Moutons, amoureux et chasseurs

Gerde (65), France đŸ‡«đŸ‡·Â 

La nuit fut froide ! Je pense que la tempĂ©rature est bien descendue en dessous du 0° ici sur le Col De La PalomiĂšre. J’ai ajoutĂ© une couverture par dessus la couette
 puis avec six bougies pour m’endormir et six autres au rĂ©veil, je me suis senti en confort. J’ai beaucoup tournĂ© hier pour trouver ce spot. En suivant mon ressenti, j’ai fait des trajets inutiles ou en double. 

Capture d’écran 2019-10-22 Ă  10.36.09.png

Je suis le point rouge, juste sous Tarbes… â˜ș 

Dans ma tĂȘte je me rĂ©pĂ©tais souvent que la destination n’avait aucune importance et que je vivais la grĂące de pouvoir suivre mon intuition, mon ressenti, les signes, ou tout simplement mon envie. L’essentiel est que je me sente partout chez moi et en harmonie, que je bouge ou que je ne bouge pas. Je m’imagine que c’est avec cette richesse lĂ  que les gens du voyage grandissent. Ils savent que la terre leur appartient. Ils savent qu’ils sont partout chez eux. Ils le vivent ainsi
 et je trouve ça extraordinaire. 

L’idĂ©e mĂȘme que la nature puisse appartenir Ă  l’Etat ou Ă  un particulier est quelque part complĂštement incomprĂ©hensible pour l’homme simple que je suis. Chaque espĂšce a autant de droit sur la planĂšte que nous. Pour moi, nous co-habitons dans un lieu oĂč tout le monde est seulement de passage. Je passe, je me pose, j’utilise, je respecte, je partage, je prends soin
 et je repars sans laisser de traces. Une sagesse que nous trouvons chez chaque animal, sauf chez l’humain. 

IMG_5255.jpg

J’ai parcouru au moins 150 kilomĂštres au lieu de 70. Je me suis arrĂȘtĂ© Ă  3 spots potentiels. A chaque fois le bruit de l’homme m’a fait dĂ©camper. L’homme fait du bruit, beaucoup et tout le temps, mĂȘme silencieusement
 la nature non. Avec autant de dĂ©cibels, mĂȘme plus, la nature reste discrĂšte et en harmonie avec Ce Qui Est. Les espĂšces s’harmonisent entre elles avec une Ă©coute parfaite. L’humain, sourd et dĂ©connectĂ©, dĂ©range, s’approprie, casse, salit, use et crĂ©e des dĂ©gĂąts irrĂ©parables partout oĂč il passe. 

Quand je suis arrivĂ© sur le Col et que j’ai aperçu la vue, mon coeur disait WOW (World Of Wonders) ! A part deux voitures garĂ©es, le reste du plateau Ă©tait vide. Je tourne toujours un petit peu pour trouver un emplacement discret, horizontal mais avec une belle vue quand-mĂȘme. Une fois installĂ©, je me rĂ©jouissais de me trouver seul devant ce panorama magnifiquement simple. 

TrĂšs vite j’ai compris que je m’étais trompĂ© ! Mon-chez-moi-pour-une-nuit est en rĂ©alitĂ© un lieu trĂšs frĂ©quentĂ©. Comme c’est en plein milieu de nulle part, je me suis demandĂ© d’oĂč tous ces gens venaient. Ça n’a pas arrĂȘtĂ© jusqu’au coucher du soleil ! Il y avaient des gens qui venaient simplement se poser avec leur voiture, directement tout prĂšs de la falaise, pour admirer la vue ou pour lire le journal
 d’autres qui partaient en balade Ă  pied Ă  partir d’ici
 des couples d’amoureux en voiture ou en moto qui s’enlaçaient, se bĂ©cotaient et se chuchotaient des douceurs dans l’oreille
 un berger avec ses moutons qui est venu tondre ma pelouse
 et au petit matin un peloton de chasseurs qui est restĂ© pendant plusieurs heures Ă  discuter, alors que leurs chiens courraient de partout.  

J’ai adorĂ© ! C’était inattendu, mais c’était vivant. Je me suis trouvĂ© en plein milieu de ce beau spectacle que j’ai pu admirer Ă  partir de mon fauteuil Ă  travers mon pare-brise. Si je pars vers le spot suivant, ce n’est pas Ă  cause de l’animation. Non, j’ai juste envie de profiter des tempĂ©ratures plus clĂ©mentes. L’hiver et le froid vont venir de toute maniĂšre, je n’ai pas besoin d’accĂ©lĂ©rer le processus en restant Ă  la montagne. 

∞💜∞ 

6 commentaires sur « Moutons, amoureux et chasseurs »

  1. Je trouve aussi insensĂ© ce principe de la propriĂ©tĂ© privĂ©e, mĂȘme si je comprends aussi ce besoin d’ĂȘtre « chez soi », avec plus ou moins la garantie d’une certaine tranquillitĂ©.
    On retrouve ce principe de territoire chez les animaux.
    Mais les humains n’ont pas de limite.
    Il leur en faut toujours plus.
    Pour moi on est cuits car rien ne changera de par la volonté des hommes.

    Aimé par 1 personne

    1. Pas encore fait… Qui sait… L’Ecosse m’attire beaucoup… Je pense que ça ressemble un peu… et c’est plus facile d’accĂšs avec ma voiture… 😊

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s