Attentif

Montesquiou (32), France 🇫🇷 

Mon Ami de Mirande m’avais montré un bel endroit pour me poser avec ma chambre mobile. Je me trouve en pleine nature entre deux petites bâtisses, sur un passage qui sépare deux morceaux du Lac de Lizet. C’est un réservoir artificiel qui est à moitié vide et attend certainement les pluies de l’automne pour se renflouer. 

Je suis dans ma cabine avec une vue magnifique sur partie nord du bassin. Il pleut et pour économiser l’énergie limitée de mes appareils, j’écris mon article sur mon iPhone. Je partage mon temps entre de la contemplation, des cours d’hébreu, de l’écriture et des épisodes Netflix de Spartacus, le gladiateur. J’apprécie beaucoup la qualité du silence ici. Il y juste le son de vent, de la pluie, des oiseaux… puis de l’eau qui entre dans le réservoir juste en-dessous de l’endroit où je me suis posé. 

Je me sens bien. Je suis bien dans ma petite maison. La paix intérieur est présente et je suis attentif. C’est ce que la vie me demande en ce moment. Être attentif, comme un félin prêt à bondir sur sa proie. Bien évidemment, je ne suis pas un prédateur et chez moi il s’agit juste d’être au bon moment au bon endroit, puis d’utiliser le miroir en permanence pour mon discernement… au lieu de la perception et la volonté de ma petite personne. 

Je me laisse, comme d’habitude, guider par des demandes, des propositions, des échanges, etc. Il y a eu ainsi hier l’au-revoir avec mon hôte… L’appel téléphonique avec un Ami que j’ai accompagné il y une dizaine d’années… Un partage très agréable dans une brasserie à Mirande avec une lectrice du blog… La demande d’un Ami pour son couple en Bretagne… L’échange régulier par WhatsApp avec une autre lectrice… Une vidéoconférence avec Ruben pour une mise à jour concernant la piste vers Israël et son évolution… 

Ça fait beaucoup d’info et en attendant de savoir où la Vie à travers tout ça me convoque par la suite, j’attends patiemment et attentivement ici. De toute manière je me sens de plus en plus chez moi en permanence, puisque, comme une tortue je transporte ma maison avec moi. Entre mon coeur en paix et ma chambre accueillante juste derrière mon dos, tout est parfait. 

CAD

Avec Ruben, j’ai exploré la possibilité de migrer sans le support de l’Alyah et d’aller directement dans un kibboutz. Ensuite, j’ai reçu de Marion un contact que j’appellerai lundi pour vérifier cette piste. En même temps j’ai reçu un mail de mon Ami diplomate en Israël qui semblait indigné par rapport à tout ce qui m’est demandé par l’agence juive. Selon lui, tout figure déjà dans mon dossier. J’ai l’impression qu’il est en train de s’en occuper au moment même que je suis en train d’écrire. 

Alors, quoi ensuite ? Israël ? Un autre accompagnement ? Une invitation ? Tout est possible… Alors, je suis là avec toutes mes antennes déployées. Je me sens un peu comme quand j’étais commandant d’une unité de défense aérienne. Je me trouve dans la poste de commandement et je guette l’éventuel avion qui apparaîtra soudainement quelque au-dessus la lisière du bois qui m’entoure. Je suis prêt à agir… 

∞💜∞ 

6 réponses

  1. Solange l'esperantino

    Ai-je enfin bien compris que ce que vous appelez la projection-miroir est ce que la psychanalyse freudienne (entre autres) appelle la projection de nos pensées non-conscientes sur autrui, quand le transfert est d’attribuer à autrui tout ou partie des éléments concernant une personne de notre passé ?

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s