Sevrage

Amritapuri, Inde 🇼🇳

Bien une heure avant son dĂ©part les premiers se sont dĂ©jĂ  postĂ©s au bord du chemin qui mĂšne vers la sortie ouest de l’ashram. Quand le cortĂšge s’est mis en marche, toute la population Ă©tait lĂ  pour dire au-revoir Ă  leur mĂšre. Pour moi, au moment de son passage je sentais un sorte d’arrachement au niveau de mon nombril et je me suis dit : « Ah, mon cordon ombilical viens de se rompre ! » 🌀

Beaucoup de policiers Ă©taient lĂ  et parmi eux mon ami Rimish. Logique c’est lui l’officier supĂ©rieur ici. Je dis « mon ami » car nous nous trouvons rĂ©guliĂšrement ensemble dans la piscine. Il s’entraine durement pour amĂ©liorer sa technique et il y arrive ! Souvent il cherche mon regard et me fait ce petit mouvement de tĂȘte qui ici en Inde peut signifier tant de choses diffĂ©rentes. En occurence je devine emphatiquement qu’il me dit : « Tu as vu, je fais ce que tu me conseil, je suis en lien avec toi ». đŸ‘źđŸœ

La voiture d’Amma a fait une dĂ©crochĂ© avant de quitter l’ashram. C’est Rimish plus tard dans la piscine qui m’expliquait qu’Amma Ă©tait allĂ© saluer sa maman avant de partir. Sa mĂšre, avec quelques autres membres de sa famille proche, vit dans un petit bĂątiment un peu isolĂ© du reste de l’Ashram, juste Ă  cĂŽtĂ© de la piscine et le ponton du fleuve, ou « backwater » comme ils appellent ça ici. Elle a perdu son pĂšre il y a deux ans et sa mĂšre semble dĂ©jĂ  dans les 90 ans. Je pense qu’elle tient Ă  sa maman elle aussi
 đŸ‘”đŸż

En repartant Ă  nouveau on aurait dit une rock-star. Tellement des gens qui cherchaient Ă  s’agripper quelque part Ă  sa voiture. Mmmm
 j’ai entendu qu’Ă  partir de demain des commandos allaient s’occuper de sa sĂ©curitĂ©. Ca ne m’étonne pas
 Elle doit bien dĂ©ranger des personnes avec sa puissance grandissante. 😉 

Bref, retournons Ă  notre sevrage, oups, mon sevrage. Quand le pĂšre ou le mĂ©decin coupe le cordon Ă  l’hĂŽpital c’est gĂ©nĂ©ralement suivi par une tape sur les fesses, du bĂ©bĂ©, en le tenant par les pieds. Une mĂ©thode qui me semble un peu barbare mais qui sert, selon mes comprĂ©hensions, Ă  ce que le bĂ©bĂ© enclenche l’autonomie de son systĂšme respiratoire et peut-ĂȘtre mĂȘme digestif. đŸ€ą

C’est l’étape suivante pour moi, le sevrage
 Le moment est venu que je me nourrisse par moi-mĂȘme, d’une maniĂšre autonome. Pour moi cela correspond toujours au passage vers l’autonomie avec la nourriture subtil dont je suis de plus en plus capable de me nourrir. En fait, chez moi il s’agit d’unir les deux sevrages en un, celui du cordon et celui du sein. 💹

Il y a quelques jours, j’étais assis Ă  une table et Ă  cĂŽtĂ© de moi il y avait une indienne qui donnait des conseils alimentaires Ă  une anglaise dont le corps n’était pas en bonne santĂ©. Je lui entendu dire que le lait lui ferait du bien pour son besoin de calcium. đŸ„›

Bien Ă©videmment j’ai failli intervenir entendant une connerie pareil. Tout le monde est censĂ© savoir que mĂȘme le veau meurt s’il boit le lait de sa mĂšre aprĂšs l’ñge d’un an. Et lui il a 4 estomacs pour le digĂ©rer. J’avais donc mon intervention toute prĂȘte
 mais j’ai rĂ©ussi Ă  ravaler mon savoir, limitante quand-mĂȘme, je dois dire. Un point pour toi, Gallasch !🐼

Par contre, la phrase m’est revenu hier quand je prenais conscience de mon sevrage imminent. Quand certains enfants ne reçoivent plus le sein, il se peut qu’ils passent un moment par le lait de vache, ou, de nos jours, un autre lait. Je me suis re-appropriĂ© la remarque et en ai dĂ©duit que mon sevrage allait se faire avec le lait aussi. đŸŒ

J’ai dĂ©jĂ  commencĂ© ce matin. Je n’ai pas dormi cette nuit. Mon acte psycho-magique de hier-soir a du continuer Ă  travailler dans mon inconscient et j’ai fermĂ© l’oeil que 2 ou 3 fois pendant 15 ou 20 minutes. J’en ai profitĂ© pour me lever vers 5h et Ă©couter les 1000 noms de la divinitĂ© dans la grande salle. Ils Ă©taient en train de terminer la pĂąte de dosa et une odeur agrĂ©able me titillait les narines. Puis Ă  6 heures, comme chaque matin,  il y a eu la distribution de chaĂŻ, au choix avec ou sans sucre. Pour ceux qui ne le savent pas, le chaĂŻ est du thĂ© noir avec des Ă©pices et du lait. đŸ„›

J’en ai pris sans sucre et y retournerais vers 16 pour une autre portion. LĂ , il n’y a pas de choix
 c’est sucrĂ©. Puis le reste du temps, de l’eau
 Eau et chaĂŻ jusqu’à mon dĂ©part dimanche 28 mai. Mon sevrage Ă  moi. ②⑧

Pas Ă©vident, l’idĂ©e de repartir, car je commence Ă  m’habituer ici. Je sens un lĂ©ger stress Ă  l’idĂ©e de quitter les lieux. Je me suis posĂ© ici et je commence rĂ©ellement Ă  oublier et Ă  lĂącher. Pour l’instant je n’y suis pas encore. J’ai 10 jours devant moi
 Dix jours avec pleins d’imprĂ©vus possible encore. Pleines de choses pour lesquelles je vais pouvoir rendre grĂące. D’ailleurs, il est possible que j’ai une prĂ©paration symbolique Ă  faire pour quitter la maison de ma mĂšre. Mmmm
 đŸ™đŸŒÂ 

Ce matin, juste avant de poster mon article sur ma mĂšre, j’étais assis face Ă  l’ocĂ©an Indien. Je n’ai pas pu y aller jusqu’à maintenant. Soit la plage Ă©tait fermĂ©e, soit la vie m’amenait ailleurs
 Ce matin c’était plutĂŽt Ă©vident et je me suis trouvĂ© devant ce magnifique spectacle de ces vagues Ă©normes qui dĂ©ferlaient sur la plage. LĂ  en ce moment j’y suis Ă  nouveau. A l’ombre et dans le courant d’air. 🌊

J’avais cette sensation bizarre que l’ocĂ©an ici avait plutĂŽt une Ă©nergie masculine. Il est brusque, puissant dans l’action, au point de venir choper des gens carrĂ©ment sur la plage tel un prĂ©dateur. Tout Ă  l’heure il y avait un monsieur d’un certain Ăąge qui voulait juste faire pipi. Il se trouvait dans l’eau jusqu’à la taille. C’est un « monstre » indomptable, puissant et imprĂ©visible. Dans les jours qui viennent je vais venir mĂ©diter ici. Je me sens bien au bord de l’eau. đŸ‘Ÿ

Mmmm
 quitter la maison de ma mùre
 apprivoiser ma puissance masculine pour mon envol. Ca rime tout ça. Bon
 pour l’instant l’ashram continu à se vider
 Le calme s’installe de plus en plus. Chez moi aussi


IMG_2782.JPG

Belle journĂ©e ou soirĂ©e Ă  tous 😉 💝

 

2 réponses

  1. souchon nathalie

    je ressens beaucoup d’angoisse dans mon ventre en te lisant !!!
    cette pĂšriode est tellement insĂ©curisante , en tous cas je la ressens comme telle !!! j’espĂšre avoir ton courage quand le moment viendra …
    je t’embrasse et te souhaite toute la lumiĂšre du monde et plein d’amour pour traverser cela !!!

    Aimé par 1 personne

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s