Enfant intérieur ou enfant blessé

Le Rouret 06650, France 🇫🇷

Je n’avais pas encore mis en ligne mon article et la vidéo correspondante depuis plus d’une heure hier et je me vois décliner déjà en toute conscience une proposition. Alors, ça m’a travaillé dans la tête. Je cherchais la cohérence, puisqu’au fond, quelque part, je savais que j’avais pris la bonne décision… 🤔

C’était la troisième en quelques jours. Je suis finalement donc resté au Rouret mais j’étais censé d’abord aller à Mouans-Sartoux. J’ai failli aussi par la suite aller chez quelqu’un à la Ciotat, puis cela avais changé au dernier moment pour Antibes… 🙃

Mon sac était fait et le ménage aussi. J’étais prêt pour le départ. J’avais même déjà dit « au revoir » aux amis qui m’avait si généreusement accueilli. Finalement, au dernier moment je me suis vu me retirer de chaque option. Alors, où est la cohérence ??? 😅

Pourtant, je n’ai pas changé d’avis par rapport à mon article et vidéo de hier. J’ai toujours l’intention de dire OUI à ce qui se présente. Le miroir me fait croire que malgré le fait que je le perçois à première vue comme une fuite, que c’est en réalité ma qualité grandissante de « ne pas me prendre la tête ». Ok, j’entends… Mais je ne suis pas convaincu et reste interrogateur et vigilant. 😳

Dans les 3 options il y avait un dénominateur commun. Dans les trois cas j’allais faire un compromis avec une partie de moi. Retour en arrière, déséquilibre entre donner et recevoir et de la tiédeur. Bien évidemment je ne pouvais pas savoir d’avance ce qui allait réellement se passer, mais c’est la sensation que j’avais. ☠️

La partie en moi qui n’était pas d’accord me semblait être mon enfant intérieur. J’ai senti plus tard que ça venait de cet endroit. Même si pour lui le « simple » peut suffire, j’ai l’impression qu’il aspire aujourd’hui plutôt au nouveau, à l’intensité et à la « folie ». 🔥

Mais, je suis très conscient aussi qu’il se peut que c’était mon enfant blessé qui s’exprimait en fuyant les situations par manque de reconnaissance, par orgueil, par peur ou même par l’absence d’envie de faire un effort. C’est tout à fait possible… Je me connais bien et je connais bien mes blessures aussi. 👀

Je fait une différence entre ces 2 enfants. Pour moi, et c’est très personnel bien sûr, l’enfant intérieur correspond à ce que je suis vraiment. La partie qui veut re-émerger. Le divin en moi. L’enfant blessé c’est pour moi plutôt ce que je suis devenu à cause des blessures. Ce sont mes masques qui cherchent à me protéger ou à compenser pour ne pas souffrir. 👶

Il me semble important de les écouter tous les deux. D’entendre tous les deux… de rassurer l’enfant blessé mais pas nécessairement faire ce dont il a envie ou même besoin, mais plutôt libérer mon enfant intérieur de plus en plus pour qu’il puisse s’exprimer de plus en plus librement et m’amener vers mon « innocence divine », si je peux le dira ainsi. 🎢

Je suis très déterminé à appliquer ce que je viens de dire… et quand je suis déterminé à ce point j’ai souvent besoin de poser un acte. Il y a 7 mois j’ai fait la même chose, pour d’autres raisons. Je m’étais rasé intégralement. Je suis très très poilu et d’enlever mes poils me donne la sensation d’être propre, d’être un peu « comme neuf ». 🦇

Alors, je viens de faire pareil. Et c’est super-agréable… au ressenti, au toucher… Mais peut-être par pour ceux qui me voient. Car j’ai aussi mis ma boule à zéro. Alors, ne soyez pas étonnés. D’ailleurs, peut-être vous ne me reconnaitrez même pas. 😉 

maarten-van-den-heuvel-105143-001

Magnifique journée à tous ❤️💛💚💙💜 

 

7 réponses

  1. Despres

    Bonjour Michael 😉 c’est intéressant de te suivre car on perçoit très bien ce profond nettoyage par lequel on passe en suivant un tel chemin… Cela permet de se préparer un peu plus à la suite du processus.. Ce qui rassure c’est de se rappeler que l’on est dans la bonne voie… De tout cœur avec toi, merci de ton partage..
    Emmanuelle

    Aimé par 1 personne

  2. Alain

    Je crois que l’enfant divin ne peut se manifester pleinement que lorsque l’enfant blessé a été soigné.
    Autrement dit, et pour reprendre la terminologie de Grof, je crois que ce n’est qu’après avoir fait un gros nettoyage de notre inconscient biographique (de la naissance à aujourd’hui), que l’on peut accéder à l’inconscient transpersonnel (divin), via ce que Grof appelle une renaissance psycho-spirituelle.

    Cela me renvoie naturellement vers ce fameux dialogue entre Jésus et Nicodème dans l’Evangile de Jean :

    3.1 Mais il y eut un homme d’entre les pharisiens, nommé Nicodème, un chef des Juifs,
    3.2 qui vint, lui, auprès de Jésus, de nuit, et lui dit: Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de Dieu; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n’est avec lui.
    3.3 Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.
    3.4 Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître ?
    3.5 Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.
    3.6 Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est Esprit.
    3.7 Ne t’étonne pas que je t’aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s