Autonomie originale

Taillefer (09), France 🇫🇷

Ce matin j’ai trouvé  un message dans “ma boite à commentaires”, dont voici une grande partie : “Sacrées belles croyances limitantes… que l’on remplace par d’autres. Et je reste dans le mental, dans des certitudes. Je sais et sens que je ne m’approche pas de ma vérité. Mais comment l’approcher, cette autonomie originale ? Comment ? Comment sentir ce qui est bon pour moi en permanence dans ce délicat mouvement de la Vie… qui se fait avec les autres ?” 😌

J’avais envie d’y répondre de manière plus complète et j’ai choisi de faire de cette question le sujet de mon article du jour. Avant-tout parce que je me suis posé la même question pendant des années moi-même aussi. Mon désir de toucher l’essence de la Vie était tellement grand… pourtant je n’arrivais pas à comprendre comment faire pour y arriver. Je ne comprenais pas pourquoi d’autres semblaient avoir trouvé, alors que moi-même je pataugeais dans la semoule. 😏

En plus, le seul outil que j’avais, mon intelligence, se faisait systématiquement brimer par d’autres qui me jugeaient “trop dans le mental”. Sans mon mental et dans l’incapacité à l’époque de sentir, je me suis trouvé vraiment comme un aveugle dans le monde spirituel pendant de longues années. J’ai longtemps cherché un maître, quelqu’un qui pouvait m’expliquer, me montrer. C’était en vain et je pense que c’est finalement l’intelligence de la vie-même qui m’a permis de trouver mes réponses et mes “voies de passage” tout seul. ☺️

Il m’a fallu tous les échecs, toutes mes maladies, tous mes malheurs et toutes mes pertes pour casser la tête dure que j’avais. Je pensais comme un moldu et il n’y avait rien à y faire. Je pensais vite et je pensais mal… Mon changement intérieur à pu commencer autour de 1988, grâce aux problèmes que je vivais à ce moment et qui me montraient qu’il était indéniable que j’avais tort à tous les niveaux… que je ne comprenais rien à la vie et que mes croyances et certitudes étaient toutes fausses. Cette simple prise de conscience m’a permis de commencer mon cheminement, même si c’était loin d’être gagné. 😏

Trente ans pour défaire mes croyances, pour désapprendre ce que je savais et pour retrouver une relation d’Amour fiable et solide avec la Source. En apparence je n’ai jamais trouvé de maitre. En réalité ce maître se trouvait dans chaque événement, chaque rencontre et chaque situation. Si le processus a duré aussi longtemps c’est pour plusieurs raisons. Déjà, il a fallu que j’apprenne tout par moi-même en passant par toutes les erreurs possible. Il a fallu aussi que je me répare et me guérisse… et ça prend du temps. Puis, me défaire de mon “corps de souffrance” et changer par la simple force de ma conscience et ma volonté a été un vrai travail de fourmis et de titan. 😅

Si aujourd’hui je devais recommencer depuis le début, je prendrais exactement le même chemin que je propose à ceux que j’accompagne. Le processus prendra peut-être 2 ou 3 ans à tout casser. Je commencerais par cesser toute forme d’enseignement… et je m’apprendrais à m’enseigner moi-même avec l’aide du miroir, la projection. Le miroir est l’outil par excellence qui m’indique de manière objective comment je suis réellement et de quelle manière je dois changer. En fait, pour moi c’est le seul outil existant capable de guider chacun de nous individuellement, mais aussi de manière collective. 💎

time-for-a-change-3842467

Ça demande parfois un peu d’inventivité pour trouver l’outil adéquat qui peut aider à mettre en place ce que le miroir indique. Le plus difficile est de calmer le mental qui a tendance à vouloir chercher la solution systématiquement ailleurs. L’ego cherche toujours la manière la plus rapide pour que l’inconfort cesse. C’est une décision très engageante à prendre dès le départ… celle de se laisser guider par la Vie elle-même et donc la projection. Chaque tricherie ne fera que prolonger le chemin. 😉

D’ailleurs, la première chose que j’apprenais à ceux que j’accompagnais était le miroir. Oh, il fallait d’abord déblayer le terrain… mais dès que je le pouvais je proposais l’entraînement et la mise en pratique. Je considère l’aptitude à utiliser le miroir comme de la haute voltige spirituelle. Et bien évidemment, pour que quelqu’un puisse devenir autonome un jour grâce à la projection, ça demande du temps. Si je pouvais, je jouais tout au long du processus d’accompagnement avec le miroir. 😌

Très peu de gens avaient assez d’endurance et de motivation pour apprendre l’autonomie spirituelle. La plupart semblait préférer la facilité d’un papa ou d’une maman de substitution. Heureusement je n’étais pas dupe et je savais induire malgré tout un minimum d’indépendance. Encore aujourd’hui, quand je regarde ceux que j’ai accompagnés dans le passé, leur niveau de liberté et de bonheur se trouve encore directement lié à la capacité  de l’époque à évoluer par leur propres moyens. Et je parle bien d’évoluer ! La plupart a choisi une survie convenable… peu ont choisi une vie digne de ce nom. 🤨 

Et peu importe, qu’il s’agisse des croyances à lâcher ou à changer, des découvertes ou des explorations à faire, des réparations ou des guérisons à vivre, des deuils à faire, un dépouillement à traverser… le miroir nous le dira et il emmène chaque personne par le chemin le plus court de la dualité et de la peur vers l’Unité et l’Amour. La beauté de l’outil se trouve dans le fait qu’à partir d’une base saine, il s’enseigne lui-même tout au long du chemin. Besoin de personne pour cela. 😉

Donc ma réponse est claire : Apprends à te servir correctement du miroir ! Apprends grâce à lui aussi comment suivre les signes de la vie. Fais-toi au début accompagner par quelqu’un qui maitrise l’outil et qui t’inspire confiance… et surtout à qui tu n’opposeras pas de résistance. Deviens enseignable, puis apprends avec lui ou avec elle comment t’apprendre, comment devenir spirituellement autonome. 😇 

Magnifique journée à tous 🌞🔥🌻🌞🔥🌻🌞🔥🌻

12 réponses

  1. florence arnaud

    Bonjour Mickaël
    Oui miroir mon miroir guide moi sur les beaux coins de mon chemin et si endroits noirs lancent des éclats qui alimenteront ma pugnacité pour avancer coûte que coûte
    Namasté pour ces espoirs qui éclosent dans tes paroles ..
    Bonne et belle journée

    Aimé par 1 personne

  2. Martine

    De mon point de vue chaque personne a un chemin et un rythme qui lui est personnel, embrasse une religion ou pas de religion.

    « Juste » se débarrasser du connu, ouvrir son coeur, être à l’ écoute de soi, des autres.
    Apprivoiser, connaître, le fonctionnement de son esprit, méditer, expérimenter le silence et la solitude,

    Et « Si tu rencontres le Bouddha…… Tue le » ( injonction du maître zen Lin Tsi)

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour Michael,
    Ce que tu écris m’invite à sortir à mon tour du mental et à être plus dans le ressenti.
    Et toujours la question : comment distinguer dans le ressenti ce qui vient de l’ego?
    Toujours la solution la plus facile et la plus rapide, c’est ça ?
    Et oui, utiliser le miroir…je m’y essaie, mais je me demande si la aussi je ne risque pas d’y voir ce qui m’arrange… 🤨

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s