Tout est déjà là ~ Everything is already there

Michael à Fort-de-France, Martinique 🇲🇶

Il y a une semaine environ, que j’ai commencé à mettre toute mon attention sur la question suivante : “Pourquoi est-ce que je ne suis toujours pas à ma place ?”. C’est facile de trouver la réponse avec la projection. Il suffit que je me pose la question intérieurement en pensant à quelqu’un ou en ayant la personne carrément en face. Pourquoi lui ou elle n’a pas encore trouvé sa place ? Qu’est-ce qui empêche cette personne de vivre son plein potentiel ? De quelle manière elle se freine dans son élan ? Dans mon cas, c’était plus simple encore, les réponses sont venues toutes seules. Je n’avais même pas à poser de questions. Ceux autour de moi et ceux que j’accompagne abordaient spontanément des aspects de leurs vies qui apportaient des pièces à mon puzzle du moment. Je pense souvent à l’expression dans la bible qui dit : “Je te réponds avant même que tu ne me poses la question !”. Pour moi, la vie est vraiment ainsi. Elle me présente (je crée) en permanence des situations qui m’offrent exactement ce dont j’ai besoin… des choix entre la peur et l’Amour… mais aussi des réponses ou des parties des réponses. 🎁

Entre-temps, il y a eu le groupe d’hommes sur Zoom, lundi dernier, où j’ai compris encore une fois que j’ai une tristesse non résolue vis-à-vis de mon père et que je lui reproche parfois encore ma non-réussite apparente. La frustration peut sortir n’importe quand par le biais d’un règlement de compte… pour une raison aléatoire… et avec n’importe qui. Bien évidemment que la séance était pour moi directement liée à la question d’origine concernant ma place. Quoi qu’il en soit, il est toujours plus facile d’accuser les autres quand ma vie n’est pas comme j’ai envie qu’elle soit. Il est plus facile encore d’aller fouiller dans le passé pour voir ce que je n’ai toujours pas encore résolu de mon histoire. Au vue de la facilité avec laquelle je me mets en question et à quel point je suis capable de me dévaloriser, je vais encore plus rapidement chercher l’erreur chez moi, dans mes croyances, mes pensées, mes attitudes, mes comportements ou mes actions non-adéquats. Dans ma tête, c’est forcément moi qui m’empêche ma réussite… puisque c’est fondamentalement le cas pour chacun d’entre nous ! 🙃

Et pourtant, que nenni ! Le miroir (ce que je vois donc de moi chez les autres) m’a offert une belle surprise, une réponse à laquelle je ne m’attendais vraiment pas. En fait, il semble qu’il n’y a ni auto-sabotage, ni un élément extérieur, ni une facette de mon histoire non-résolue, ni quoi que ce soit d’autre qui m’empêche de vivre mon rêve !!! Il semble que tout est déjà là. Il semble que si je devais choisir aujourd’hui tout simplement entre mon rêve et ma tranquillité, je choisis tout de suite et sans réfléchir le dernier ! Même si une partie de moi aspire profondément à vivre la manifestation de l’Unité ensemble avec vous, une autre partie préfère ne pas se compliquer la vie et rester paisiblement devant ses séries Netflix. C’est une contradiction apparente, qui n’en est pas vraiment du point de vue spirituel. Le désir initial de vivre mon rêve vient certainement de mon âme. Mais la force du désir et la motivation pour sa mise en place viennent de mes blessures… du besoin d’être reconnu, le besoin d’appartenir à un groupe, le besoin de compenser mes manques et j’en passe. 😏

madhuri-mohite-ElXQPv8wupQ-unsplash

Mes blessures ne sont presque plus actives. Je le sens et je le vois. Toute motivation de créer quoi que ce soit est partie avec elles. J’ai vu clairement comment des motivations de toutes sortes baissaient progressivement en force en même temps que ma réactivité blessurienne. Toutefois, pour être prêt pour mon rêve, il faut justement que je ne sois pas sous l’emprise de mes blessures, de la peur ou d’autres éléments néfastes de mon ego. Ce sont les blessures non réglées chez les fondateurs des groupes ou mouvements qui provoquent des situations de pouvoir et d’abus dangereuses. Comme vous le savez, ma plus grande peur est de me tromper et d’initier quelque chose qui deviendrait sectaire. Si je devais me reformuler en quelques mots et de manière vraiment simple, je dirais que maintenant que je suis enfin prêt, je n’ai plus vraiment envie ! Et c’est ça la raison pour laquelle je suis où je suis actuellement. Je préfère le calme, et même l’ennui, plutôt que de me compliquer la vie avec des conflits et des discussions sans fins. Il faut surtout pas oublier que le synonyme d’Humain est Problème ! 👀

Du coup, il me semble logique que je n’ai pas envie de co-créer un rêve commun avec n’importe qui ni n’importe comment. De la même manière que je n’ai pas envie de passer mon temps à me disputer en couple et que je ne resterai jamais avec une partenaire pour qui le conflit est la seule voie de passage en cas d’inconfort, je ne démarrerai jamais une co-création de cette envergure tant que je n’ai pas trouvé (ou formé) des co-créateurs conscients, désintéressés, spirituellement et émotionnellement intelligents… et capables de relationner sans avoir besoin de chercher systématiquement le conflit !!! Certes, une fois la structure de la Grande Famille solidement en place, tout le monde est le bienvenu, peu importe l’appartenance, l’origine, l’orientation, la conviction, son état ou l’endroit où il se trouve sur son chemin. Pour moi, la Grande Famille c’est ce que nous formons déjà tous ensemble, mais nous ne le vivons pas. La différence entre nous ne doit jamais être une raison de discorde mais plutôt une source de richesse. ✨

IMG_5636

D’ailleurs, je ne devrais plus parler de « rêve », mais plutôt de « modèle ». Un rêve est quelque chose qui par définition n’est pas incarné… et ce dont je suis porteur demande d’être vécu. Je ne parlerai donc plus de rêve, mais plutôt de modèle. La Grande Famille en tant que co-création est un modèle à créer. Pour moi, un modèle est un exemple à suivre et c’est tout à fait ça que j’ai envie de co-créer… un modèle de Vie à suivre. J’ai envie de montrer qu’il est possible qu’à partir d’une structure toute simple il est possible de vivre dans une harmonie durable… et cela sans chef, ni règlementation, par surcroit ! Certains parmi vous savent que mon rêve existe déjà depuis très longtemps en moi. Aujourd’hui c’est un modèle à mettre en place. De passer d’état de rêve à l’état de modèle est déjà une belle évolution et un véritable cap. J’ai passé plus de 25 ans à me préparer intérieurement et à préparer quelques désireux parmi ceux que j’accompagne pour le modèle à venir. Pourtant, rien de palpable n’a été mis en place pour le moment… et maintenant vous savez pourquoi ! 🎬

Je n’ai pas envie de m’emmerder la vie pour rien. Alors, je continuerai à me préparer pour l’éventualité où le Modèle de La Grande Famille verra le jour un jour. Je continuerai jusqu’à ce qu’il y ait suffisamment de co-créateurs-apaisés pour former la structure solide et harmonieuse nécessaire pour accueillir tous ceux qui veulent apprendre comment vivre ensemble sans systématiquement avoir besoin de créer des problèmes. Le Modèle commence petit, très petit… chez moi peut-être… pour s’agrandir tout doucement afin que, comme quand on verse le lait dans une béchamel, la sauce puisse rester onctueuse. Je dois d’abord moi-même devenir le modèle d’une co-habitation harmonieuse, puis étendre mes acquis autour de moi au gré de la demande. Si je dois en croire le miroir, j’y suis déjà ! Et, en effet, je reconnais que je ne suis plus créateur de conflits volontaires. Maintenant il s’agit d’attendre patiemment qu’il y ait assez de co-créateurs solides qui partagent la même vision… puis, bien évidemment, des personnes qui savent organiser et mettre en place ce Modèle de Vie. A suivre… 🌈

Je vous souhaite une délicieuse journée, soirée ou nuit… où que vous soyez 🤍💛🧡🤎❤️💚💙💜🖤 

2 commentaires sur « Tout est déjà là ~ Everything is already there »

  1. Petit coucou Michaël,

    Je me suis posée longtemps la même question que toi … et je suis arrivée à la même conclusion me concernant.
    J ai le sentiment de faire partie d une très belle plage comme tu dois en avoir en Martinique et comme nous en avons ici 😉
    Mais le Petit grain de sable que je suis
    s ´emploie à polir sa surface pour briller le plus possible dans sa transparence … sans nuire aux autres, autant que faire se peut.
    Mais je ne me sens pas responsable de la plage 😏. Rester ouvert aux autres… prendre du plaisir à leur compagnie quand ça se trouve … c est déjà tout un chemin parfois …
    Par contre après une journée passée avec mes enfants et petits enfants ….😂😂je me dis qu il y a encore beaucoup de pain sur la planche et que ces petits mutants que l on voit grandir nous réservent bien des surprises que, pour certaines, nous ne sommes même pas en mesure aujourd’hui
    d anticiper ! Pour ma part j ai une confiance totale en la Vie … alors qui vivra verra. Amitié 😊💫

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s