En sécurité avec moi

La Guériniere (85), France 🇫🇷

Ça y est, la tribu s’est constituée ! Pour démarrer cette expérience inédite, nous avons crée trois familles de 3… et chaque famille a choisi son ancien. La structure de la tribu est simple… chacun est complètement libre tout en restant dans son territoire, nous nous retrouvons 3 fois par jour autour d’une collation pour partager nos acquis et celui qui a envie de proposer quelque chose, l’affiche sur le frigo. 😌

Grace à un partage avec ma famille dans l’après-midi, et avec tout le monde autour de la collation du soir, j’ai mieux compris ma situation actuelle. J’ai tellement vécu le rejet et le déni dans ma jeunesse que j’ai toujours douté de moi. Pour me faire aimer, j’ai laissé les gens empiéter sur mon territoire. Le résultat était une retenue, un manque d’élan, l’incapacité à explorer… que je sens depuis que je suis jeune. 😏

La peur de trahir l’autorité existante, de blesser quelqu’un ou de me faire agresser m’ont depuis toujours empêché de sortir de ma coquille. Même si dans chaque métier que j’ai exercé j’ai excellé, je n’ai jamais su me mettre suffisamment en avant pour en cueillir les bénéfices et en profiter pleinement. 😔

Du coup, comme je doute énormément de moi et que j’ai peur de me tromper, j’attends toujours “une meilleure occasion”. Que ce soit par rapport aux femmes, au travail ou à l’endroit où je pourrais me poser… je ne m’engage pas à fond. Je laisse toujours une voie de passage de secours au cas où je me serais trompé. 😅

Du coup, je me trouve sans partenaire, sur les routes… et ma nouvelle vie a du mal à démarrer. C’est logique, c’est la loi d’attraction à l’oeuvre. C’est ça en fait, ma fuite en avant… sans renier bien-sûr le beau travail de dépouillement et de réparation qui s’est fait parallèlement. 😉

IMG_1441-001

Je prends conscience que mon rêve de créer la petite ou la grande famille me demande de cesser la fuite et d’être prêt à m’engager entièrement, corps et âme. La famille ici à La Guérinière me permet de m’entrainer et de me préparer. Grâce aux échanges de ce matin, j’ai compris qu’il suffit que je solidifie mon territoire et que je ne laisse personne entrer sans y être invité. 😌

Normalement ce sont les parents qui sont censés procurer cette sécurité pour l’enfant. Chez moi ça n’a jamais été le cas. Même si les gens ne le voyaient pas, car de l’extérieur j’ai toujours eu l’apparence d’un type costaud, je me suis fait marcher sur les pieds toute ma vie. Depuis 5 ans environ, j’ai commencé enfin à me positionner, à exprimer mes besoins et à mieux occuper mon espace. Aujourd’hui, je peux devenir très virulent quand quelqu’un entre dans mon territoire. 😎

Aujourd’hui je le défends… et je me sens de plus en plus en sécurité avec moi-même. Je pense que c’est ainsi que je me donne les moyens pour faire démarrer ma nouvelle vie et pour créer une vie de famille. Mieux vaut tard que jamais… Je pense qu’il me faut encore un peu de temps avant de pouvoir accueillir sereinement les gens qui intrusent automatiquement et inconsciemment au quotidien. 😍

Une fois que mon NON sera entier, mon OUI sera vrai. Certes, le prix à payer est élevé, car pour l’instant je ne partage mon temps et mon espace qu’avec ceux qui savent respecter mon territoire physique, verbal et psychologique… et ils sont très peu. L’expérience familiale que je vis ici me permet d’expérimenter le respect du territoire tout en commençant à accueillir progressivement ceux qui n’y arrivent pas. Une expérience très riche… mais pas nécessairement confortable.😌

Là, chacun vaque à ses occupations. Il y en a qui décorent le salon en écoutant des mantras… d’autres qui font une balade en vélo, se promènent sur la plage ou ne font rien. Moi, je vais m’installer agréablement entre soleil et ombre en attendant un nouveau arrivant vers 14 heures. 😊

Belle journée à tous 💙

6 réponses

  1. Carron

    Ton vecu lié au respect du territoire m’interesse beaucoup, parce que ce sujet est sur la sellette cette semaine dans ma vie.
    Cette semaine je me suis fâché avec une amie suite à un échange de SMS
    je lui reprochais de m’avoir intruse et jugé et manqué de respect

    j’ai pris conscience que je peux être d’une humeur différente suivant les jours, et que certains jour je me contrarie plus facilement si on pénètre mon territoire.
    j’ai pris conscience des risques de communication par SMS du fait du manque de signes non verbaux.

    Je comprends grace à ta lettre et un ami avec qui j’en ai parlé, qu’il faut accepter des intrusions et ou de me sentir jugé ( involontaires ou non) dans le cadre d’une communication saine, souhaitable et spontanée
    Ces sensations etant souvent dues a mes blessures egotiques, que je suis en train d’apprivoiser ou j’espere guérir a moyen terme.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s