M’aimer

Taillefer (09), France 🇫🇷

Je me souviens bien de l’échange que j’ai eu avec Michel, le libraire du centre d’accueil où j’étais cuisinier pendant trois ans. C’était juste après mon arrivée et j’étais encore en plein stress devant ce nouveau métier qui venait se présenter à moi. Il me semble que je vivais à ce moment-là dans une caravane juste derrière la cuisine. Souvent nous partagions un petit moment au pied d’une petite marche entre sa boutique et la cuisine. 📚

La porte en verre en haut de la marche était condamnée mais je me souviens bien de l’affiche qui y a été suspendue pendant longtemps. Il y avait la citation de Mark Twain que vous connaissez certainement : “Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait.” A force de le voir tous les jours je m’en suis imprégné à fond. Ma vie d’aujourd’hui en est la preuve… 😉 

En discutant ainsi un jour, chacun avec sa boisson chaude à la main, il me demande : “Pourquoi tu as les cheveux courts comme ça ?”
En effet, il portait lui-même ses cheveux fins et grisonnants en queue de cheval et je lui réponds : “Ben, je les ai toujours eu courts, j’aime les avoir comme ça, je me sens propre avec une bonne coupe.”
Sur quoi il rigole en me disant : “Si tu as des cheveux courts, c’est parce que tu ne t’aimes pas !”

Bien évidemment, je n’étais pas du tout de son avis et réactif comme je l’étais à 35 ans, il ne m’a pas fallu plus pour que je les laisse pousser. Je ne sais plus combien de temps il m’a fallu, peut-être deux ans, mais pendant une bonne période je me suis trouvé avec une barbe et des cheveux longs jusqu’au milieu de mes omoplates. Quand je détachais mes cheveux, je trouvais que je ressemblais beaucoup à Jésus… ✝️

Puis, peu de temps après, Alexandro Jodorowski est passé aux Courmettes et il faisait un prix spécial pour l’équipe. Au lieu de 1000 francs pour la séance, il nous en demandait “que” 800. Je l’ai fait… d’ailleurs toute l’équipe y est passé. Mais, je suis le seul à avoir fait l’acte psychomagique qu’il m’a suggéré. C’est trop intime pour le décrire en détails ici, car cela concerne également ma compagne de l’époque, mais je me suis trouvé du jour au lendemain sans plus aucun cheveu ni poil sur le corps. Plus personne ne m’a reconnu… 🤪

Parfois il me faut longtemps pour comprendre la réalité de ce que quelqu’un me dit à un moment donné. J’ai plusieurs exemples où j’ai eu besoin de 20, 25, 30 ans ou même plus, pour que je réalise que les propos de quelqu’un était en effet vrais… ou pour que je comprenne l’ampleur totale de ce qu’ils m’ont dit. Et c’est pareil pour la remarque de Michel : Tu ne t’aimes pas… 😏

C’est facile à dire à quelqu’un qui est en difficulté, qu’il ne s’aime pas. Nos problèmes viennent certainement pour une grande partie de là. D’ailleurs qui s’aime réellement ??? Je pense que la majorité d’entre nous ne se pose même pas la question. Parmi ceux qui connaissent le phénomène, je pense qu’il y en a beaucoup qui PENSENT s’aimer. Je pense également que parmi ceux qui sont conscients qu’ils ne s’aiment pas, qu’il n’y a que quelques rares individus qui savent comment réellement remédier à cela. 😌

Si vous me posez la question aujourd’hui : “Est-ce que tu t’aimes ?”. Je réalise que ce n’est pas si facile que ça de répondre. Je pense que je ne me suis jamais vraiment aimé. J’ai appris à me voir à travers les yeux de ceux qui me critiquaient et me jugeaient. Et cela depuis que je suis tout petit. Je ne me suis jamais trouvé assez beau, drôle, aimable, spirituel, évolué, intelligent, performant, etc… J’avais tellement de défauts, j’étais tellement pas à la hauteur des expectatives des autres, donc des miennes, alors comment aimer quelqu’un comme ça ??? 😒

Aujourd’hui c’est encore là. Pas avec autant de force. Je sens bien que l’Amour de moi vient de mon Etre, de mon enfant intérieur. C’est mon être personnel, temporel, mon ego qui a besoin de cet Amour et qui en reçoit. Je sens que mon Etre, la Source m’aime. Je sens que ma partie réelle et profonde aime réellement l’image qu’il véhicule. Je perçois et reçois cet Amour dans mon corps physique, qui est l’identification de mon ego. Je sens de la tendresse et du respect de cette manière. 😍

Je peux encore sentir parfois que je ne m’aime pas. Je sens que ça vient de mon ego, de la partie de moi qui a appris à s’autojuger et à s’autopunir. C’est mon ego qui se juge soi-même en quelque sorte. C’est lui qui n’est jamais content, c’est lui aussi qui fait ce chemin spirituel et qui apprend et découvre qui il est vraiment. C’est lui aussi qui tout en cheminant résiste, crée des règles, pose des impératifs, cherche la sécurité, etc. ☺️

C’est comme si j’avais à l’intérieur de moi mon “Père-bon” et mon “Père-mauvais”. Tantôt mon ego reçoit de l’Amour inconditionnel de sa Source, tantôt il se fait massacrer par son propre autojugement. En l’écrivant ça me fait penser à Smergl dans Le Seigneur des Anneaux. Je constate que ça fait comme un pivot et qu’avec le temps, la Source et l’Amour prennent doucement le dessus. La voie destructrice de mon ego se tait progressivement. 😌

Là où je le vois dans mon quotidien c’est par rapport à tout ce que j’ai réussi à lâcher depuis que je chemine. Mes fardeaux comportementaux ont presque tous disparu. L’enclos dans lequel mon ego s’est forcé à rester, devient jour après jour, de plus en plus, juste un tendre souvenir. Un des derniers aspects qui vient de se libérer est justement lié à mes cheveux et mes poils. 😉 

Pendant longtemps j’ai essayé d’être beau aux yeux des autres. Je pensais certainement que j’allais être aimé d’avantage. Alors, mes cheveux devaient être coupés d’une certaine façon et mes poils abondants tondus de temps en temps pour voir l’homme derrière la forêt. Il avait raison Michel, je pense. Aujourd’hui je m’aime peut-être enfin assez pour m’accepter tel que le créateur m’a conçu et pour laisser tout pousser librement… puis accueillir pleinement ma pilosité abondante. Mmmmmm… j’espère que ma partenaire future aime les singes. 😅  

Je vous souhaite une journée pleine de cheveux… euh de magie ✨🧙‍♀️🔥✨🧙‍♂️ 🔥✨

30 secondes d’attente avant d’entendre ce classique bien approprié 😉 

10 réponses

  1. florence arnaud

    M’aimer vite je me suis plonger dans ton article…
    M’AIMER dur comme tu le dis si bien qu’ en on s ‘autojuge.
    M’aimer quand le seul mot d Ange gardien😇 me fait rentrer dans une panique folle qu’ en je l’ imagine être à mes côtés et connaissant le moindre recoin de mon être c est affolant tout ça allez je vais aimer cette personne que je suis …
    Merci de cet article bousculant !

    Aimé par 1 personne

  2. Gilles

    Alors, Michaël, vas tu lâcher ton selfie de tête d’officier ?
    Pour ma part, je laisse émerger l’homme sauvage sous ma crinière et ma barbe en liberté.
    Peu me chaut de plaire,
    Hirsute, j’ai plus chaud l’hiver !
    Les chevaux goûtent ma crinière
    Je nous trouve tous pépères.
    D’abord je mets de l’huile, puis regarde pousser le crin,
    Aussi beau qu’un buisson, dont j’aime chaque brin.
    Aaaaah Michaël, vive le poil et la poésie libres !
    Bisous émus de ta prise de conscience capillaire

    Aimé par 2 personnes

  3. Carron

    J’ai regardé hier soir sur Arte, avec delice l. Excellente comedie oscarisee en 88 (cher oscar merité de meilleure actrice) de Norman Jewison « Clair de Lune ». On y decouvre un nicolas cage tres animal, torse nu et suant devant son four a pain. Avec une abondante toison noire sur son torse que je trouve plutot sexy. Cher aussi puisqu’elle a le coup de foudre et il arrivera a la fin du film, a la persuader d’ecouter son coeur et non sa tete, pour qu’elle accepte de l’epouser et de vivre l’amour de sa vie.
    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/%C3%89clair_de_lune

    Aimé par 1 personne

  4. Maryse

    Difficile quand même pour une femme de rester avec tous ses poils!
    Surtout quand elle est en relation « amoureuse »
    Plus facile pour un homme d’être « accepté » ainsi, non?!
    Comment était-ce dans les civilisations anciennes ?
    En tous les cas, je m’aime déjà, il me semble, (et j’espère aimer l’autre suffisamment) pour apparaître le plus « naturelle » possible.
    Michael, je te lis toujours avec plaisir et intérêt !
    Je repense au jour où, par hasard, une amie m’a conduite à te voir et t’écouter lors d’une de tes « rencontres-partages » dans un jardin public de Cannes…
    PS : éventuellement, est-ce dans ton « horizon » de garder encore des animaux à domicile lors de l’absence de leur « maître »? Je dois faire un voyage début mai à l’étranger….

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s