ© ? Vivre dans une cage toute une vie en sĂ©curitĂ©, mais de maniĂšre routiniĂšre et mortelle, sans jamais connaitre son potentiel, sa vraie nature, ni sa puissance ? Ou sortir de sa prison et prendre le risque de mourir, mais en liberté  en dĂ©couvrant ses jambes qui se dĂ©ploient, ses muscles qui s’activent, ses sens qui pĂ©tillent, ses hormones qui bouillonnent et son Ăąme qui s’émerveille ? Moi, j’ai fait mon choix il y a bien longtemps
 Je VIVRAI
 PLEINEMENT
 ou je mourrai en essayant !!! 🐅

Magnifique journĂ©e Ă  tous ∞❀∞ 

9 réponses

  1. florence arnaud

    En te lisant, au fil des lignes qui dĂ©filent sous mes yeux je ressens de plus en plus les liens les chaines qui m’Ă©touffent m’emprisonnent me maintiennent fermement et j’angoisse puis une lumiĂšre revient qu’en tu dis

    : » Pourtant, je sais exactement comment de …… l’Amour vĂ©ritable ensemble. 💗

    et l’envie, l’attraction l’attirance plutĂŽt de te rencontrer devient plus forte pour enfin arriver Ă  percĂ©e a briser toute ses chaines voilĂ  tu as mis les dates de ton passage a Lyon j’attends d’avoir mes horaires sur cette pĂ©riode et l’envie forte que je ressens je vais l’Ă©couter et tout mettre en oeuvre pour te rencontrer merci de cette proposition de cet accueil mĂȘme si mon corps tremble dĂ©jĂ  de me retrouver physiquement face a toi Michael, j’Ă©coute au plus profond mon coeur donc l’amour inconditionnel et je pense ne pas me tromper

    belle fin de journée Namasté

    Aimé par 1 personne

  2. Sarah

    A Daniel M

    J’ai grande compassion dans mon cƓur pour ceux de mes frĂšres humains qui vivent dans leurs blessures. Car d’oĂč vient le « mal », sinon de la souffrance ?

    Regardons autour de nous avec les yeux du coeur. Il y a tant de beautĂ© dans ce monde. Les ĂȘtres s’eveillent. Les animaux sont d’une infinie indulgence depuis des siĂšcles avec les humains. Le ciel propose mille teintes superbes Ă  notre regard. Et la Terre, pulsante de vie, nous accepte tels que nous sommes.

    Si nous accueillons ce qui est avec notre cƓur, tout est beautĂ© et magie. Tout est amour. Et vient la paix intĂ©rieure.

    Je souhaite à tous mes frÚres humains de garder confiance, et de créer en eux cette paix joyeuse.

    Avec amour,

    Sarah

    Aimé par 1 personne

  3. Carron

    Confidences pour confidences, Michaël:

    J’aime assez ma vie.
    MĂȘme si parfois je dois me forcer pour ĂȘtre un assez bon producteur, 27 heures en moyenne par semaine.
    Oui, j’aime de plus en plus ma vie, qui je suis, et qui je deviens sur mon chemin pavĂ© de grĂąces et de conscience.
    J’aime de plus en plus les amis que je cotoie et rencontre, et l’amitiĂ© qui nous relie.

    Je fais la fĂȘte, je danse, je bouge, je respire, je frissonne de plus en plus souvent, je ris, je pleure, m’emporte parfois.
    je m’enivre de vins, de sensualitĂ©s, de musiques, mon corps et mon Ăąme s’en rĂ©jouissent.
    Sur mon chemin, je me dĂ©couvre, je decouvre le monde, j’ai foi en moi et dans l’humain pour avancer ensemble vers notre plus belle version.

    De ma fenĂȘtre, la vie est parfaite et nous a voulu exactement tels que nous sommes.
    Je m’emploie Ă  acceuillir la vie et Ă  oeuvrer avec elle pour transformer ce qui demande Ă  l’ĂȘtre, pour accĂ©der Ă  toutes mes dimensions, et en jouir Ă  leurs plein potentiel.
    Mais je ne suis probablement pas complÚtement un pur résidant de la caverne de Platon. Ceci expliquerai cela ?

    Aimé par 1 personne

  4. Daniel M

    C’est un texte magnifique, et surtout absolument juste. Je ne sais pas d’oĂč il est venu, mais il fallait qu’il soit Ă©crit. Les larmes aux yeux, je vois ce que ma vie est devenue, ce que nos vies sont devenues. Est-ce trop tard maintenant ? Oui sans doute que tu es fou, MickaĂ«l … Mais nous, nous sommes presque tous morts. Enfin, non, je sais que non. La vie est encore lĂ , certains la cherchent encore. Merci pour ces envolĂ©es qui rĂ©veillent et font mal Ă  la fois.

    Aimé par 1 personne

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s