La liste noire de mon blog

Entre Le Mans (72) et Toulouse (31), France đŸ‡«đŸ‡·

Il n’y en a pas beaucoup pour le moment, juste un ou deux. Des personnes qui semblent ĂȘtre dĂ©rangĂ©es par mes propos et malgrĂ© ça viennent lire mes articles. J’avoue que je ne comprends pas trop pourquoi quelqu’un viendrait juste pour me lire et s’énerver. Si ça s’arrĂȘtait lĂ , il n’y a pas de souci. Non, en plus, ils ont besoin de laisser des commentaires avec des insultes et des obscĂ©nitĂ©s. đŸ€šBien Ă©videmment, je ne rĂ©ponds pas Ă  des messages comme ça. J’avais dĂ©jĂ  mis en place le filtrage des commentaires de maniĂšre systĂ©matique, afin de ne pas laisser polluer mon « chez moi ».  Au dĂ©but je les lisais quand-mĂȘme, puis je mettais simplement ces commentaires Ă  la poubelle. Depuis hier, je mets le nom, le mail et l’adresse IP dans la liste noire de mon blog. Ce que ces personnes Ă©criront, n’arrivera plus jamais nulle part. 🎃

Ce n’est pas anodin de recevoir des menaces ou d’autres propos manquants de respect. Je suis surpris de constater que ça ne me touche pas plus que ça. Ça me fait mĂȘme sourire quelque part. En mĂȘme temps je suis trĂšs conscient que je suis crĂ©ateur de ce phĂ©nomĂšne et que c’est certainement pour me montrer oĂč je ne suis pas encore assez dans ma divinitĂ©, oĂč mon comportement et mon attitude laissent encore Ă  dĂ©sirer. 😔

Ça vient me chercher Ă  deux endroits. La premiĂšre chose qui me venait Ă  l’esprit, Ă©tait ce que le miroir m’envoie Ă  travers de ces personnes. En plus, ça correspond Ă  ce que j’ai pu Ă©crire dans un autre article rĂ©cemment. Je perçois bien encore chez moi trop de rigiditĂ©, une tendance moralisateur et une manque de tolĂ©rance. Je suis quelqu’un de rapide et mon cerveau carbure Ă  200 Ă  l’heure. Parfois, j’oublie que pas tout le monde a cette facilitĂ© et que ce qui est Ă©vident pour moi, peut ĂȘtre complĂštement Ă©tranger pour l’autre. La lenteur ou l’incomprĂ©hension en face m’agace rapidement et me rend souvent impatient. đŸ€Ș

Et ce n’est pas juste… surtout pour mon interlocuteur du moment. Je dois absolument augmenter ma facultĂ© Ă  rester calme, patient et empathique. Je ne suis plus un guerrier, je n’ai plus 20 ans et je n’ai plus rien Ă  prouver Ă  qui que ce soit. Et ce n’est pas mon problĂšme si l’autre ne veux ou ne peux pas comprendre ce que j’ai envie de partager. MĂȘme quand j’anime, je dois apprendre Ă  accepter que chacun prendra ce qu’il pourra. Accepter l’autre tel qu’il est et oĂč il en est. J’avoue que je trouve encore relativement difficile de voir quelqu’un foncer dans le mur et de ne rien dire. Et mĂȘme si j’y arrive de mieux en mieux, mon miroir me montre que j’ai encore du progrĂšs Ă  faire. 😅

Je pense que tout ça vient du fait que j’ai une espĂšce d’exigence « naturelle » quant Ă  la vĂ©ritĂ©, Ă  ce qui est juste. C’est comme si mon esprit est trĂšs aiguisĂ©, trĂšs entrainĂ© pour desceller tout ce qui n’est pas cohĂ©rent. Surtout lĂ  oĂč ça touche le domaine de la spiritualitĂ©. J’ai toujours eu ça
 Je pense mĂȘme que c’est une de mes principales qualitĂ©s et peut-ĂȘtre mĂȘme un don. Il s’agit Ă  mon avis juste d’acquĂ©rir une forme de discernement afin de dĂ©terminer Ă  quel moment je peux utiliser cette facultĂ© et Ă  quel moment ce n’est pas la peine ou pas adĂ©quate
 et de ne pas me laisser aveuglement emporter par ma passion. đŸ’„

Le deuxiĂšme endroit vers oĂč ces « spammeurs » m’envoient c’est la partie “ombre” que je semble encore alimenter. LĂ  oĂč va l’attention, va l’énergie. Ce dont je parle, ce Ă  quoi je pense, finira plutĂŽt ou plus tard par se manifester, peu importe si c’est dans le sens positif ou nĂ©gatif. Leurs messages m’indiquent que je donne encore trop d’attention Ă  “ce qui ne va pas” et que j’exprime encore trop mes Ă©ventuels peurs et doutes. 🧐

Et j’avouej’en suis conscient
 et parfois mĂȘme je le dis. Pourtant, je le fais quand-mĂȘme. Je relĂšve trop souvent encore ce qui ne va pas, ce qui n’est pas cohĂ©rent, ce qui n’est pas juste, ce qui n’est pas beau ou bon
 au lieu de tout simplement mettre tout mon attention sur ce qui est beau, bon, colorĂ©, agrĂ©able, vivant et lumineux. 😓

Bon, ces deux points se rencontrent et sont trĂšs proches, car si je mets toute mon attention sur le beau et le bon, je me sentirais peut-ĂȘtre aussi moins appelĂ© Ă  intervenir quand il ne le faut pas. En attendant, en mettant les personnes qui manquent du respect ici, dans la liste noire de mon blog, je pose aussi l’acte affirmant que je ne veux plus de cette partie « intrusive » de moi non plus.  😇

LĂ , je suis dans le TGV vers Toulouse. J’ai eu envie de revoir Amma Ă  Barcelone. Ça va sĂ»rement me stimuler Ă  mettre en place mon intention d’aujourd’hui… celle de rester calmement et positivement dans mon territoire et de m’occuper de mes oignons. 😉

Je vous souhaite une dĂ©licieuse journĂ©e… đŸŒˆđŸ’„đŸ”„

12 réponses

  1. Deronzier

    Il est bon parfois d’avoir des critiques mĂȘme si elles ne sont pas pertinentes tout est dans l’art de l’exprimer Car la divergence d’opinions est importante pour grandir. La censure est une position mais qui appartient Ă  ce que tu ressens encore aujourd’hui, voilĂ  il n’y a pas a juger. Moi je trouve que tes posts sont supers intĂ©ressants pour ceux qu ils viennent bousculer chez nous. Bonne continuation et belle journĂ©e

    Aimé par 1 personne

  2. Alain

    Mes lectures Internet se limitent Ă  3 sites : ton blog, un forum d’Ă©conomie, et un autre qui traite d’Alchimie. Je vois sur les deux derniers des gens s’Ă©charper tous les jours pour des futilitĂ©s.

    Peut-ĂȘtre la prochaine Ă©tape de ton « chez moi » virtuel sera la crĂ©ation d’un espace privĂ© ?
    C’est triste mais la sagesse populaire nous dit bien : pour vivre heureux, vivons cachĂ©s.

    Bises Ă  toi.

    Aimé par 1 personne

    1. Brigitte.

      çà serait dommage que pour une ou deux personnes indĂ©licates l’accĂšs Ă  ce blog soit restreint. Je suis sĂ»re qu’il aide beaucoup de monde mĂȘme si tout le monde ne vient pas Ă©crire de commentaires.

      Aimé par 1 personne

  3. gilles

    Je suis peiné de lire le titre de ton article.
    Ce terme, je ne l’Ă©crirai pas. Ce serait pour moi lui donner un prolongement, ajouter de la peine Ă  la souffrance de ceux (?) qui ne sont pas d’accord avec tes Ă©crits et qui le manifestent.
    Ceux qui ont peut-ĂȘtre plus besoin de lumiĂšre que d’autres ?
    Barrer l’accĂšs, soit, c’est un droit tout Ă  fait personnel. Mais le nommer ainsi !
    Fiat lux, mon frĂšre, Lux facta est…

    J'aime

  4. Brigitte.

    Trop drĂŽle, je lis les articles que je n’avais pas encore lu et puis je clique sur ton lien « une carte du Tarot d’Osho ». Voici le rĂ©sultat :

    Le Cavalier du Feu – L’IntensitĂ© :

    Le zen dit : ConsidĂ©rez toutes les belles paroles et tous les grands enseignements comme des ennemis mortels. Evitez-les car vous devez trouver votre propre source. Vous n’avez pas besoin d’ĂȘtre un croyant ou un imitateur. Vous devez trouver par vous-mĂȘme votre ĂȘtre intĂ©rieur le plus profond, et ce, sans guide et sans esprits sacrĂ©s. La nuit est noire, mais le feu de votre quĂȘte rĂ©pand une lumiĂšre si intensive qu’il parviendra forcĂ©ment au soleil levant. Tous ceux qui ont cherchĂ© la lumiĂšre avec l’ardeur d’un feu brĂ»lant l’ont trouvĂ©e. Les autres ne font que croire. Un croyant n’est pas religieux car sa croyance l’empĂȘche de vivre la grande aventure qu’est la quĂȘte religieuse. Lorsque vous agissez avec l’intensitĂ© du Cavalier du Feu, attendez-vous Ă  ce que cela provoque des remous autour de vous. Certains seront tonifiĂ©s par votre prĂ©sence tandis que d’autres se sentiront plutĂŽt menacĂ©s et agacĂ©s. Or, l’opinion d’autrui est sans importance. Plus rien ne peut maintenant vous retenir.

    Bises et hug !

    J'aime

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s