À la porte

Tel Aviv, Israël 🇮🇱

Quand je commence à écrire, je me trouve dans la rue Allenby et j’attends le 130 pour Modi’in. J’ai moins de temps pour écrire, alors je profite du trajet. Au travail, je ne peux presque pas me servir de mon téléphone et quand j’arrive dans ma chambre j’ai plutôt envie de me coucher. Le peu de temps que j’ai, je dois le partager entre mon journal et l’apprentissage de l’hébreu.

J’ai travaillé 3 jours déjà et même si je sens que mon corps rouspète, j’ai l’impression que c’est déjà un peu plus facile physiquement. J’ai le droit de m’assoir. Mais, en même temps je semble vraiment être le « visage » de l’hôtel et un Doorman d’un style nouveau. Je prends ça très au sérieux et quand un client arrive je me dois d’être debout pour l’accueillir, éventuellement lui demander comment il va, puis lui souhaiter une belle journée ou une agréable promenade. 

Je m’inspire de ce que j’ai pu voir dans des films américains ou anglais. Le Doorman est celui que l’on voit tout le temps et qui, à force, devient quelqu’un de familier pour les clients. Ce n’est pas quelqu’un qui s’occupe des bagages. Non, il s’occupes des gens. D’ailleurs, je me suis bien amusé aujourd’hui. J’ai pas mal discuté avec des gens, surtout des Hollandais, des Belges et des Français. Ils sont heureux et leur visage s’illumine quand quelqu’un parle leur langue. Les anglophones sont un peu plus blasé… puisque tout le monde parle l’anglais. 

Hier, c’était moins évident, car j’ai vu un problème potentiel naitre. C’est quand-même mon métier ! J’ai vu que quelque part mes collègues attendaient de moi que je travaille comme eux. Mon dieux, ils sont tellement plus forts et rapides que moi, que si je devais faire pareil, dans une semaine j’ai terminé ma neuvième vie. Alors, j’en ai tout de suite parlé à la belle femme des Ressources Humaines. Et, en effet, je l’avais bien compris au départ. J’ai été engagé pour faire une différence. Ce n’est pas pour rien qu’ils ont pris un gars de 63 ans !

Ensuite, j’en ai parlé à mon chef et je pense que c’est maintenant plus clair pour tout le monde. D’ailleurs, aujourd’hui j’ai été demandé pour assister à une petite réunion du personnel du « front-desk », l’accueil donc, où j’ai été présenté comme le nouveau visage de l’hôtel. Il semble que je sois observé par certains, car j’ai déjà reçu des éloges et ils savent que j’ai discuté avec des gens. Même si je ne le vis plus comme avant, j’ai aimé cette sensation de faire partie d’une équipe.

Ils sont tous adorables et c’est important pour moi. Pour l’instant je ne gagne pas assez pour me prendre un petit appartement et je dois être très motivé de rester. Je suis debout presque tout le temps et dehors il fait vraiment froid en ce moment. Puis, j’ai compris déjà qu’en été il fera vraiment très chaud. Dans mon for intérieur, je ne travaille pas pour une entreprise, je travaille pour des gens… et la femme des RH, mon chef et quelques collègues me donnent vraiment envie de rester. Puis, à force d’être entouré autant, je suis de plus en plus obligé de m’exprimer en hébreu.

Capture d’écran 2020-01-07 à 19.58.46

Je sens qu’en restant tranquillement à cet endroit, devant la porte, je vais m’intégrer beaucoup plus rapidement dans mon pays, que si je vais chercher à développer mon travail de « Transformation Coach ». Tout à l’heure en passant par le marché, certains clients m’ont reconnu et salué. J’adore ça ! Et les deux gars qui travaillent juste à côté de moi, l’agent de sécurité et le chef des taxis, ne parlent quasiment que l’hébreu. Je comprends mieux pourquoi la Vie m’a emmené à cet endroit !

Le trajet en bus est très agréable. Okay, les horaires sont un peu aléatoires. Il y a même un groupe Whatsapp où les gens postent des messages pour savoir où se trouve le 130. Mais, une fois à bord, je réponds à mes messages, je fais un peu de Duolingo, je parle à un voisin ou je profite simplement du paysage. Même si mes maisons et mes amis d’hier me manquent parfois, je sens qu’aujourd’hui c’est ici mon chez moi. Pour combien de temps, par contre, je ne sais pas. Ça ne m’appartient pas… 

∞💜∞

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s